Contenu principal de la page
Article publié le 30/05/2023
Mis à jour le 30/05/2023

Douvrin/Billy-Berclau : au cœur de la première gigafactory de France

Ce mardi 30 mai ACC (Automotive Cells Company) a inauguré sa nouvelle Gigafactory de batteries en Hauts-de-France. Un projet d’envergure, unique en France et en Europe, bon pour la planète, bon pour la réindustrialisation du territoire et bon pour l’emploi.

L’entreprise ACC (Automotive Cells Company) a inauguré la première Gigafactory de France à Douvrin/Billy-Bercleau (62). Une excellente nouvelle pour l’emploi et une concrétisation pour la Région qui a fait le choix de soutenir le développement d’une grande filière de la batterie. En effet, en plus de l’usine ACC, trois autres gigafactories verront le jour :

Des usines indispensables pour accompagner la mutation vers l’électrique de l’industrie automobile, un secteur dans lequel la région est leader en France, et qui créeront près de 10 500 emplois directs et 27 000 emplois indirects. À elles quatre, elles composeront ce que nous appelons désormais la "Vallée de la batterie".

Donner un nouveau souffle industriel à la région

Ce premier bloc de la Gigafactory d’ACC, long de 644m, pour 100m de large et 35m de haut, aspire à donner un nouveau souffle industriel à cette ancienne région minière. "Ce projet d’envergure, unique en France, contribue à la fois à protéger la planète, réindustrialiser la région et ainsi retrouver une souveraineté industrielle", déclare Yann Vincent, directeur général d’ACC.

Cette nouvelle "gigafactory", située dans le Pas-de-Calais, est détenue par Stellantis, Total et Mercedes. Baptisée "Automotive Cells Company" (ACC), elle doit équiper, d'ici 2030, 500 000 voitures en batteries électriques.

Répondre aux enjeux de transition énergétique

Dans un contexte de transition énergétique, la Région, attachée à son industrie automobile et pleinement engagée dans la dynamique rev3, a investi 121 millions d’euros, pour accompagner l’implantation d’ACC en Hauts-de-France. "Nous avions conscience que l’avenir de l’industrie automobile passerait par la voiture électrique et par les batteries. Il était donc essentiel de prendre ce virage et de le prendre avant d’autres", avance Xavier Bertrand.

La Région aux côtés des acteurs

Crédits et mentions légales