Toutes les actualités
Publié le 16/01/2020

Concertation climat : donnez votre avis !

Le 21 janvier 2020, la Région lance une grande concertation sur le climat auprès de ses habitants avec une première réunion publique à Arras (62). Objectif : faire émerger les idées du terrain, définir des solutions concrètes pour lutter contre le réchauffement climatique et améliorer la qualité de vie dans les Hauts-de-France.

Le réchauffement climatique, la montée des eaux, la qualité de l’air, sont l’affaire de tous. Afin de recueillir des idées d’actions concrètes, la Région lance le 21 janvier 2020 une grande concertation sur le climat auprès de ses habitants et en particulier, des jeunes. Une douzaine de réunions sont programmées dans des lycées régionaux. Ces rendez-vous s’organisent en deux temps : un temps d’échanges avec les lycéens pendant l’après-midi et une réunion ouverte au public dans la soirée.

Les changements climatiques vont s’accentuer en 2030-2040, ce sont donc les jeunes générations qui vont devoir affronter les nouveaux défis, estime Guislain Cambier, conseiller régional délégué à la transition climatique. Nous souhaitons recueillir leur avis, mais aussi celui des entreprises, agriculteurs, associations… Nous voulons voir ce qui a été expérimenté à l’échelle locale, qui pourrait être transposable à plus grand échelle."

1er rendez-vous à Arras

La première réunion publique aura lieu le 21 janvier au lycée Le Caron à Arras (62). Ouverte à tous, la réunion publique se déroulera à partir de 18 heures dans la salle d'accueil du lycée. La thématique : nature et climat.

Il y a des talents et des expertises sur les territoires qui restent parfois trop confidentiels, poursuit Guislain Cambier. Face aux grands défis climatiques nous souhaitons mettre en place une écologie populaire et des solutions pragmatiques.

Participez en ligne !

Tout au long de l’année 2020, une plateforme web concertation-climat.fr sera également à votre disposition pour recueillir vos idées, témoignages et retours d’expériences.

Si vous souhaitez participer à la réunion publique du 21 janvier à partir du 18 heures au lycée Le Caron, à Arras, vous pouvez vous inscrire ici

Pour aller plus loin


Infos pratiques

Les dates des réunions publiques : le 21 janvier à Arras, le 11 février à Hazebrouck, le 3 mars à Abbeville, le 7 avril à Vervins, le 28 avril à Compiègne, le 19 mai à Bavay, le 2 juin à St-Martin-les-Boulogne, le 23 juin à Amiens, 7 juillet à Méru, le 15 septembre à Soissons, le 6 octobre à Valenciennes, le 17 novembre à Calais, le 8 décembre à Lille.

 Vous aussi, participez ! Plus d’infos sur www.concertation-climat.fr

 

52 commentaires sur “Concertation climat : donnez votre avis !”

  1. Pipet -

    Bonjour,

    Le transport en commun en hybride .

    Éclairage nocturne des vitrines ou bureau interdit

    Remplacer les éoliennes par du photovoltaïque.les éoliennes font de la pollution peu efficace mais nocives pour la santé la.nature les oiseaux etc

    Développer des incitations financières probantes selon les résultats obtenus.

    Replanter des arbres

  2. DELCOURT -

    Bonjour,
    J ai des propositions qui doivent impliquer les sociétés des eaux mais surtout la fédération de pêche.

  3. BACH C. -

    La politique des cheminées bois n’est pas top car on relâche trop de CO2 dans l’air en brulant le bois ou les granulés.
    Ne sentez vous pas cette fumée de plus en plus présente dans les villages surtout quand le vent n’est pas fort !
    Promouvoir des chauffages plus propre comme l’électrique …
    Bonne journée

  4. Marc SOPHYS -

    Le réchauffement climatique devrait être une priorité pour tout le monde.
    Chacun doit se sentir concerné et faire des efforts à son niveau, changer ses pratiques, éviter la « société de consommation », éviter le gaspillage… pourquoi avoir 3 voitures quand 2 suffisent, il y a plein de pistes à explorer
    Les logements et l’isolation, les aides ne concernent que les gens plutôt pauvres et ayant peu de moyen, tant mieux. Néanmoins en ayant un peu plus de moyens, on est peu ou pas aidé alors que l’isolation, les fenêtres, le chauffage devraient être refait changé etc…
    Il faudrait aider à acheter des véhicule plus propre, encourager le covoiturage et même le partage en général.
    Taxer les avions trop pollueurs… Il y a tant à visiter sur le continent!!
    Voilà quelques pistes qui me tiennent à coeur.

  5. DELOMEZ -MOULIN Dominique -

    Pour protéger la France, le Monde , donc le climat il faut mettre l’agriculture française en bio , sans désherbant , sans pesticides puisue déjà 30 % des agriculteurs sont déjà en bio , protéger nos sources d’eau et nappes phréatiques qui sont déjà polluées par les désherbants en faisant nettoyer ruisseaux fossés mares à l’abandon. Arrêter les éoliennes à causes des infrasons dangereux sur les humains et les animaux qui provoquent acouphènes, étoudissements, maux de tête, mal être et dépressions , et déhorientent chauves souris et abeilles qui finissent par périr. Protéger notre biodiversité pour notre avenir et celle de nos enfanst et petits enfants . Chauffons nos maisons à 18° et juste une pièce et pas quatre ou cinq . Utilisons nos vélos le plus souvent possible.

  6. Bouret isabelle -

    Ma famille et moi sommes partants pour participer à ce projet
    Très belle initiative qui nous concerne tous !

  7. Sellier -

    La Région Hauts de France pourrait s’impliquer afin de promouvoir une alimentation locavore, et plus végétale. Elle dispose de toutes les ressources pour le faire. Cela pourrait constituer également un levier d’attractivité touristique important. La Région Hauts de France se situe entre plusieurs aires métropolitaines mondiales (Londres et Paris) notamment. La région doit se préparer davantage à accueillir les touristes qui choisissent de ne pas partir loin de chez eux pour réduire leur empreinte carbone, qui adoptent un mode d’alimentation peu producteur de gaz à effet de serre etc. Ainsi développer l’alimentation locavore et végétale dans la restauration (par exemple en informant les restaurateurs sur les alternatives, en développant les circuits courts etc.) pourrait permettre d’attirer des populations à fort pouvoir d’achat vers les activités touristiques de la région qui ne manque pas d’atouts pour séduire ce public.

  8. Rudowicz -

    Depuis quand le gouvernement tient il compte de l’avis de la population rurale.
    Encore une étude qui va finir à la corbeille, nous allons créer une commission qui va donner ses conclusions qui ne seront pas prises en compte.

  9. Jean-Marc -

    Il faut s’appuyer sur les chasseurs. Comme l’a dit Xavier Bertrand, ce sont les vrais gardiens de la biodiversité, et non ceux qu’il appelle à juste titre les « khmers verts ».

  10. CAVARD -

    ce serait bien que ce dossier soit très largement RELAYE par les presses locales et régionales des différents départements
    L’OISE est bien évidemment tres concerné
    par l aéroport de Roissy lequel « joue un rôle » dans la redistribution des polluants (mouvements d’avion,, diffusion de la pollution)
    Il serait utile qu il y ait une réunion dans le Val d »‘Oise
    Tous mes remerciements pour votre prise en compte de ces demandes

    Bien sincèrement r

  11. Priano bruno -

    Agronomie – arrêt des LABOURS et couvert végétal permanent pour l’agriculture de demain (sources : TCS agro écologie)

  12. Perichart -

    Beaucoup de choses ont bien changé …Et il y a temps de choses à faire et à refaire.
    A l époque des anciens il y avais des fossés cela permettait « d’irriguer « les terres et de donner vie à des espèces en voie de disparition aujourd’hui
    A cote des fossés ont y planter des arbres également…il n y avait pas toute ses inondations que l ‘on entend aujourd’hui !!!La aussi il y avait de la vie !!
    Aujourd’hui nous enfouissons tout et notre terre ne respire plus ..
    《Tout se qui est enfoui explose un jour.. 》
    Arrêtons de bâtir et laissons les terres aux agriculteurs,il y a tant de beaux bâtiments à rénover que nous laissons à l’abandons
    Il faudrait revenir à la source …si il en existe encore??!!

    Revenons aux bouteilles en verre consigné…

    Sauvons notre planète à notre échelle pour commencer
    🐸🦎🐢🌻🌷🍀

  13. ETIENNE-BEDET -

    Madame,Monsieur
    Très surpris que dans votre calendrier des réunions publiques aucune à BEAUVAIS …? Il me semble que les gestes »citoyens » doivent s’apprendre dés les premiers apprentissages , exemple: le compostage , obligation serait faite à toutes les cantines scolaires de pratiquer le compostage et les enseignants devraient décliner les actions pédagogiques adéquates . En 1992 lors de la première élection d’élus « Ecologistes » au conseil régional de Picardie ces mêmes questions se posaient déjà …avec l’accueil que vous imaginez à droite comme à gauche ! Le temps est compté l’urgence est à l’action des gestes les plus anodins souvent les plus faciles à mettre en place , la prise de conscience et enfin générale, le meilleur terreau de la République est nos enfants ce sont eux qui vont hérité du fardeau alors soyons à la hauteur pour une fois . L’agriculture intensive est-elle le meilleur système de production ? la liaison entre les dégâts environnementaux et l’utilisation massive des produits phytosanitaires n’est plus à faire ! Pourrait-on réfléchir à créer un territoire pilote où l’agriculteur aurait d’abord un statut d’agent de défense de l’environnement avec une rémunération qui compenserait l’usage d’un cahier des charges drastique remettant en cause les pratiques actuelles ? Bref j’aurais mille choses à vous proposer, depuis longtemps dans la cause environnementale je reste à votre disposition .

  14. Fenaux Sylvie -

    Rien à dunkerque! Ville portuaire et très industrialisée. Nous avons pourtant beaucoup à dire. Sinon interdire les pesticides, interdire les nouvelles emprises sur les terres cultivables, faire une vrai transition écologique en passant à l energie verte et en arrêtant d unvestir pour développer le nucléaire.proteger notre agriculture locale etc…

  15. anthony -

    développer les transports en commun a hydrogéne largement plus propre que l électrique ainsi qu au voiture
    faire pression sur les industriels pour réduire leur emballage plastique et remplacer les bouteilles plastiques par du verre recyclable

  16. Claude MORGAN -

    Prenons exemple sur notre voisin allemand, comme le texte suivant nous le fait savoir;
    Ce pays a abandonné la relance par la consommation, trop coûteuse et souvent peu écologique.
    Par contre, recréer, comme la Suisse l’a fait depuis longtemps, une vraie infrastructure ferroviaire grâce à l’important réseau ferré national, sous employé depuis l’arrivée des lignes TGV, destinée à transporter les camions en transit sur notre territoire, réduirait sensiblement l’effet de serre et serait créatif d’emplois rémunérés par les recettes ainsi générées.
    En outre, cette remise en état de ces lignes permettrait une meilleur irrigation des transports entre les communes, et les ressources générées, pourraient servir à densifier ce réseau ferroviaire.
    Je pense que cette idée pourrait alimenter un débat sérieux.

    Voici le texte cité, tiré de la dernière newsletter de la revue web « meilleurs placements »

    DÉJÀ DEUX INVESTISSEMENTS MASSIFS
    L’Allemagne, contrairement à la France, ne va pas faire de la relance par la consommation.
    Car c’est une relance coûteuse, et peu efficace sur la durée.
    C’est une relance par l’investissement dans les infrastructures.
    Un premier programme massif d’investissements a été annoncé.
    62 milliards d’€ Jusqu’en 2030.
    Pour rénover l’infrastructure ferroviaire et combattre le réchauffement climatique.

  17. Braillon françois -

    pour toutes les énergies renouvelables, y compris l’éolien terrestre.
    Autant il est normal que des projets éoliens soient contestés quand ils sont source de nuisances parce que trop proches des habitants, autant, lorsqu’ils respectent le plan régional éolien qui a éliminé 3/4 du territoire des projets éoliens, vallées emblématiques, monuments et sites classés, forêts, …… ils sont souhaitables. On n’arrivera pas à répondre à la demande et aux besoins de la société si on ne mobilise pas toutes nos capacités productives.
    En milieu rural toute agglomération devrait être équipée de bornes de rechargement et proposer à ses concitoyens, voitures et vélos électriques. Les transports en commun sont inadaptés à la dispersion des habitats.
    les plantations de haies sur le territoire sont un impératif en terme de qualité de l’air, de qualité des paysages, de lutte contre l’érosion, de protection de notre faune sauvage en train de disparaitre.
    En milieu rural, ayons tous composteurs, poules, une alimentation locale parce que c’est facile, sans emballages inutiles.
    En milieu urbain revégétalisons, pour rendre l’atmosphère supportable.
    Partout, recyclons, refusons de répondre à des publicités agressives de produits souvent inutiles. Achetons local et boycottons les distributeurs internet, type Amazone.
    la tempérance est source de plaisir!

  18. Guéry -

    je désirerai moins d’éoliennes qui dénaturent le paysage et je pense que pour les migrations des oiseaux, et le vol des oiseaux : ce ne doit pas être le top. en plus vu le tonnage de béton mis à leurs pieds, je pense que pour le micro organique (pas le top non plus. et , en plus moins de pesticides répandus dans les champs, je reste dans une zone rurale où je ne vois plus d’alouettes, les hirondelles se font rares, presque plus de perdrix, ni de hérissons, il serait peut être temps de réfléchir à la détérioration de la nature qui nous entoure, que les humains prennent un peu leur responsabilité, notre planète est si belle.

  19. Huyghe -

    Bonjour,
    Transport en commun gratuit ! Remettre en service d’anciennes lignes de train. Réserver certaines rues à la circulation 2 roues… Prévoir des parkings à l’extérieur des villes avec une desserte par vélo bus tramway métro..
    Région lilloise

  20. guilbaud marielaure -

    bonjour,
    merci de nous donner la parole, je suis une petite apicultrice, c ‘est mon loisir, mais je vois souvent la mortalité des abeilles, je suis impuissante, j’interpelle mais personne n’entend, l’homme marche sur la tête, à trop vouloir, pouvoir, richesse, on détruit sans respect, sans se préoccuper du lendemain et des conséquences, on maltraite la terre (comme la femme). L’homme est trop égoïste. pour se préoccuper du devenir.
    Vous voulez faire des choses, déjà taxer les gens qui jettent.
    La France est salie par des gens qui ont aucun savoir vivre, prenons exemple sur l’ Allemagne et la Suisse, j’ai honte pour eux.
    Je n’ai rien contre les agriculteurs, étant moi-même petite-fille agriculteur, mais quand je vois certains arroser en pleine chaleur, et qu’ils arrosent les routes, qu’on arrête, qu’ils le fassent le matin de bonne heure ou la nuit. on croit être sur une autre planète.
    La planète nous a tout donné, attention au retour. On va sur la Lune, ne peut-on pas inventer des filtres pour les entreprises qui polluent, bon courage à vous.
    cordialement

  21. MATHE bruno -

    Une bien initiative que voila ! Nous savons TOUS que des solutions existent et que chacune d elles peut permettre une inflexion de la trajectoire qui nous attend. Tous les voyants sont au rouge depuis bien trop longtemps maintenant. J espère que des SOLUTIONS présentes ou même futures nous permettront d éviter le pire . Nous sommes pour moi déjà rentrés dans la période de synergie dévastatrice. C est donc devant une réflexion MONDIALE que nous nous trouvons . Ils nous faut réfléchir pour que les générations futures puissent vivre sur la planète TERRE .

  22. PEROCHEAU -

    Bonjour,

    afin d’améliorer la qualité de vie dans les hauts de France, il me semble qu’un chantier bien plus important doit être pensé et mis en place avec une coalition internationale, le nettoyage sous-marin de Cherbourg jusque les cotes de la Finlande et de ses mers intérieures.
    A la fin de la WW II des centaines de bateaux de guerre, chargés d’obus non utilisés ont été coulés sciemment et notamment des obus de gaz moutarde il y a 75 ans. Certaines zones de pêches ont été interdites mais tout ce qui est coquillages qui filtrent l’eau ne pourront plus être consommés à court termes. ( voir doc : Menaces en mer du Nord ).

    Sans faire d’amalgame il est tout de même étonnant qu’un nombre d’enfants nés sans bras ou sans mains en 2019 ait explosé et reste inexpliqué à ce jour.
    Cependant votre démarche est louable & j’y souscris pleinement

  23. Didier Morel -

    Je viendrai le 21 janvier au lycée Jacques Le Caron pour présenter une initiative citoyenne concernant la petite hydroélectricité (M Xavier Bertrand au courant suite à un courrier de 2019 avec un retour positif). Reste maintenant à AGIR!

  24. 62printemps -

    Qui dit changement climatique, dit pollution :
    1 – Quand y aura t-il vraiment des contrôles routiers sur la D939, la rocade minière, etc… ? La plupart des voitures, de grosse cylindrée, qui roulent sur ces grands axes au dessus de la vitesse limite sur 50 à 100 kms, et polluent donc beaucoup plus, alors qu’à la même vitesse c’est déjà le cas par rapport au autres de moindre cylindrée…
    2 – Je ne peux aussi que constater que le carburant n’est vraiment pas cher, étant donné le nombre de véhicules qui tournent à l’arrêt dans les parkings ou à l’entrée des supermarchés, dans les campings(mais oui au milieu des tentes), en chargeant sa voiture, en attendant quelqu’un,… ou pour chauffer son diesel avant de partir, alors que c’est inutile avec les diesels actuels.
    Et aussi on ne constate aucune campagne de rappel de l’interdiction sur les ondes ou à la télé, ni contrôles dans ces lieux publics.
    3 – Les autoroutes autour de Lille sont saturées le matin et le soir, des kms de voitures à l’arrêt(sans arrêter le moteur) ou à basse vitesse évacuent beaucoup plus de gazs toxiques, rien n’a changé depuis 30 ans que je suis en périphérie de Lille, ah si, le nombre de voitures et camions qui roulent, rien n’a été fait pour permettre empêcher la concentration autour de Lesquin. En vélo à 100m dans les champs, on se croie dans un parking où les voitures tournent !
    Pourtant, des projets de routes parallèles à l’A1 pour les camions, de contournement sud aussi de Lille ont existé et tous ont été abandonnés (nappe phréatique à préserver, etc…). En conséquence, les villages et villes autour de l’A1 subissent le passage des flots de voitures puisque l’A1 et les ponts sont saturés.
    3 – Alors pourquoi n’avoir pas fait quelques ponts sans feux ni arrêt pour passer au dessus de l’A1, pour ceux qui ne font que passer au dessus de l’A1, et éviter de grossir les bouchons des ponts d’entrée à l’A1 et de s’encanailler avec les autres usagers de la route ??? Ces ponts rejoindraient des routes hors des villages et villes pour les éviter, les libéreraient de la pollution et ces voitures rouleraient mieux en polluant moins.
    En conséquence, dans l’état actuel, les villes et villages autour de l’A1 ont usés, pour réduire la vitesse des excités de devoir détourner les ponts saturés, de ralentisseurs, de chicanes et dos d’âne à l’excés(et pas à la norme en plus), ce qui usent nos voitures : frais d’amortisseurs, de freins(+rejets d’amiante/poussières), de moteur et consommation à chaque relance du véhicule, donc la pollution est en hausse autour des ralentisseurs et aussi des stops/balises pour faire arrêter ou ralentir les voitures en ville/village.
    4 – Dans mon village natal du Pas de Calais, j’ai vu récemment que des pistes vertes ont été créées pour les cyclistes et piétons, mais pas dans ces villes et villages autour de l’A1, où on doit cohabiter avec les voitures, des pistes vertes seraient bien dans la nature entre villes et villages, pour aller au travail ou faire ses courses.
    Mais pour créer des pistes vertes, les mairies sont confrontées à la propriété des chemins : entre les mètres qui sont du ressort de la commune, de l’intercommunalité ou du département, il parait que c’est kafkaien de changer un mètre de chemin. Mais qui paye, travaille, et doit emprunter les routes pour cela, c’est bien nous tous les citoyens, alors pourquoi l’intérêt de tous ne doit-il pas prévaloir dans ce cas, comme pour le problème de l’eau actuellement ?
    Bon, j’arrête là pour cette fois, comme je n’irai peut-être pas à une réunion publique où il sera difficile de s’exprimer, et j’espère que cela servira aux autres, car moi, je n’ai plus qu’à tenir 2 ans pour être en retraite, et je déménagerai pour repartir dans une campagne où tous ces problèmes n’existent pas ou moins, et je ne serai pas le premier de mes collègues à quitter la région après avoir subi des années durant cette situation sans solution depuis 30 ans et plus pour aller au travail.
    Bien l’bonjour à ceux qui nous offrent cette opportunité de s’exprimer, et bon courage à tous ceux qui vont affronter enfin tous ces problèmes(espèrons que des actions concrètes seront au rendez-vous).

  25. JEAN-MARC Wibart -

    Il faut accentuer la transition énergétique, guider les propriétaires par la main pour leur expliquer l’intérêt du photovoltaïque, des pompes à chaleur sur le fuel et le diesel, favoriser les vraies hybrides Toyota dont l’une est vraiment française, améliorer l’air dans les villes par des transports propres, utiliser au maximum l’éolien puisque notre région est venteuse et faire taire les fake critiquant la fausse laideur, le faux bruit , les faux dangers.

  26. roselle.regis -

    les hauts de France.il pleut 8mois sur 12.nous avons 2 mois caniculaires sur les 4 mois restant .j aimerais savoir si il existe des revêtements pour les routes afin de filtrer l eau de pluie .si non il faudrait que les centres de recherche travaillent sérieusement sur ce projet.

  27. Tisserant -

    Il faut vite agir,des projets,des belles paroles »oui » mais il faut se mettre à l’ouvrage.
    Et surtout,reboiser où il le faut les Hauts de France ……
    Et toucher au porte-monnaie des pollueurs.

  28. ORANGE -

    Privilégions les énergies locales : photovoltaïque, éolien, biomasse y compris chez les particuliers.
    Revoyons les transports (axes autoroutiers des Hauts-de-France encombrés en permanence) et développons les 2 roues pour aller au travail..

  29. Manon Dufrénoy -

    Développer les transports en commun en milieu rural, favoriser les transports doux (pistes cyclables sécurisées, autoroutes à vélos), favoriser le développement des PME du secteur de l’eco-construction, favoriser les coopératives locales de production d’énergie (éolien, solaire), aider les communes à investir dans le maraîchage bio pour améliorer l’autonomie alimentaire de nos territoires, encourager les initiatives zéro déchet… Pleins d’emplois non délocalisables à la clé. Et aussi, soutien à tous les citoyens en lutte contre les grands projets inutiles (tropicalia, et autres).

  30. Mouvet Jean-François -

    – Pas de permis de lotir sans au moins 20 % d’espace végétalise … accompagné de production d’électricité verte pour l’éclairage public.
    – Mise en place d’éoliennes pour vents faibles, couplées éventuellement avec panneaux solaires sur les édifices publics, afin de faire baisser les coûts de fonctionnement de l’éclairage public.
    – Aides au financement pour les productions d’énergies vertes ainsi que pour réhabiliter les habitations énergivores.
    – Possibilités pour les associations et collectivités de passer par le financement participatif pour les projets concernant le collectif …

  31. Didier SERCY -

    bonjour,tous les européens sont incites a changer de voiture et les transporteurs doivent s équiper de camions norme euro 6 et plus:::::tous les vieux camions son vendus pour l étranger ou ils vont continuer a polluer sans problèmes.les voitures idem .pourquoi ne détruit on pas ses véhicules systématiquement et aider ses peuples a acheter des véhicules propres…..on as ferme toutes nos usines polluantes et des portes containers consomment des centaines de milliers de litres de fioul lourd pour amener des milliers de containers….les éoliennes polluent nos paysages et dévalorisent nos maisons et nos campagnes….aidons tout les français a isoler au maximum leurs logements..ce qui n est pas consommé n est pas a produire…développons avec une filiaire française le solaire…les mini centrales électriques sur nos rivières devraient etre réabilitées plutot que détruites pour respecter des normes européennes……D…S…Aubenton

  32. Pannequin -

    Éduquer les nouvelles générations aux défis qui nous attendent.
    Arrêter l’agriculture intensive et industrielle. Créer des emplois dans l’agriculture et la rende attractive pour les nouvelles générations. Subventionner les petits producteurs.
    Remettre de la nature en ville.
    Relocaliser toute notre production/consommation.
    Tendre vers la décroissance…

  33. Nicolas Aquino -

    Stop au tout électrique qui est une vaste blague…regardons un peu du côté de l’hydrogène pour nos véhicules… et puis une voiture qui a 5 ans, en 2015 elle était vendue propre. Aujourd’hui au contrôle technique c’est plus le cas, il n’y a plus aucune crédibilité dans cet examen !
    Au Japon par exemple pour inciter les acheteurs l’état offre le plein hydrogène toute l’année….mais ne rêvons pas nous sommes en France.
    De plus les hauts de France sont une fourmilière à livreur et à routier qui sont très polluants et des dangers publics sur les routes….
    Il faudrait surtout éviter de raser les forêts car tout le domaine de Compiègne est devenu une catastrophe écologique et personne ne fait rien.
    Tout ça au nom de l’argent pour du bois qui part en Chine qui revient en France transformer dans les grands magasins de bricolage….. très écologique et en plus ça tue nos emplois….
    Bref je n’apprends rien à personne mais mes propos sont certainement dérangeant et dès que ça touche à l’argent on s’assoit sur l’écologie…. surtout les particuliers qui travaillent ils sont durement contraints par l’État au niveau de différentes normes.

  34. Willycopresto -

    Alors qu’on harcèle et persécute les automobilistes avec des « malus -alibi » destinés à compenser les gaspillages de l’Etat, pourquoi :
    – tolérer des trains complets de semi-remorques sur autoroutes bien plus polluants, dangereux, anti-écologiques, et anti-économiques alors que le Fret ferrovaire qui réunit toutes les qualités est quasi-moribond ?
    – Ne pas interdire le survol aérien notamment pour des vols intérieurs ou inférieurs à 800 km ? Chaque mode de transport à sa pertinence s’il est complémentaire et non rival financier.
    – laisser subsister des géants des mers qui n’ont d’autre objectif que le profit et non une pertinence écologique ?

  35. josiane planque -

    bonjour pour moi la gratuité des bus dans tous les haut de france comme l’a fait Dunkerque et va la faire calais moins de voitures en ville

  36. Morin -

    Concrètement, toutes les solutions pour éviter que le réchauffement climatique soit trop rapide sont bonnes mais surtout il faut penser à s’adapter !!
    On ne peut pas arrêter ça à nous seuls lorsque des entreprises polluent toujours à l’heure actuelle, la prise de conscience reste à développer aussi, mais l’urgence c’est l’adaptation…

  37. azor zezette -

    bonjour,
    Comment fait-on pour acheter une voiture électrique quand nos revenus sont insuffisants,malgré toutes les aides, les banques ne nous feront pas crédit par manque de revenus???
    Cordialement

  38. Claude DEPARIS -

    Bonsoir,
    En 1972 le Club de Rome,groupe de réflexion composé de scientifiques,d’industriels,d’économistes et de philosophes de plus de 50 pays,alertait sur les limites de la croissance (rapport Meadows).
    Après avoir pris connaissance de ce texte, Sicco Mansholt, homme politique néerlandais qui fut entre autres Président de la Commission Européenne en
    1972-73, préconisa la croissance zéro, avant de se rétracter 2 ans plus tard.
    Mon avis: la décroissance est peut-être une utopie, mais la croissance est certainement une gabegie.
    Nous vivons dans une bien curieuse société où , en toutes choses, chacun pleure sur les conséquences négatives de notre civilisation sans vraiment chercher les causes de celles-ci.

  39. grisot -

    il faudrait plus d ouvertures de vente directe dans l’Oise et répertoriée pour le consommateur avec pub carte ou bulletin faits par les mairies ou des programmes comme ils en existent déjà avec téléphones
    il faudrait que les produits ne soient pas plus chers que dans les supers marché alors que le circuit est court
    avoir la possibilité de trouver des bouteilles en verre pour la consommation de l eau en magasin traditionnels
    Pour l économie d énergie il faudrait que l on remette la prime pour toute personne qui désire isoler son logement et qui veux réaliser elle- même les travaux car le travail n’ est jamais mieux fait que par soit- même et cela coûterait moins cher que de payer des travaux mal faits par des entreprises .

  40. riffe -

    ce serait bien d’avoir une réunion dans la préfecture de l’Oise !!! (pour ceux qui ne save pas c’est Beauvais)
    merci

  41. Gosselin Eric -

    Il y a de nombreuses petites parcelles de terrain a l’abandon depuis 50 ou 60 ans qui appartiennent a la région ! J’en ai justement une a coté de chez moi pourquoi ne pas céder ces parcelles a des particuliers contre nettoyage ,entretien et reboisement ?Cela ne coute rien a la région et rapporterais meme un peu d ‘argent ! A l heure actuelle chaque geste minime soit il est important!

  42. chauderlier -

    contre le réchauffement climatique, evitons de bitumer à tout va, vegetaliser les sols et planter des arbres est une bonne solution
    La voiture electrique est un leurre, fabrication tres polluante, extraction de certaines matieres premieres catastrophiques pour environnement et on ne sort toujours pas du nucléaire.
    Pour l’éolien, horreur visuelle , je suis une rurale et nous sommes cernés par ces atrocités qui produisent peu.Pour les personnes qui sont pour l’implantation, ces gens sont des citadins ou des habitants de régions touristiques.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Partager

Send this to a friend