Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 29/03/2022
Mis à jour le 01/04/2022

À lire aussi

Fermer

Solidarité : les premiers camions en route pour l’Ukraine

Les premiers camions à destination de l’Ukraine ont quitté la plateforme de Dourges ce mardi 29 mars à midi. À leurs bords, 80 tonnes de marchandises – alimentation sèche, produits d’hygiène, nécessaire de couchage et de campement, matériel médical et médicaments - données par des entreprises de la région. Un élan de solidarité mené conjointement par la CCI de Région et la Région Hauts-de-France.

Cette opération mise en place par la CCI de Région et la Région Hauts-de-France reposent entièrement sur la solidarité d’entreprises régionales. Bonduelle, Pasquier, Rouge Gorge ou encore France Cake Tradition pour ne citer qu’elles, n’ont pas hésité à donner des palettes complètes de marchandises pour l’Ukraine. "Nous avons souhaité spontanément montré notre solidarité avec le peuple ukrainien, explique Anthony Guermonprez de France Cake Tradition. Cette entreprise, spécialisée dans la confection de cakes bio et locaux depuis plus de 30 ans est basée à Tourcoing (59). Nous avons donné 9 500 cakes aux fruits et aux petites de chocolat. Ce sont des produits 100 % locaux et naturels qui peuvent se conserver entre 90 et 100 jours. Et ce n’est qu’un début."

Sept plateformes de stockage en Hauts-de-France

80 tonnes quittent aujourd’hui Dourges, l’une des sept plateformes logistiques réparties en Hauts-de-France et 100 % dédiées aux dons d’entreprises. Sur les palettes, on retrouve des couches pour bébés de chez Ontex, des conserves de Bonduelle mais aussi du matériel médical comme des dialyses. Les camions se dirigent vers Katowice et Rybnik dans la région de Silésie en Pologne. Là-bas, deux entrepôts de stockage accueilleront les dons. La moitié sera directement distribuée sur place aux Ukrainiens venus se réfugier dans cette région polonaise limitrophe. L’autre moitié sera donnée à l’association caritative polonaise Caritas qui assurera le transport des marchandises jusqu’au sud de Kiev.

« Une fierté pour nous »

Pascal Wallois est l’un des deux chauffeurs de la société Bils-Deroo qui s’apprêtent à prendre la route. "On part pour deux jours, 1 800 km aller. Cela fait 32 ans que je fais ce métier et c’est un trajet que je connais bien, alors ça ne me pose pas de problème, dit-il en souriant. J’ai un fils qui travaille dans l’humanitaire, j’ai moi-même travaillé pour l’ONU alors aujourd’hui, c’est tout à fait naturel pour moi de faire ça." La société de logistique et de transport Bils-Deroo prête gracieusement 5 000 m² d’entrepôt pour stocker toute la marchandise, ainsi que les camions qui partent. "C’est une fierté pour nous, explique Jimmy Bils, président du groupe Bils-Deroo. On soutient les Ukrainiens de tout notre cœur. Les deux premiers camions partent. On espère en envoyer encore davantage."

Une opération efficace à renouveler

"Cette opération menée avec la Région a pour objectif d’être répétée", a souligné Philippe Hourdain, président de la CCI de Région. "C’est une opération remarquablement efficace, merci pour cette extraordinaire mobilisation. Effectivement, je crains qu’on soit dans l’obligation de la multiplier dans les prochains mois", a ajouté Étienne Mourmant, le consul honoraire d’Ukraine en France. "On a cherché à être efficace dans la solidarité, a rappelé Xavier Bertrand le président de Région. La Région de Silésie – partenaire de la Région Hauts-de-France dans le cadre du triangle de Weimar, ndlr – est en première ligne. On peut aller plus vite et garantir l’acheminement via la Région de Silésie et l’association Caritas qui assurera la livraison dans le sud de Kiev. Trois camions partiront dès la semaine prochaine. C’est une chaîne qui se met en place. Nous avons voté une première enveloppe de 200 000 euros et ce n’est qu’une première étape, il y en aura d’autres."

Entreprises, si vous souhaitez donner des marchandises pour l’Ukraine, merci de contacter le numéro unique spécialement mis en place le 03 20 63 79 00.

 

 

Crédits et mentions légales