Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Article publié le 21/01/2020
Mis à jour le 21/01/2020

Concertation climat

https://www.concertation-climat.fr/

Le réchauffement climatique, la montée des eaux, la qualité de l’air… sont l’affaire de tous. Afin de recueillir des idées d’actions concrètes, la Région lance une grande concertation sur le climat auprès des habitants et en particulier auprès des jeunes !

Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

17 commentaires sur “Concertation climat”

  1. maas -

    je crois plutôt aux critiques des anciens qu’aux jeunes qui n’ont pas assez vécu pour donner leur opinions

    pour protéger la terre du climat : il y a trop de monde , trop d’usines ,et surtout trop de voitures quand aux solutions il fallait y penser depuis bien longtemps

    il est beaucoup trop tard pour notre planète …………….!!!!!!!!!!!!!!!

  2. Francis VAN MAEKELBERGH -

    bonjour organisez partout dans tous les villages le ramassage des dechets sur talus route chemin et ce regulierement avec des benevoles une commune comme st germer par ex ne le fait pas mais il n y a pas que celle ci beaucoup trop rare ceux qui organisent ce genre d operation civique et pourquoi ne pas faire participer les ecoles primaires

  3. Montaigne -

    Plantez des arbres, reconstituer des forêts car nous sommes une des régions les moins boisées de france, due à agriculture.
    L’arbre, transforme le co2 en oxygène, ressource renouvelable, maintient les sols en place et à terme peut lutter contre la montée des eaux.
    Pilier majeur de l’écosystème, nous et les animaux dépendont des arbres.

  4. Olive -

    TRI DES DECHETS :
    – favoriser le compostage en permettant aux habitants de bénéficier de bac à compost à tarif préférentiel (cf. Rennes Metropole)
    – Animer des ateliers jardinage (roulement de bénévoles) dans les quartiers pour encourager les méthodes naturelles sans engrais, ni pesticides puis améliorer le vivre ensemble
    – organiser dans les quartiers des animations autour du compost pour réduire les déchets collectés
    – organiser des animations autour du « fait maison » (cuisine, produits d entretien pour la maison, le jardin) et cosmétiques
    – favoriser l utlisation des transports en commun en renforçant le traffic actuel (ferroviaire et bus)

  5. Thiéfaine -

    Au niveau environnemental: Reforestation massive. Reconstitution des paysages bocagers, les haies étant source de biodiversité et de maintien des sols et de leur qualité, sans oublier la filtration des eaux de pluie et la préservation des nappes phréatiques.

    Au niveau sociétal: la Terre peut héberger entre 500 millions et 1 milliard d’êtres humains. Or combien sommes-nous? Quand toutes les mers auront été vidées de leurs poissons, quand tous les animaux auront été tués, quand toutes les forêts auront été rasées, l’homme se rendra compte qu’il ne se nourrit pas d’argent. Un enfant par foyer et eugénisme.

  6. GERARD LEFEVRE -

    Avis déjà diffusé dans « La France Agricole ».
    Les éoliennes ne comportent que très peu de matériel français,ni les transports qui acheminent les machines,ni les engins de levage.La plupart sont allemands,danois,et les promoteurs sont aussi européens danois,allemands ou espagnols.Seuls les socles en béton et les voies d’accès sont produits par les entreprises locales.Cela ne fait pas tourner les industries françaises,ni l’emploi local,et génère des richesses qui vont profiter aux fournisseurs.
    Le prix du kw est aussi double ou plus de celui produit par le nucléaire ou les barrages,financé par les clients d’Enedis.
    Les éoliennes ne tournent pas la nuit,sans vent,ni les panneaux solaires,pour recharger les batteries embarquées sur les véhicules.L’énergie doit être fournie par une autre source d’énergie.Ces éoliennes rapportent u_n peu de ressource financière aus communes,rurales,mais dégradent fortement le paysage.
    Ces arguments plaident contre ces sources d’énergie,qui ne seront jamais qu’un appoint,inadapté aux gros clients consommateurs,et ne remplaceront jamais les barrages,ni les centrales nucléaires.
    De plus,combien coûte la consommation d’un véhicule électrique?Aucun média n’en parle,comme si cela venait du « ciel ». Quand oseront-ils dire la vérité ? Que coûte un bus ou un camion électrique ? J’attends des réponses concrètes à toutes ces questions,en qualité d’ingénieur agronome,spécialiste en « Machinisme agricole »en retraite,résident en milieu rural picard,envahi par les »moulins à vent ».
    Au montage,la noria de camions qui circule sur les chantiers est considérable et génére beaucoup de CO2, avant que le bilan carbone des machines soit positif…

  7. TANDEAU -

    Pour les villes, un plan de transports en commun ambitieux et une place centrale donnée au vélo et autres modes doux de déplacement.
    S’inspirer de villes comme Fribourg-en-Brisgau (Allemagne).
    Donner envie aux populations qui travaillent en ville de continuer à habiter en ville pour limiter les déplacements domicile-travail : dissuader l’usage de la voiture pour un air meilleur, des rues plus silencieuses, une circulation en vélo/trottinette plus sereine (se sentir plus en sécurité), des déplacements facilités par les transports en commun. En effet, la tentation est grande d’aller habiter à la campagne pour respirer un air plus pur…mais pour polluer davantage en prenant sa voiture pour aller travailler

  8. Demade -

    Arrêter la déforestation de la forêt de Mormal serait plus que bénéfique pour le climat!!!!!

  9. kellner -

    Bonjour je ne suis plus tout jeune,mais me sens concerné par tout ce qui touche au climat,l’écologie ,la nature,bref la qualité de vie,d’ailleurs je ne saisis pas votre terme »en particulier les jeunes ! »Bien sûr ce sont les futures générations,mais tout le monde est concerné !je pense que le gros problème dans le futur sera la qualité de l’air,mais surtout le manque d’eau potable,on le voit chaque été,les cours d’eau baissent à une vitesse incroyable,alors que l’on a eu de bonnes précipitations en automne et hiver!ce qui m’énerve aussi c’est le matraquage que l’on fait sur les véhicules électriques!!soit disant le « must »,parlons en !batteries fabriquées en Chine,durée de vie limitée,qu’en fait on une fois usagées ?rechargées par de l’électricité produite par le nucléaire !Alors que l’éthanol à base de betteraves ou colza on n’en parle plus,pourtant renouvelable à l’infini,on a les terres ,on a un débouché qui ferait travailler nos paysans,mais non!je pense que le lobby des compagnies pétrolières et EDF,font pression auprès de nos dirigeants pour ne pas développer cette filière à grande échelle!!une fois de plus,l’écologie nos politiques en parlent au moment des élections et après plus rien!

  10. Perez -

    Bonjour,
    Bravo pour ce que vous envisagez pour sauver notre planète et pour l’héritage que nous laisserons à nos enfants.
    J’habite Beauvais, une ville qui semble œuvrer contre la pollution avec notamment des bus et voitures électriques mais au niveau de la communauté d’Agglo dont Beauvais est majeure on semble ignorer un pollueur d’une grande dangerosité qu’est l’aéroport de Beauvais- Tillé situé au centre de nombreuses zones pavillonnaires communales. Ce site qui était un aérodrome en 1995 avec 60 000 passagers est devenu un  » Aéroport International » par la volonté de nos élus avec aujourd’hui 4 000 000 de passagers et presque 80 décollages et atterrissages quotidiens et ce au bénéfice principalement de la compagnie Ryanair qui n’est pas une vertu sur le plan social et a qui- malgré une cotation boursière supérieure à Air France et British Airways- il est accordé des avantages financiers conséquents.
    Je rappelle qu’à l’époque, le développement de cet aéroport- selon les officiels dont le président de la CCIO – prévoyait un rapport de 1 000 emplois directs et 1 000 emplois indirects par 1 000 000 de passagers transportés.
    La pollution générée par un avion durant les phases de décollage et d’atterrissage représente l’équivalent de plusieurs milliers de voitures parcourant une distances significative. Il me paraît urgent aujourd’hui de faire en sorte qu’aucune nouvelle destination ne soit autorisée et que nos élus limitent les ambitions économiques des compagnies aériennes peu soucieuses de leurs méfaits écologiques.
    Il nous appartient aujourd’hui – citoyens et acteurs- de mener toutes les actions utiles pour réduire de façon importante la pollution générée par l’activité humaine.
    Bien à vous. Sentiments distingués.

  11. Longuépée -

    dans votre dernier bulletin pour la région ,vous parlez climat écologie,transport propre,et chez nous les petites villes ,vous supprimez des trains et vous nous obligez à ressortir notre voiture diésel pour compenser,bravo quelle image ,que des paroles

  12. J M FLECHY -

    – solliciter toutes les communes , associations, pour la réalisation d’un grand nettoyage de la nature par an, par quartier , hameau , rue afin de sensibiliser au maximum
    – obligation à chaque commune d’avoir un adjoint à l’environnement avec déclinaison d’un référent non élu dans les quartiers,. Verbalisation systématique pour toute infraction
    – faire en sorte que les artisans puissent se débarrasser gratuitement de leurs déchets de chantier , moyennant peut être une cotisation ou autre dispositif, ( ex: désigner responsable le client du chantier qui doit s’assurer par une procédure simple du traitement sérieux de ses déchets . On a pu constater qu’en responsabilisant le cafetier sur la cigarette la loi est bien appliquée
    – consigner les bouteilles en plastique , verre, supprimer les sur-emballages. Taxer sur les ventes à emporter (ex : emballages MACDO ,….)
    -en ce qui concerne les voitures, je crois que la mutation en cours sur les énergies porteront leurs fruits, mais les maires devront également faire en sorte de prioriser les piétons , vélos, … en centre urbain
    -sensibilisation à l’école, collège…
    -avec la déclinaison de toutes les idées qui vont sans doute foisonner, vous allez naturellement faire un tri de ce qui est réalisable tout de suite, à moyen terme et à long terme , et je propose que dans ces différents tableaux d’imposer aux élus maires et autres des obligations de résultat avec des échéances. Il y a des choses qui peuvent être faites sans un gros budget , exemple le nettoyage comme il sera fait en mars prochain etc..
    C’est tout pour l’instant, mais s’il me revient quelque chose , je ne manquerais pas de vous en faire part

  13. Langlet -

    Bonjour. Belles initiatives de la région: planter 1M d’arbres+Fêtez les arbres et les chemins ruraux. Pourtant sur le terrain il en est souvent autrement. Je prend l’exemple de ma commune (Troissereux). Suite au remembrement récent toutes les haies, arbres isolés etc..ont été arrachés si certaines communes ont effectuées des replantations il n’en est rien de celle de Troissereux. Pour les chemins ruraux,dont les tracés ont été modifiés,la plupart ont été goudronnés . certains mêmes ont déjà été « reconquis » par les « exploitants » agricoles faisant peu de cas du bornage récent. Je me pose (et je ne suis pas le seul sur la commune) la question de savoir si les maires des communes des Hauts de France sont bien au courant de vos initiatives. Un groupes de bénévoles de cette commune à proposé au maire de procéder au nettoyage des chemins ruraux non entretenus , de procéder à des plantations sur les terrains communaux (plantation+plantes+entretien totalement gratuits) , nous lui avons même suggéré de faire appel à l’association « chemins.du nord, du Pas de Calais , de Picardie »..pas de réponse. Il est désolant pour des citoyens impliqués bénévolement dans la préservation de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique de ne pas être entendus ni soutenus par leurs responsables locaux. cdt A. Langlet

  14. Catty -

    Afin de favoriser les déplacements en vélo, trottinettes.. entre les villes il serait judicieux de créer de vraies pistes cyclables sécurisées..
    De même, il serait judicieux d’inciter les communes à être plus respectueux de l’environnement. Celles ci modifient leur signalisation pour limiter la vitesse en créant des STOP et priorités à droite. Les arrêts répétitifs et redemarrages polluent davantage que les feux tricolores intelligents qui mesurent la vitesse.

  15. tevar sebastien -

    Bonjour, il serait intéressant que les transport en commun extra urbain du type train TER, bus TER ou Trans’80 (dans mon cas) soient accessible aux salariés. je m’explique, j’habite entre Abbeville et mers les bains. passe devant chez moi, les bus TER et les bus trans’80. passe (ou passait) derriere chez moi la ligne SNCF Abbeville – le Tréport. mon travail à EU(76) me permet d’avoir des horaires flexibles. et bien, malgré tout ça il m’est impossible de prendre les bus. je n’ai jamais trouvé où sont les arrêts des bus SNCF. je situe bien mieux les arrêts de bus trans’80 mais ce qui pèche dans tout les cas c’est les horaires! les horaires sont fait pour quelqu’un qui travail sur Abbeville ou qui étudie au lycée de friville escarbotain. de plus l’arrêt de bus trans’80 (petit Miannay) à quelque minutes à pied de chez moi a pour particularité d’être accessible UNIQUEMENT dans le sens Abbeville –> le Tréport, il n’y a PAS d’arrêt dans l’autre sens. et comme je ne veux pas prendre l’arrêt precedent (valine) qui m’obligerais à faire 3Km à pied sur la départementale 925 sans trottoir et de nuit (vu le seul horaire dispo pour rentrer), je continu (malgré mes problèmes de santé : la vue) à prendre la voiture tous les jours. dommage!

  16. CLAUDE RAMBOUR -

    Il faut cesser de construire des zones commerciales, il y en a suffisamment comme çà, telle la zone de Saint Maximin, près de Creil. On construit inutilement, ensuite on retrouve des friches commerciales ou industrielles, on prend des terres agricoles, des forêts, les élus nous font la morale, mais c’et à eux d’agir, seulement voilà, le nerf de la guerre, c’est toujours l’argent!!

  17. jerome -

    -Stopper l’expansion urbaine dévastatrice pour les sols et pour le captage des eaux
    -Proposer de nouveaux emplacements dans les villes avec des bonus pour ceux qui veulent s’y implanter
    -Accompagner les familles vers une démographie durable en récompensant ceux qui font moins de deux enfants et cela même avec un changement de partenaire
    -Poursuivre le développement d’une production d’hydrogène « vert » cf nouvelle ligne de bus
    -Aider les agriculteurs en faisant intervenir l »état dans les prix fixé à la tonne (l’avenir se fera avec eux)
    -Accompagner l’agriculture et les entreprises vers une décroissance (terme brutale à mon goût qui sauverai en partie notre système)
    -Développer le canal seine nord, et installer une plate forme au port de calais non pas vers l’autoroute (A16 surchargé et dangereuse) mais par une ligne rail-route ou péniche-route vers la Belgique et Lille.