Contenu principal de la page
Article publié le 25/11/2022
Mis à jour le 25/07/2023

La Région relance l’appel à projets « Acteurs de l’énergie pour l’Afrique »

© ICD Afrique

La Région Hauts-de-France reconduit l’appel à projets "Acteurs de l’énergie pour l’Afrique" pour l’année 2023. Objectif : apporter un accompagnent financier aux projets d’accès à l’énergie durable sur le continent africain. Les demandes doivent être déposées en ligne jusqu’au 31 mai 2023.

Une Région leader et engagée pour la transition énergétique

La Région Hauts-de-France continue d’investir dans la dynamique des transitions énergétiques en Afrique. Voté en juin 2017, l’axe "Énergie pour l’Afrique" est l’un des trois axes prioritaires de la politique de Relations Internationales de la Région.

C’est pourquoi, cette année encore, l’appel à projets (AAP) pour les acteurs de l’énergie pour l’Afrique est renouvelé. Les demandes peuvent être déposées sur la plateforme des aides de la Région à partir du 15 décembre et jusqu’au 31 mai 2023.

Par ailleurs, cet appel à projets s’inscrit dans les objectifs de développement durable portés par l’ONU qui sont de permettre un accès à la santé, un accès à une éducation de qualité, un recours aux énergies renouvelables, mais aussi d’aider dans la lutte contre le changement climatique et de soutenir l’innovation et les infrastructures.

L’accès à l’énergie apparaît comme un levier majeur pour le développement des activités économiques, l’accès aux services de base et par conséquent pour l’équilibre et la sécurité des territoires. Seulement, l’Afrique est confrontée à des enjeux de taille. Par exemple, aujourd’hui, sur les 1,3 milliard d’habitants africains, environ 650 millions vivent sans accès à l’électricité.
S’ajoute à des conditions de vie difficiles, un défi démographique sans précédent. En effet, on prévoit une augmentation significative de la population d'ici à 2050. Plus précisément, la population devrait doubler, ce qui signifie 1 milliard d’habitants supplémentaires qu’il faudra nourrir, éclairer, soigner, former et aider.

Ainsi, la Région réaffirme sa volonté de soutenir des projets collaboratifs ayant pour but de réaliser des projets d’accès à l’énergie durable sur le continent africain afin d’améliorer la qualité de vie de la population. En outre, la participation régionale ne peut excéder 100 000€ par projet, dans la limite de 50% de la dépense subventionnable en fonctionnement et 50% de la dépense subventionnable en investissement. .

Un appel à projets, pour qui ?

La Région Hauts-de-France associe via un consortium des entités de nature différente, qui peuvent être par exemple :

  • - Des entreprises, associations, ONG, missions locales, centre sociaux
  • - Des collectivités territoriales, communautés de communes
  • - Des établissements publics et privés d’enseignement supérieur et de recherche
  • - Des établissements publics et privés d’enseignement général, technologique et professionnel
  • - Des CFA et apprentis du supérieur

Quelles sont les conditions pour être éligible ?

Les projets, d’une durée maximale de 24 mois, doivent :

  • être démonstratifs dans les secteurs de l’énergie (production, stockage et distribution) ;
  • répondre à un ou plusieurs usages locaux, productifs ou collectifs et d’intérêt général ;
    associer de manière étroite un ou des partenaires locaux sur le terrain en Afrique ;
  • permettre le développement d’un modèle économique et social pérenne tout en préservant l’environnement.

Un webinaire de présentation de l'appel à projets aura lieu le 15 décembre 2022 de 10h à 12h.

Depuis 2019, 23 projets ont été soutenus dans 13 pays africains !

L'entreprise Innovent, basée à Villeneuve d'Ascq (59) porte ainsi le projet BATRICA, validé en Commission permanente d'octobre 2022. "C'est un projet d'électrification rurale qui a lieu au Tchad, explique Thomas Verhaeghe, président de BATRICA. Notre objectif est d'apporter l'électricité aux milieux ruraux. C'est un modèle innovant qui repose sur un système de location de batteries qui tiennent dans la main et qui se rechargent grâce à l'énergie solaire. Chaque station comporte 300 batteries, nous les livrons aux foyers puis les collectons ensuite pour les recharger." Un beau programme soutenu par la Région !

La cartographie de présentation des projets en cours ou déjà effectués est accessible dans la carte ci-dessous :

Pour aller plus loin


Crédits et mentions légales