Toutes les actualités
Publié le 24/04/2020

Soutenons nos agriculteurs et consommons local !

Depuis le début du confinement, la fermeture des restaurants et des cantines est un coup dur pour bon nombre de nos agriculteurs. Soutenons-les en consommant local ! Après le maroilles, focus sur les fruits et légumes de saison et la viande bovine.

Si vous voulez être solidaires avec les filières régionales qui sont le plus en difficulté, achetez du fromage à la coupe, en particulier du maroilles AOP, consommez de l’agneau, du porc mais aussi les morceaux nobles de viande bovine comme les filets, les faux filets et les entrecôtes. Privilégiez les fruits et les légumes printaniers : fraise, asperge, mâche, salade frisée, carottes, oignons, ail… Et n’oubliez pas le poisson et les produits de la mer !

Fermeture de la restauration collective, des marchés et nouveaux réflexes de consommation

"Depuis le début du confinement, les grossistes de fruits et légumes souffrent du double effet Covid-19 : la fermeture de la restauration collective et la fermeture des marchés (même s’ils ont été partiellement réouverts, environ 250 en Hauts-de-France), explique Pierre Varlet, délégué régional d’Interfel (l’interprofession de la filière des fruits et légumes frais). On observe aussi de nouveaux réflexes de consommation chez le consommateur qui va privilégier les produits qui résistent bien comme les pommes de terre ou ceux sous emballage par crainte de la propagation du virus."

Fraises, asperges, mâche ou frisée… faites-vous plaisir !

"La saison des produits d’hiver (endives, pommes, poires) se termine et heureusement, nous n’avons pas connu trop de problèmes si ce n’est dans le conditionnement, relativise Pierre Varlet. Certains produits ont été complètement délaissés par le consommateur comme l’endive rouge, le pissenlit ou la barbe de capucin. La saison printanière va débuter avec les fraises, la mâche, la frisée, les asperges ou les fruits rouges de l’Aisne... Avec la fermeture des frontières, on risque d’avoir un manque de main d’œuvre mais on va trouver des solutions. Pour soutenir les producteurs locaux, il faut consommer ces nouveaux produits qui arrivent sur le marché !"

"Pensez à la côte à l’os au barbecue !"

Pour Jean-Jacques Henguelle, délégué régional d’Interbev (l'association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes), le constat est quasi similaire. "La fermeture des marchés en plus de la fermeture des restaurants posent un vrai problème pour les filières non bovines. Il y a aussi les ventes extérieures qui sont arrêtées pour les marchés des pays voisins", explique-t-il.

Les gens continuent de consommer de la viande, mais délaissent les beaux morceaux. Par exemple, pour la filière bovine, les steaks et la viande hachée se vendent bien. En revanche, les beaux morceaux – entrecôtes, faux filets, filets – qui sont aussi les pièces les plus chères et à l’origine plutôt dédiées à la restauration collective, ne sont pas consommées.
La solution ? "Profitez des beaux jours pour manger de la viande grillée ! Une côte à l’os au barbecue, il n’y a rien de mieux !"

À lire aussi

AOP en danger : sauvons notre maroilles !

Le 14 avril 2020, Marie-Sophie Lesne, vice-présidente à la Région en ...


Je mange local, et vous ?

Manger local, c’est facile, ça ne coûte pas plus cher et c’est une...


Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

5 commentaires sur “Soutenons nos agriculteurs et consommons local !”

  1. Federbe -

    Je voudrais bien acheter locale mais vu les prix qu’il font cela reste inadmissible .
    Et pour trouvé ses produits locaux faudrait déjà avoir leurs Adresses , un site qui regroupe tous ses Producteurs.
    Ils devraient mettre en place beaucoup plus de Distributeurs .
    Sa me fait mal au ventre d’acheté des fraises d’Espagne alors que nos producteurs jette leurs Fraises parce qu’il ne savent pas les vendre.

  2. Descharles -

    C’est ce que nous faisons depuis plus d’un mois.Nos légumes et nos fruits viennent des Légumes d’Antan et notre viande de la ferme du Hêtre…

  3. Chevalier mireille -

    Bonjour, pour palier partiellement à la disparition du marché des restaurants scolaires pendant cette période, un partenariat s’est renforcé dans l’Aisne entre le drive fermier de laisne et l’association des producteurs Produits de nos pl’Aisne. Ainsi, le catalogue du drive fermier est complété par des produits fournis par Produits de nos pl’Aisne. Cela permet au drive fermier de mieux répondre à la demande des consommateurs. Drive-fermier.fr/02

  4. Claire -

    Bonjour ! Ce site existe, il s’agit de ouacheterlocal.fr (financé par la Région Hauts-de-France) : il référence les producteurs en circuits courts des Hauts-de-France.

  5. Nathalie -

    Bonjour, il existe aussi le site acheteralasource.com mais il est largement moins bien que ouacheterlocal.fr

Partager

Send this to a friend