Toutes les actualités
Publié le 20/05/2020

Guillaume Racle : un stage en première ligne

Stagiaires et apprentis ont été mis à contribution face à la crise du Covid-19. Comme Guillaume, stagiaire en pharmacie dans l'Aisne.

C'est ce qui s'appelle sortir de sa zone de confort. Âgé de 24 ans, Guillaume Racle est en 6e année d'études de pharmacie à l'UPJV d'Amiens. Dans le cadre des six mois de stage obligatoire, ce Saint-Quentinois (02) a volontairement opté pour une pharmacie située en milieu rural.

Le statut du pharmacien réhabilité

Histoire de compléter ses expériences de stages précédentes, Guillaume poursuit donc son apprentissage depuis janvier 2020 à Bohain-en-Vermandois, dans le nord de l'Aisne. Une expérience gagnante qui a pris encore plus de sens dans la période de crise sanitaire que traverse le pays. « Cette crise a renforcé la réalité de nos métiers. Elle a largement conforté notre rôle aux yeux des autorités de tutelle mais aussi auprès des patients », se réjouit le jeune stagiaire, qui a déjà une bonne idée du parcours qu'il souhaite emprunter. « Travailler en officine est très gratifiant. Nous avons une palette de missions très riche : qu'il s'agisse de l'aspect médical, mais aussi du conseil, de la prévention auprès des patients, du contact ou encore du lien social.»

Un stage gagnant

Durant son stage, Guillaume a pris particulièrement conscience de l'enjeu du lien avec la population, dans un secteur géographique socialement modeste. « L'information, le conseil, la gestion du stress étaient particulièrement importants. Auprès, par exemple, des personnes âgées qui se sentaient psychologiquement un peu perdues ».

En termes d'organisation, adaptation de rigueur là aussi : « J'ai eu cette chance de pouvoir gérer l'aspect organisationnel de l'officine. Établir les procédures de sécurité sanitaire (lavage des mains, masques, nettoyage des comptoirs, etc), mais aussi coordonner l'ensemble des acteurs de santé dans les environs autour du partage d'informations ou de la gestion de gel ou de masques. Cela a été très formateur et j'entends bien le mettre en pratique plus tard quand j'aurai ma propre officine ».

À lire aussi

Sandrine Belouzard, dans la course au traitement contre le Covid-19

Chercheuse-virologue au CNRS depuis 2010, Sandrine Belouzard travaille a...


Les masques de protection : un élément de protection indispensable pour vous !

Le port du masque plébiscité dans les lieux publics Selon une Etude ...


Un commentaire sur “1”

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Partager

Send this to a friend