Contenu principal de la page
Article publié le 30/11/2022
Mis à jour le 30/11/2022

La Région accompagne le renouvellement urbain de la ville de Mons-en-Barœul

© La Voix du Nord

D’ici fin 2030, les opérations de renouvellement urbain du quartier du Nouveau Mons, à Mons-en-Barœul, devraient prendre fin. La Région, investie dans la dynamique rev3, a engagé plus de 22 millions d’euros depuis plus de 15 ans, afin de restructurer le quartier.

Afin de désenclaver le quartier du Nouveau Mons, à Mons-en-Barœul (59), la Région s’est engagée, via le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU), dans un projet de rénovation pour améliorer les performances énergétiques des bâtiments, ainsi que le cadre de vie des habitants.

Située au cœur de la métropole lilloise, cette zone à urbaniser en priorité (ZUP), peuplée de 12 000 habitants, est composée de tours et de barres d’immeubles caractéristiques des années 60 et 70. Le projet de rénovation urbaine a pris un virage à 360° afin de transformer la ZUP, avec ses espaces publics vieillissants, en éco-quartier par un bon accès aux transports collectifs, doux et collaboratifs : vélo, bus, métro, véhicules partagés… Et la présence de vastes espaces verts.

Des travaux qui s’inscrivent dans la dynamique rev3

En 2004, la ville de Mons-en-Barœul, l’État, la MEL et les bailleurs, se sont engagés dans un projet de rénovation urbaine, concernant un périmètre limité du quartier, pour réhabiliter des logements locatifs sociaux. Aujourd’hui, c’est l’engagement d’une seconde phase de travaux pour finir de restructurer le quartier avec notamment, des travaux qualitatifs et performants sur le plan énergétique pour 206 logements, l’installation de panneaux photovoltaïques et des travaux d’isolement thermique. Grâce à l’engagement de la Région, les travaux ont pris une autre dimension. En effet, l’aide apportée par la Région Hauts-de-France, a permis d’engager des travaux pour améliorer le confort de vie des habitants avec la création de balcons et l’adaptation de logements pour les personnes à mobilité réduite.

Des travaux pour favoriser l’activité économique et préserver l’emploi

Cette première phase de rénovation ne concernait qu’un périmètre limité du quartier. Le NPNRU a également validé la mise en œuvre d’une seconde phase de travaux sur le reste du quartier, pour répondre au manque d’attractivité et de corriger les phénomènes d’évitement de l’éco-quartier du Nouveau Mons. Ainsi, les aménagements réalisés lors de cette première phase de travaux ont généré une dynamique positive avec de nouvelles implantations et des démarches de prospects à la recherche de locaux à vocation économique, commerciale et médicale. Afin de favoriser cette revitalisation économique et accueillir de nouvelles activités, des travaux de division et d’aménagement de cellules commerciales seront effectués lors de cette seconde phase. Ceci permettra :

  • L’installation de commerces de proximité pour compléter et diversifier l’offre existante,
  • L’implantation d’activités de services aux particuliers, comme un pôle santé ou un centre de bien-être,
  • Le développement d’activités relevant de l’économie sociale et solidaire ou de soutien à l’entrepreneuriat : tiers lieux, coworking, innovation sociale.

L’attractivité des quartiers une priorité de la Région

Le quartier du Nouveau Mons n’est pas un cas unique en Hauts-de-France. En effet, la Région accompagne l’attractivité de nombreux quartiers, en participant à leur transformation urbaine et sociale liée au Nouveau Programme National de Rénovation Urbaine. L’enjeu de la rénovation urbaine est de transformer les quartiers présentant des fragilités et des difficultés socio-économiques. Ainsi, 57 quartiers sont concernés en Hauts-de-France.

Crédits et mentions légales