Toutes les actualités
Publié le 09/10/2019

Culture : Liévin accueille les réserves du Louvre

Le centre de conservation du Louvre a été inauguré le 8 octobre 2019 à Liévin (62). D’ici 2024, ce sont près de 250 000 œuvres qui seront transférées dans ce lieu unique.

Actuellement situées à Paris, les réserves du musée du Louvre abritent près de 250 000 œuvres disséminées dans 63 locaux différents et menacées par les crues de la Seine. Pour les préserver, le Louvre a décidé en 2013 de créer un nouveau centre de stockage et c’est le site de l’ancienne cité Jaurès à Liévin, à proximité immédiate du Louvre-Lens, qui a été retenu. Le centre de conservation du Louvre à Liévin (62) a été inauguré le 8 octobre 2019, deux ans seulement après la pose de la première pierre.

Après l’arrivée du Louvre à Lens en 2012, ce sont donc à présent les trésors du musée parisien qui seront conservés à Liévin. "Nous croyons en cette région", a tenu à rappeler Jean-Luc Martinez, le président-directeur du musée du Louvre. Financé notamment par l’Union européenne avec le Fonds européen de développement régional et par la Région Hauts-de-France, ce centre de stockage sera aussi un lieu de recherche et d’études. Le grand défi qui attend les équipes du Louvre à présent : transférer les quelque 250 000 œuvres dans les cinq ans à venir !

Un bâtiment sobre, élégant et fonctionnel

Beau, sobre, élégant et fonctionnel, voilà comment on peut présenter le nouveau centre de conservation qui s’inscrit pleinement dans la lignée du Louvre-Lens. D'une surface 18 500 m², de plain-pied pour faciliter le transport des œuvres, et d’ossature en béton, le bâtiment est baigné de lumière par de grandes baies vitrées et possède une toiture végétalisée. À l’est, côté Louvre-Lens, la partie dédiée au stockage des œuvres est totalement enterrée. C’est le cabinet d’architectes britannique Roger Stirk Harbour qui est à l’origine du projet. "Nous avons voulu créer un bâtiment très simple et flexible pour l’avenir, a expliqué Graham Stirk, l’architecte des lieux. On espère inspirer ceux qui travailleront ici, rendre fiers le Louvre et la Région pour des décennies à venir et très modestement s’inscrire dans une longévité intemporelle au regard des œuvres fantastiques qui seront conservées ici".

Une formidable opportunité pour la région

"Le Louvre prendra sa source ici à Liévin", s’est réjoui le Président de Région, Xavier Bertrand. Certes, le centre ne sera pas ouvert au public. Cependant, l’arrivée des réserves du Louvre en Hauts-de-France est une formidable opportunité pour la région. "Des équipes de chercheurs viendront travailler ici. Cela va conforter et promouvoir l’économie locale. Les musées de la Région pourront également profiter de ces réserves. Je pense aussi au transport des œuvres. Les transporteurs de la région sont prêts à se former." Au-delà de l’aspect économique, Xavier Bertrand a surtout insisté sur la création d’un pôle culturel en région. "Je suis fier que les réserves de ce grand musée soient ici, dans la région. Je pense que nous avons absolument besoin de culture. Nous sommes la Région de France qui dépense le plus d’euros par habitant pour la culture."

À lire aussi

Devenez transporteur ou installateur d’œuvres d’art

La plateforme Proch’emploi de Lens Liévin Hénin Carvin recherche des...


Bientôt des réserves du Louvre à Liévin

Le centre de conservation des œuvres du musée du Louvre sera construit à Liévin (62).


Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Partager

Send this to a friend