Contenu principal de la page
Article publié le 14/05/2024
Mis à jour le 14/05/2024

Friches : la Région expérimente une centrale solaire mobile

Panneau_solaire

Les Hauts-de-France poussent leur engagement dans l’énergie solaire en l’exploitant sur des friches, le temps de leur requalification.

C’est une première, ça se passe en Hauts-de-France et c’est en plein dans la stratégie régionale Rev3 ! Expérimenter un dispositif mobile pour exploiter de l’énergie renouvelable sur un site temporairement inutilisé : voilà le concept qui engage la Région à soutenir l’installation d’un système de centrale solaire mobile sur la friche du Mont de Terre, à Lille-Fives.

La Région au top du solaire mobile

Lancé ce lundi 27 mai, il s’agit en réalité d’un projet à long terme : le matériel utilisé, pour lequel les Hauts-de-France investissent près de 85 000 euros via le FRATRI (sur un coût total de 180 000 euros), présente de nombreux avantages. Trois en particulier :

  • De la production d’électricité propre, qui sera en partie utilisée pour les parties communes d’une résidence HLM voisine. Le surplus sera racheté par Enercoop, à l’origine du projet.
  • L’exploitation d’un site temporairement délaissé, comme le sont les friches industrielles et commerciales, parfois plusieurs années, en attendant une requalification.
  • La perspective de développement de cette pratique avec un matériel mobile facilement déplaçable sur d’autres sites exploitables.

Une dynamique Rev3 innovante

Le matériel, fourni par la société alsacienne Ecosun, se présente sous forme de container contenant une puissance de 68,6 kWc soit 200 panneaux, pour une surface déployée de 405 m².
Cette initiative innovante s’inscrit dans la droite ligne des pratiques entretenues en Région Hauts-de-France en faveur du développement des énergies renouvelables, du mix énergétique mais aussi des filières d’avenir stratégiques, innovantes et créatrices de richesses et d’emplois, ainsi que la lutte en faveur de la décarbonation.