Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 23/11/2022
Mis à jour le 24/11/2022

À lire aussi

Fermer

Le Professeur Pattou remporte le prix Line Renaud grâce à ses recherches sur le diabète !

© Jean - François GUYOT

Région leader dans le domaine de la recherche, les Hauts-de-France ont été mis à l’honneur par "le Prix du Fonds de dotation Line Renaud – Loulou Gasté", récompensant chaque année une avancée scientifique majeure depuis 2019. Il a été accordé ce lundi 21 novembre au Professeur François Pattou et à son équipe pour ses recherches sur le diabète et à sa thérapie basée sur les greffes d'îlots. La Région le félicite ainsi que ses équipes qui font la fierté de la région !

Ce lundi 21 novembre, au cœur de la Maison de la Recherche de Paris, le Professeur François Pattou et ses équipes de l'EGID ont remporté le Prix du Fonds de dotation Line Renaud – Loulou Gasté pour leur travail de recherche sur le diabète, et plus particulièrement sur les "greffes d'îlots".

Le Prix Line Renaud - Loulou Gasté

Le Prix Line Renaud - Loulou Gasté récompense chaque année une avancée scientifique majeure. Lancé en 2019, en partenariat avec la Fondation pour la Recherche Médicale, il félicite les personnalités scientifiques appartenant à des laboratoires de recherche publiques du territoire français, et leur accorde une dotation financière de 60 000 €, pour eux et leur équipe.

Le travail du Professeur François Pattou

Le Professeur François Pattou est un chirurgien, co-fondateur de l'institut de recherche EGID (European Genomic Institute for Diabetes), et directeur de l'UMR 1990, une unité mixte de recherche en partenariat avec l'Université de Lille, l'Inserm, le CHU de Lille ainsi que l'Institut Pasteur de Lille. Il effectue depuis plusieurs années, avec ses équipes de l'EGID, des recherches translationnelles sur le diabète. Et c'est grâce à l'une de ses découvertes qu'il remporte aujourd'hui ce prix prestigieux !

Ses équipes et lui ont en effet contribué au développement clinique de la thérapie cellulaire du diabète de type 1 en proposant une innovation : la greffe d'îlots. Cette dernière consiste en l'implantation, dans le pancréas, de cellules qui sécrètent de l'insuline. Grâce à cette greffe, permettant de compenser les cellules non fonctionnelles présentes dans l'organisme des patients diabétiques, les patients n'auraient alors plus besoin de réaliser des injections d'insuline !

Aujourd'hui reconnue par l'assurance maladie, cette nouvelle thérapie est proposée aux cas les plus sévères de diabète de type 1.

L'EGID

L'EGID (European Genomic Institute for Diabetes) est un institut de recherche international spécialisé sur le diabète de type 1 et de type 2 (le premier à portée internationale de France), l'obésité ainsi que les facteurs de risques associés. L'objectif de cet institut est de diffuser et de valoriser le "produit de la Recherche".

Son champ d'action concerne différents domaines :

  • la recherche fondamentale ;
  • la formation universitaire ;
  • la formation continue ;
  • la prévention ;
  • la prédiction ;
  • les applications cliniques ;
  • la valorisation industrielle ;
  • la promotion d'actions de santé publique.

Plus d'informations

Zoom sur des actions et dispositifs régionaux

La Région Hauts-de-France soutient les actions de santé permettant d’informer, de sensibiliser les jeunes (lycéens, apprentis, étudiants) ainsi que les publics en difficultés ou dits "fragiles" à l’adoption de comportements favorables à la santé, que ce soit en matière de prévention des maladies cardiovasculaires, du diabète et de l’obésité, de prévention des conduites addictives, en matière de santé environnementale à travers :

  • Le dispositif  "Prévention santé innovation" : lequel a permis de soutenir, en 2022, 31 projets, dont 22 projets concernant l’appel à projets "Prévention des maladies cardiovasculaires, du diabète et de l’obésité" ;
  • Le soutien aux Restos du cœur qui mènent des actions de prévention et d’éducation à la santé en direction des publics précaires, des actions d’accompagnement aux bilans de santé ;
  • Les conventions pluriannuelles d’objectifs (CPO) 2022-2024 permettant de soutenir des programmes d’actions pluriannuels structurants, notamment sur les territoires les plus impactés par les mauvais indicateurs de santé et inégalités sociales ;
  • Le projet "régional diabète" porté par le comité départemental UFOLEP Nord ;
  • Le projet "Bus santé" porté par SANTELYS...

De nombreuses structures des Hauts-de-France intègrent la thématique du diabète dans leurs projets de santé, comme : la Maisons de Santé Pluriprofessionnelles de Crévecoeur-le-Grand, la Maisons de Santé Pluriprofessionnelles de Sinceny ou bien la Communautés Professionnelles Territoriales de Santé du Haut-Escaut.

Aussi, plusieurs projets de recherche sont centrés autour du diabète, au travers de dispositifs financés par la Région :  Precidiab, la première journée "Diabète obésité" organisée par l’Université de Picardie Jules Verne le 20 septembre 2021 à Amiens, CHRONOS-2 ou encore EGID.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Crédits et mentions légales