Toutes les actualités
Publié le 19/10/2018
© Remy Delacloche

Entrepreneurs des Hauts-de-France : un appel à projets pour électrifier l’Afrique

Réunis en séance plénière le 18 octobre 2018, les élus régionaux ont voté un appel à projets qui sera accessible pour la fin de l'année. Objectif : faire émerger les projets durables et innovants des acteurs des Hauts-de-France qui participent à la transition énergétique en Afrique.

Avec 350 entreprises et 25 000 salariés, les Hauts-de-France sont la troisième région industrielle française pour le secteur de l'énergie, notamment pour la production, le transport, le stockage et les services énergétiques. Depuis l'adoption en 2017 de sa stratégie de relations internationales, la Région a décidé de s'impliquer dans la dynamique des transitions énergétiques en Afrique. En invitant les responsables politiques, les experts, associations, entreprises, laboratoires, etc. à son forum le 12 octobre 2018 à Lille, elle entend bien peser dans la réussite de projets d’électrification en Afrique en lien avec les acteurs des Hauts-de-France.

Entrepreneurs, à vos projets

Pour vous accompagner, la Région a annoncé le lancement de la plateforme des acteurs de l'énergie pour l'Afrique en Hauts-de-France. Voté en séance plénière le 18 octobre 2018, l'appel à projets sera accessible pour la fin d’année 2018. L'objectif est de faire émerger et soutenir vos projets innovants et durables de développement de systèmes énergétiques adaptés et des initiatives d’accès à l’énergie en Afrique. Par exemple, l'électrification en énergie renouvelable de bâtiments et équipements publics, l'amélioration de l'efficacité énergétique ou encore des formations à la maintenance des équipements.

Pour être soutenus, vos projets devront :

  • mobiliser des acteurs régionaux
  • contribuer au développement et à la consolidation des filières économiques concernées
  • encourager la recherche/développement, ainsi que les formations initiale et professionnelle

Deux tables rondes et un village des transitions énergétiques

Si le projet parfait n'existe pas, les échanges d'expériences des acteurs présents lors du forum ont permis de mettre en lumière les conditions à réunir dans leur préparation pour qu'ils réussissent. Pour Yves Maigne, directeur de Fondem (Fondation Énergies pour le monde), l'aspect partenarial est indispensable : du financement du matériel au remplacement des pièces de rechange en passant par l'installation sur place, on ne peut pas tout faire tout seul !

Et pour Marie-Pierre Bresson, adjointe aux relations internationales à la Ville de Lille qui suit notamment un projet d'éclairage public à Saint-Louis du Sénégal, la bonne connaissance du territoire est nécessaire pour établir un diagnostic pertinent. De même, la formation de personnel à l'entretien et à la maintenance du matériel installé, permet de s'assurer de la durabilité du projet.
"Aujourd'hui, grâce à la Région, des acteurs qui ne se connaissaient pas, vont pouvoir travailler ensemble demain, sur des projets d'électrification en Afrique", s'enthousiasme Salvatore Castiglione, Vice-président en charge des solidarités avec les territoires et des relations internationales.

À lire aussi

La Région agit pour l’autonomie énergétique en Afrique

Avec une nouvelle stratégie de relations internationales, la Région Ha...


Echanges culturels internationaux : renforcement du soutien aux artistes et structures

La Région Hauts-de-France et l’Institut français lancent l'appel à ...


Énergie : la Région lance la mobilisation pour l’Afrique

Le vendredi 12 octobre 2018, la Région organise le premier forum régio...


Pour aller plus loin


Documents téléchargeables

Partager

Send this to a friend