Toutes les actualités
Publié le 22/01/2020

Lancement de la Concertation climat à Arras : déjà des premières pistes

Le 21 janvier 2020, la Région a organisé au lycée Jacques Le Caron à Arras (62) le premier rendez-vous de la concertation climat.

La Région Hauts-de-France a officiellement lancé, le 21 janvier 2020, une grande concertation sur le climat auprès de ses habitants et en particulier, des jeunes. Une douzaine de réunions sont déjà programmées dans des lycées de toute la région. Ces rendez-vous s’organisent en deux temps : un temps d’échanges avec les lycéens pendant l’après-midi et une réunion ouverte au public dans la soirée

Pour cette première rencontre, la Région a choisi de se rendre au lycée Jacques le Caron à Arras, un lycée professionnel devenu en 2018, Campus des métiers du bâtiment et des systèmes informatiques intelligents.

Le climat en Hauts-de-France change, adaptons-nous !

"Dans les Hauts-de-France, on manque d’eau pour remplir les nappes phréatiques, a rappelé Guislain Cambier, conseiller régional en charge de la transition climatique. Le réchauffement climatique est déjà une réalité ici. En 50 ans, on a connu une hausse de plus de 2 degrés à Lille. À Saint-Quentin, le nombre de jours de pluie a énormément augmenté alors qu’à Boulogne-sur-Mer, le nombre de jours de gel a fortement baissé. Cela entraine des conséquences sur la biodiversité, mais aussi sur des activités humaines comme l’agriculture. Nous avons tous un rôle à jouer. Chacun d’entre nous".

Le Centre ressource du développement durable (Cerdd) a présenté une analyse globale de la situation de la région. "Un constat lucide et objectif", a commenté Guislain Cambier.

"Construire avec vous"

"Construire avec vous, c’est toute l’idée, a expliqué Guislain Cambier. La Région a choisi d’aller à la rencontre des habitants pour entendre les propositions et les attentes de la population et ainsi, mettre en œuvre des mesures inspirées et voulues par les citoyens. Cette démarche va durer toute l’année. Nous ferons un premier point d’étape en décembre et je m’engage à rapporter vos propositions auprès de mes collègues à la Région."

La Région est déjà engagée sur la voie de la transition énergétique : rev3, politiques biodiversité et eau, agroécologie, master plan bois forêt, transports… Depuis 2016, elle a mis en œuvre des politiques pour préserver l’environnement et réduire au maximum les émissions de gaz carbonique.

Au-delà des réunions publiques, la Région a également mis en place une plateforme web pour permettre aux habitants de donner leur avis sur les politiques de la Région ou faire leurs propositions.

Place au débat d’idées

Après le constat et la démarche, place au débat. Un peu intimidés au départ, les lycéens ont vite pris la parole pour donner leurs idées.

Planter des arbres dans la cour, mettre en place des ruches et des poulaillers dans les établissements, installer des distributeurs sans gobelet en plastique pour que les lycéens utilisent leur propres mugs, allumer les lumières dans les couloirs et les classes seulement à certaines heures, mettre des panneaux photovoltaïques sur le toit du lycée, faire venir les agriculteurs dans les cantines pour avoir un lien direct avec les producteurs locaux, installer des distributeurs d’eau et donner des gourdes à chaque élève de seconde, mettre en place des poubelles de tri dans les établissements, développer des parcs à vélo dans tous les lycées, faire un bilan énergétique après avoir réalisé des travaux,… Les bonnes idées n’ont pas manqué ! Et la Région a pris des notes.

En soirée, le débat avec les habitants et les associations présentes a également été productif et animé.


Des lycéens séduits par la démarche

Antoine en Terminale STI à la cité scolaire Gambetta-Carnot à Arras (62) était satisfait de la démarche mais reste attentif à la suite. "On voit que la Région est investie, c’est une bonne chose. On note nos idées. Dans un deuxième temps, il faudra voir si c’est mis en place."

Pour Louan, 15 ans, en seconde au lycée Robespierre à Arras (62), l’expérience était très intéressante. "Je suis venue pour pouvoir parler de vive voix avec un élu de la Région et donner nos idées. C’était très intéressant. On pouvait débattre mais aussi entendre les idées des autres. Je me sens engagée dans la démarche, je vais maintenant aller sur le site pour voir les contributions."

Notez le prochain rendez-vous le 11 février 2020 à l’Institut d’Hazebrouck (59).

À lire aussi

Concertation climat

https://www.concertation-climat.fr/


Concertation climat : donnez votre avis !

Le 21 janvier 2020, la Région lance une grande concertation sur le clim...


Partager

Send this to a friend