Toutes les actualités
Publié le 01/08/2019

Patrimoine : l’exemplaire éco-rénovation du manoir du Huisbois

Au cœur du Parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale, la Région participe à la rénovation du manoir du Huisbois, bâti au XVIIIe siècle, et le transforme en modèle d'éco-construction durable.

C’est une jolie place de village ombragée l’été par un marronnier centenaire. L’église classée bâtie au XIe siècle par la comtesse de Boulogne, la mère de Godefroy de Bouillon, apporte au lieu calme et sérénité. C’est ici, à le Wast, entre Boulogne-sur-Mer, Calais et Saint-Omer, au cœur du Parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale, qu’est en train de se réaliser l’un des plus importants chantiers de rénovation et d’extension de patrimoine des Hauts-de-France.

Un pôle de référence pour le développement durable rural

Siège du Parc naturel, le manoir du Huisbois est en effet actuellement en plein travaux avec un objectif : devenir le centre d’un pôle de référence pour le développement durable rural. Les travaux entrepris dans cette magnifique bâtisse traditionnelle du Boulonnais répondent ainsi à des critères d’excellence environnementaux élevés et exemplaires. Du choix des matériaux approvisionnés en circuit court aux techniques employées, tout est pensé et mis en œuvre pour transformer ce manoir du XVIIIe siècle en véritable vitrine de l’éco-rénovation. Ce chantier a également la particularité de ne produire quasiment aucun déchet.

" La quasi-totalité des résidus du chantier, le bois, le métal, les gravats, sont en effet réutilisés. Depuis le début des travaux, nous n’avons évacué qu’à peine trois bennes, explique Jean-Pierre Geib, directeur adjoint du Parc Naturel Régional Caps et Marais d’Opale. Pour chaque opération sur le chantier, nous essayons d’élever systématiquement le niveau d’exigence environnementale", poursuit–il.

Près de 25 entreprises locales et des artisans sur le chantier

Ainsi, près de 25 entreprises travaillent sur le manoir et elles sont toutes basées en Hauts-de-France, la plus éloignée étant à moins de 100 kilomètres. Des artisans locaux n’ayant pas forcément l’habitude d’intervenir sur ce type d’ouvrages publics ont également été retenus.

Lieu de travail des près de 60 collaborateurs du Parc régional, le manoir et son extension ont également été prévus pour accueillir le public, mais aussi des associations en lien avec les activités du Parc naturel régional.

Les travaux seront achevés au mois de juin 2020. Ils bénéficient d’un financement de la Région Hauts-de-France à hauteur d’ 1 million d’euros et de fonds européens pour 1,7 million d'euros. Une souscription pilotée par la Fondation du Patrimoine a également été ouverte auprès des entreprises et des particuliers.

À lire aussi

Bruay-la-Buissière : nouvelle vie pour la Cité des Électriciens

Lieu de mémoire des "Gueules noires" immortalisé par le film "Bienvenu...


Des aides pour sauvegarder notre patrimoine rural

Moulins, calvaires, fontaines, églises, beffrois, bâtiments industriel...


Valorisons, tous ensemble, le patrimoine des Hauts-de-France !

Les Hauts-de-France regorgent de trésors : des églises, des calvaires ...


Partager

Send this to a friend