Contenu principal de la page
Article publié le 19/10/2023
Mis à jour le 19/10/2023

Laura Wallard : une jeune chercheuse qui a la passion de la science et de la transmission

© DR

Cette année, pour la Fête de la science, c'est Laura Wallard, qui a été l'ambassadrice en Hauts-de-France. Portrait d’une chercheuse qui aime transmettre sa passion aux autres et cherche à nous faire mieux vivre au quotidien.

Elle a la passion de transmettre ses connaissances aux générations les plus jeunes : c’est ce qui a fait de Laura Wallard une ambassadrice toute trouvée pour la Fête de la science, qui a eu lieu du 6 au 16 octobre dernier. Elle a su, au fil des années, se construire un parcours impressionnant et devenir une chercheuse de renom. Son objectif ? Mener des recherches scientifiques pour la construction d’un mieux vivre au quotidien pour chacun.

Retour sur une vocation née tôt

Le thème de cette dernière édition était "Sport et Sciences" : du sur-mesure pour la jeune chercheuse qui s’y consacre pleinement depuis le début de son parcours universitaire. Après le lycée, Laura Wallard s’est orientée vers une licence Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) parcours Activités Physiques Adaptées et Santé (APAS) au sein de l’Université Paris Descartes, une formation qui allie entre autres la pratique physique à un volet santé au travers des enseignements en biomécanique, physiologie et neurosciences.

"C’est en discutant avec un enseignant que j’ai eu le déclic et ai immédiatement accroché ! Assez tôt, j’ai eu une attirance pour le domaine du contrôle moteur, c’est-à-dire pourquoi et comment le sujet interagit avec son environnement. J’ai vite fait le lien avec un goût personnel prononcé pour l’aide à la personne, notamment par le fait d’aider un sujet à retrouver des fonctions motrices.", Laura Wallard

Dans le cadre d’un Master 2 en recherche clinique "Ingénierie médicale, rééducation et réadaptation clinique", Laura Wallard a effectué un stage de 6 mois portant sur l’analyse du mouvement chez l’enfant atteint de paralysie cérébrale. Dans la continuité, sa thèse a porté sur la compréhension de la rééducation robotisée chez des enfants atteints de paralysie cérébrale. Après un post-doctorat dans le domaine de la chirurgie orthopédique, elle a été recrutée à l’Université Polytechnique Hauts-de-France en 2019 comme Maîtresse de Conférences des Universités et elle poursuit aujourd’hui ses recherches au sein du LAMIH UMR CNRS 8201, au Département Sciences de l’Homme et du Vivant (SHV).

Elle travaille principalement sur les technologies pour la santé, de leur conception à leur utilisation, et plus particulièrement sur le défi "Maintien et amélioration de la mobilité (vieillissement et handicap)".

Savoir rendre accessible la science : le maître-mot de Laura Wallard

"Cela a été un grand honneur pour moi d’être ambassadrice de la Fête de la science. C’était un vrai plaisir de faire découvrir la science aux jeunes, car pour eux le monde de la recherche est obscur, donc il faut savoir trouver les mots et vulgariser ! Mon objectif a été de provoquer, qui sait, des déclics chez eux." C’est ainsi qu’elle est intervenue notamment au lycée Gay Lussac de Chauny (02). "Les lycéens étaient très curieux ! Cela a été un gros travail pour moi et un réel plaisir d’essayer de trouver des mots simples pour leur expliquer le comment et le pourquoi de mes recherches. "Pour cette chercheuse, la médiation scientifique est nécessaire. C’est pourquoi elle s’est impliquée dans plusieurs actions telles que la semaine du cerveau à l’Université Pierre et Marie Curie de Paris ou bien encore le concours Ma Thèse en 180 secondes.

Une bien belle ambassadrice qui fait honneur à notre territoire, toujours à la pointe de la recherche grâce à des hommes et des femmes de talent !

Crédits et mentions légales