Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 11/05/2022
Mis à jour le 12/05/2022

À lire aussi

Fermer

Quel est votre monument préféré en région ?

Trois sites des Hauts-de-France concourent à l’émission télé du "Monument préféré des Français". Faites votre choix avant le 28 mai !

Les Hauts-de-France brilleront-ils au concours 2022 du "Monument préféré des Français", présente par Stéphane Bern ? Parmi les candidatures en lice pour la pré-sélection, trois monuments font partie du patrimoine régional.

Le site minier de Lewarde (Nord, 59)
Situé au cœur de l’ex-Bassin minier, sur le carreau de l’ancienne fosse Delloye, le Centre Historique Minier de Lewarde est le plus important musée de la mine en France avec 8 000 m² de constructions industrielles sur un site de huit hectares. Dans les bâtiments d’origine, les vêtements suspendus, les centaines de lampes authentiques, les imposantes bobines de la machine d’extraction plongent immédiatement le visiteur dans l’univers de la mine. Ici, 270 ans d’une aventure industrielle et humaine passionnante se dévoilent : de la vie quotidienne des mineurs au rôle des chevaux dans l’exploitation minière. Dans les profondeurs de la mine, le vrombissement des machines en fonctionnement et les projections d’images d’archives permettent de comprendre toute l’évolution des techniques et des conditions de travail des mineurs. Classé Monument Historique, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, le site accueille 150 000 visiteurs par an.

Le domaine de Chaalis (Oise, 60)
Au cœur du massif d’Ermenonville, le Domaine de Chaalis s’étend sur 1 000 hectares de terres, de forêts et d’étangs. Fondée en 1137 par Louis VI, cette abbaye royale est devenue au cours du XIXe siècle un lieu de séjour imprégné par le romantisme. À côté du bâtiment conventuel aménagé en demeure de plaisance s’élèvent les ruines de l’ancienne église. La chapelle ornée de fresques du grand Primatice au XVIe siècle est souvent présentée comme la "Sixtine de l’Oise". En 1902, Chaalis est acquis par Nélie Jacquemart-André. Portraitiste du Tout-Paris sous le Second Empire, elle restaure le domaine et y rassemble une collection de près de 4 000 peintures, meubles et objets d’art. À sa mort, en 1912, elle lègue Chaalis à l’Institut de France, qui s’attache depuis à conserver et à promouvoir ce patrimoine exceptionnel. Labellisée "Jardin remarquable", la roseraie de ce domaine enchanteur témoin de neuf siècles d’histoire accueille chaque deuxième week-end de juin les Journées de la Rose.

Les Hortillonnages d’Amiens (Somme, 80)
Les Hortillonnages d’Amiens (sur les communes d’Amiens, Rivery, Camon et Longueau) sont constitués d’une multitude de petites parcelles cultivées entourées d’eau, accessibles uniquement en barque grâce à un réseau de petits canaux, les rieux. Situés dans l’ancien lit de la Somme naturellement marécageux, ils existeraient depuis l’Antiquité. Le nom du site provient du latin "hortus" qui signifie jardin. On y cultivait poireaux, choux et carottes pour les Amiénois. Désormais seule une poignée d’hortillons travaille encore la terre noire et fertile des Hortillonnages et vend sa récolte chaque samedi lors du marché sur l’eau dans le quartier Saint-Leu. Façonné par des générations de maraîchers, le site offre un paysage unique en France. Aujourd’hui, plus de mille propriétaires partagent ces 300 hectares de jardins sur l’eau pour s’adonner au jardinage, à la pêche ou à la contemplation de la nature. Chaque année, de mai à octobre, le Festival International de Jardins offre aux visiteurs une échappée belle et artistique dans cet écrin de verdure en milieu urbain.

Votez avant le 27 mai

Une préférence, un coup de cœur pour l’un de ces trois sites ? Votez sur la page dédiée ! Vous avez jusqu’au 27 mai pour choisir le site qui représentera les Hauts-de-France lors de l’émission.

Crédits et mentions légales