Contenu principal de la page
Article publié le 15/03/2022
Mis à jour le 15/03/2022

Ukraine : les élèves du lycée Delambre-Montaigne d’Amiens se mobilisent !

Le vendredi 11 mars dernier, les élèves du lycée Delambre-Montaigne d’Amiens ont chargé un fourgon de cartons contenant des produits de première nécessité à destination des réfugiés ukrainiens en Pologne.

Il est 8h30 ce vendredi 11 mars, et les élèves sont sur le pied de guerre. Objectif visé ? Charger dans un camion les nombreux dons qui affluent de partout à destination des réfugiés ukrainiens en Pologne. "C’est une initiative que nous avons prise lorsque nous avons organisé nos journées portes ouvertes, explique Patrice Pertin, le proviseur du lycée Delambre-Montaigne d’Amiens. Et dès le départ, cela a très bien fonctionné. Beaucoup de particuliers nous ont apporté des couvertures, des vêtements, des produits d’hygiène…" Le lycée Delambre-Montaigne a été l’un des premiers établissements d’Amiens à mettre sur pied cette opération solidaire. D’autres établissements lui ont ensuite emboîté le pas.

Une belle mobilisation

Un fourgon est garé dans la cour, mis à disposition bénévolement par l’entreprise de menuiserie Vanthuyne. Ce sont les employés de l’entreprise qui feront le voyage pendant trois jours. Puis un autre camion doit arriver pour un autre chargement. Quant aux lycéens en CAP logistique, ayant enfilé leur combinaison de travail, ils travaillent d’arrache-pied pour monter les cartons sur les palettes, les charger dans le camion. Direction la Pologne, à 80 km de la frontière ukrainienne. Au total, 200 lycéens ont été mobilisés pour récupérer les dons fournis par des particuliers – et même par la Clinique Victor Pauchet d’Amiens -, les trier en fonction de leur contenu, les mettre dans des cartons, puis les charger. Au total 77 palettes ont été chargées. "Ce sont les élèves qui ont tout fait, et ce n’est pas un travail facile mais c’est formateur", souligne Patrice Pertin. Vingt tonnes de dons ont été ainsi collectées.

"Aider ceux qui sont dans le besoin"

Émile, 17 ans, en 2e année de CAP logistique, participe à l’opération. "On se sent un peu impuissants face à ce qui passe là-bas, en Ukraine, explique-t-il. Les cartons sont lourds, cela demande du travail mais en faisant cela, on se sent utiles." Alhem, 15 ans, en seconde, y est très sensible également : "il y a des personnes qui ne font rien de leurs affaires, autant que cela soit utile. Ce qui se passe en Ukraine est atroce. Il faut aider toute personne qui est dans le besoin." Au lycée Delambre-Montaigne d’Amiens, toute la communauté éducative a gagné la bataille de la solidarité.

 

Crédits et mentions légales