Contenu principal de la page
Article publié le 24/11/2023
Mis à jour le 24/11/2023

Paysages : une ramification de métiers et de formations

jardin_espace_paysager

Les Hauts-de-France s’engagent via Proch’Orientation aux côtés de l’Union nationale des entreprises du paysage pour valoriser cette filière qui recrute.

Une filière professionnelle méconnue : c’est le ressenti des métiers liés aux paysages. Ils ont pourtant de l’avenir en Hauts-de-France, comme en témoigne la signature de charte d’engagement entre Proch’Orientation et l’UNEP (Union nationale des entreprises du paysage), officialisée le 23 novembre à l’occasion des 3ᵉˢ Rencontres régionales écoles-entreprises du paysage.

Près de 10 000 emplois en région

Cette charte témoigne de l’ambition de valoriser - par le biais des Ambassadeurs "métiers" - les formations et les métiers sur lesquelles elles débouchent : il en existe plus d’une vingtaine, avec des formations dédiées allant du CAP au Bac+5.
Dans les Hauts-de-France, les métiers du paysage constituent en effet une filière économique à part entière. En 2022, celle-ci pesait pas moins de :

  • - 1 840 entreprises,
  • - 9 700 actifs
  • - un chiffre d’affaires global de plus de 650 millions d’euros.

Ces chiffres sont en évolution réelle (+9% du nombre d’entreprises et +20% d’emplois depuis 2020) et le secteur, composé majoritairement de petites sociétés, est dynamique. Plus du quart d’entre elles envisagent en effet de recruter.

Une filière qui recrute sur plein de métiers

Paysagiste, élagueur, métiers du reboisement, génie écologique, réalisations d’espaces paysagers avec piscine, mais aussi végétalisation de bâtis y compris en intérieur, travail en bureau d’études, technico-commercial, modélisation 3D de projets... "la variété de métiers et de responsabilités réclame des compétences diverses", défend Claire Stephan, déléguée régionale de l’UNEP. "Notre secteur est dynamique. Contrairement à d’autres, la période Covid lui a été profitable. Les particuliers, qui forment 42 % de la clientèle, prennent plaisir à disposer d’un beau jardin. Il y a aussi une dimension de préservation de la nature et de la biodiversité, mais aussi de lutte contre le réchauffement climatique qui peut clairement motiver les jeunes à y trouver une véritable vocation professionnelle".

Les Hauts-de-France s’engagent pour la formation

Raison de plus pour attirer l’attention sur les métiers que cela comprend ainsi que les moyens de formation pour y parvenir en s’appuyant sur les 35 Centres de formation dédiés qu’abritent les Hauts-de-France.
La Région, par le biais de Proch’Orientation, est particulièrement sensible à la bonne orientation des jeunes. Elle met en œuvre les moyens pour sensibiliser, informer, guider ces publics vers les secteurs susceptibles de les intéresser et qui sont pourvoyeurs d’emplois.

Le domaine des paysages vous intéresse ? Retrouvez la palette de métiers et les formations pour y parvenir.

Crédits et mentions légales