Contenu principal de la page
Article publié le 30/03/2022
Mis à jour le 01/04/2022

La Région accueille une dizaine d’athlètes ukrainiens à Liévin

Une dizaine de jeunes athlètes ukrainiens de haut niveau ont été accueillis à l’Arena Stade Couvert de Liévin. Ici, ils bénéficient d’excellentes conditions pour s’entrainer et préparer les prochaines compétitions.

Après avoir accueilli l’ancienne sportive de haut niveau, Elena Ivchenko, et Alina Shukh, championne d’Europe cadets d’heptathlon et championne du monde junior de lancer de javelot, au CREPS de Wattignies, la Région a accueilli une dizaine d’athlètes ukrainiens mineurs à l’Arena Stade Couvert de Liévin, qui font partie des meilleurs cadets juniors en saut à la perche et en saut en longueur. Cette initiative entre dans le cadre du plan d’aide en faveur de l’Ukraine voté le 17 mars en séance plénière.

Après un périple à travers l’Europe

En début d’après-midi, ce lundi 28 mars, l’émotion était palpable. Alina Shuck, le visage souriant et les yeux chargés d’émotions, tombe dans les bras de ces jeunes athlètes, arrivés d’Ukraine le jeudi 23 mars après un long périple à travers l’Europe. "Le voyage a été très compliqué. Et nous avons eu du mal à quitter l’Ukraine, explique l’un d’eux, mais aujourd’hui nous sommes ravis d’être ici et de pouvoir nous entrainer".

En ligne de mire la victoire !

Après un voyage de trois jours en voiture, à pied, en bus, en train et en avion, entre sa ville natale Brovary et Wattignies, en passant par Lviv, la Pologne et Lille, Alina explique en anglais qu’elle se sent "reconnaissante pour tout ce que les Français font pour [elle], pour l’aide de Florence Bariseau et tous ceux qui permettent aux athlètes ukrainiens de venir ici".

Dans sa ville natale en Ukraine, dans le gymnase où elle s’entraînait, la jeune athlète de 23 ans apportait son aide, avec d’autres, à l’armée ukrainienne. Aujourd’hui, Alina peut s’entrainer dans de bonnes conditions en Hauts-de-France, préparer sa saison avec pour objectif de remporter des titres en compétition internationale. "C’est difficile de se sentir heureux à l’heure actuelle. Mais personnellement je me sens en bonne santé, je ne meurs pas de faim, je peux m’entrainer et espérer hisser le drapeau ukrainien", conclut-elle avec émotion.

Un geste de solidarité

La venue de ces sportifs ukrainiens fait suite à l’appel de Florence Bariseau, vice-présidente en charge des sports, au CREPS de Wattignies et à l’Arena Stade Couvert de Liévin qui disposaient d’hébergements libres. Cette action s’est faite en collaboration avec la ligue Hauts-de-France d’athlétisme et son président Philippe Lamblin, François Decoster, vice-président en charge des relations internationales, Serguei Bokca et le Consul Honoraire d’Ukraine en Hauts-de-France, Etienne Mourmant. "C’est d’abord un geste de solidarité, qui permet aux athlètes de poursuivre une préparation sportive et donc de pouvoir concourir sur la scène internationale, explique Florence Bariseau. Et c’est aussi un signe diplomatique de reconnaissance de la nation ukrainienne", ajoute-t-elle.

14 autres athlètes seront accueillis

Florence Bariseau a annoncé la venue prochaine de 14 athlètes entre le 1er avril et le 31 mai, qui se fera en fonction des plannings d’occupation des hébergements du CREPS de Wattignies et de l’Arena Stade Couvert de Liévin.

Crédits et mentions légales