Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 17/11/2022
Mis à jour le 17/11/2022

À lire aussi

Fermer

L’implantation de Verkor, confirme le leadership des Hauts-de-France dans l’industrie des batteries

© Verkor

Grâce à la mobilisation de la Région, l'implantation d'une Gigafactory de batteries à Bourbourg-Dunkerque amplifie le leadership des Hauts-de-France sur ce secteur industriel stratégique.

Et de trois ! Grâce à la mobilisation de la Région pour réindustrialiser son territoire, c’est dans le Dunkerquois que la prochaine Gigafactory de batteries a choisi de s’implanter, avec plusieurs milliers d’emplois à la clé.

Porté par l’entreprise Verkor, ce mégaprojet a été accompagné de bout en bout par la Région, depuis la toute première phase de sa détection, puis lors de la mise en concurrence avec des sites européens jusqu’au soutien aujourd’hui à l’investissement réalisé par l’entreprise à hauteur de 60 millions d’euros.

Gagner la bataille de la réindustrialisation

Cette implantation permet ainsi à notre Région d’affirmer son leadership total sur l’industrie des batteries puisque sur les 3 Gigafactory implantées dans le pays, toutes le sont… en Hauts-de France. Cette implantation intervient en effet après celles de Douai et de Douvrin.

S’inscrivant pleinement dans la démarche stratégique Rev3 au cœur de l’action régionale, ce projet permet aussi d’accélérer la transformation de notre industrie automobile, dans laquelle les Hauts-de-France sont également une Région leader.

Aujourd’hui, la fabrication des batteries pour véhicules se concentre encore au plan mondial autour de cinq acteurs, tous asiatiques. Le développement et la production de batteries dans une grande Région européenne constitue donc un impératif stratégique bon seulement pour les Hauts-de-France, mais aussi au plan national et européen.

Équiper un million de voitures chaque année

À Dunkerque, Verkor produira des batteries bas-carbone de nouvelle génération. Ces équipements visent une réduction d’empreinte carbone d’environ 70% par rapport aux batteries actuellement importée d’Asie. L’entreprise s’engage par ailleurs dans le développement d’une filière recyclage, également porteuse d’emplois, et son processus de production s’appuiera sur l’usage d’énergie décarbonée.

Les travaux sur le site débuteront courant 2023 et les premières batteries sorties produites sortiront dès 2024. D’une capacité de production initiale de 16 GWh par an, elle atteindra 50 GWh par an en 2030, permettant ainsi d’équiper un million de voitures chaque année.

5 commentaires sur “L’implantation de Verkor, confirme le leadership des Hauts-de-France dans l’industrie des batteries”

  1. DESROUSSEAUX ERIC -

    C’est très bien, j’en suis ravi pour les futurs ouvriers potentiels toutefois je pense qu’il est grand temps de penser à l’hydrogène, beaucoup de véhicules vont être équipés de ce carburant, transporteurs et véhicules pour particuliers (Qui seront avec le temps bien moins polluants que des batteries…). Dont un constructeur Français. (HOPIUM)
    A vos réflexions.

  2. Brunel -

    Cette troisième usine de batteries montre le dynamisme de la Région Hauts de France dans cette évolution
    De l’ industrie automobile qui n’ a dû autres choix que de s’ adapter aux nouvelles normes environnementales.

  3. Jag -

    Félicitation ! C’est une excellente nouvelle. Avec Verkor, Renault opère sa transition avec des emplois à la clé.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Crédits et mentions légales