Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 26/02/2021
Mis à jour le 18/03/2021

À lire aussi

Fermer

Qualité de l’air : ces lycéens qui ont tout capté

Des lycéens assemblent eux même des capteurs pour mesurer la qualité de l'air de leur établissement et exploiter les données collectées dans le cadre de leur cursus.

Ils assemblent eux-mêmes des micro capteurs pour mesurer la qualité de l’air dans leur lycée. Soutenue par la Région en collaboration avec AIREKA, le laboratoire d’innovation Atmo, cette initiative à la fois pédagogique et écologique fédère déjà trois lycées des Hauts-de-France : Baggio à Lille (59), Jean-Perrin à Lambersart (59) et Alexandre Ribot à Saint-Omer (62).

Tout au long de cette année scolaire, les lycéens et leurs professeurs pourront, autour du boîtier qu’ils auront eux-mêmes assemblé, mesurer et analyser les données liées à la qualité de l’air dans l’établissement qu’ils fréquentent au quotidien.

Rendre visible l'invisible

Alliant initiation à l’électronique, sensibilisation concrète à l’environnement et maîtrise de l’exploitation des datas, cette démarche servira de support de cours et d’outils pédagogiques aux professeurs de mathématiques, de SVT, de physique, de technologie, et d’éducation à la citoyenneté.

Ce projet impliquant directement les lycéens est aussi l’occasion pour les établissements de se questionner sur leurs actions et leurs impacts. En rendant visible l’invisible, il encouragera de façon très concrète la prise de conscience des enjeux autour de la qualité de l’air et de contribuer à son amélioration en adoptant les bons gestes.

Crédits et mentions légales