Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 23/09/2021
Mis à jour le 24/09/2021

À lire aussi

Fermer

La Région en action pour développer le recyclage des batteries

En février 2021, la Région Hauts-de-France a lancé un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour le réemploi et le recyclage des batteries dans le cadre de la 3e Révolution industrielle. A ce titre, elle participe au financement de 4 projets initiés par des entreprises, des bureaux d’études ou encore des laboratoires.

La Région est à la pointe dans le domaine du recyclage des batteries. Deux usines de batteries vont ouvrir dans les Hauts-de-France à Douvrin et à Douai. Dans le cadre de la dynamique rev 3 (3e Révolution industrielle), la Région a lancé un appel à manifestation d’intérêt afin de favoriser le réemploi et le recyclage des batteries, levier de développement de l’économie circulaire et créateur d’emplois pour le territoire. Elle finance ainsi 4 projets pour un montant total de plus de 1,5 million d’euros.

L’objectif de cet AMI est de créer toute une filière, de la production au recyclage, dans les Hauts-de-France.

Entreprises, bureaux d’études, laboratoires… La Région est à leurs côtés pour développer l’économie circulaire

La Région accompagnera 4 projets innovants :

  • Le projet Agribat, porté par Lumiver Sarl, située à Seclin (59), qui reçoit plus de 2500 tonnes de déchets chaque année. Avec ce projet, cette société recyclera les batteries zinc-air, utilisées pour les clôtures électrifiées, qui pourraient représenter une alternative verte en devenant rechargeables. Un projet industriel à la pointe de l’innovation ;
  • Le projet d’études et de recherche et développement  Batters, du bureau d’études Weloop, basé à Loos-en-Gohelle (62), qui pour objectif d’accompagner les acteurs régionaux du secteur des batteries dans la compréhension, l’acquisition et la mise en application de la thématique d’économie circulaire ;
  • Le projet Boostbringback, de Neo Eco Developpement, à Hallennes-lez-Haubourdin (59). Celui-ci vise à lever les freins à la massification à la régénération des batteries automobiles usagées en France et plus généralement en Europe ;
  • Le Projet Tonso Bongo du laboratoire de recherche et de développement TND, basé à Quesnoy-sur-Deule (59), qui développera un procédé innovant dédié au recyclage des batteries lithium.

 

Crédits et mentions légales