Contenu principal de la page
Article publié le 03/04/2024
Mis à jour le 05/04/2024

Paris-Roubaix 2024 : des flaques d’eau et de la boue, dans les coulisses de la course

Du café "Chez Françoise", à Troisvilles (59), aux secteurs pavés, la Région a suivi la traditionnelle reconnaissance des secteurs pavés de Paris-Roubaix, qui a eu lieu ce mardi 2 avril 2024. Et les conditions de course, pour ce week-end, s’annoncent difficiles…

Comme depuis trois décennies, le rendez-vous était donné à 8h30, ce mardi 2 avril, "Chez Françoise", à Troisvilles (59), à l’entrée du premier secteur pavé, pour la traditionnelle omelette. Organisateurs de la course, membre de l’association "Les Amis de Paris-Roubaix" et journalistes venus du monde entier ont fait le plein d’énergie avant d’affronter la douleur des secteurs pavés.

Un hommage vibrant à François

Ce moment de convivialité était l’occasion de rendre un chaleureux hommage à François Doulcier, président des "Amis de Paris-Roubaix", décédé brutalement cet été à l’âge de 58 ans et qui a voué une vie de passion pour la course et pour préserver les pavés, "sans quoi la course ne serait pas", affirme Thierry Gouveneau, directeur de la course. "Nous allons continuer sur la voie engagée par François. Il a réussi à sauvegarder les pavés et à développer la notoriété de Paris-Roubaix", avance Alain Bernard, ancien président qui a repris les manettes par intérim de l’association. La disparition de l’homme a laissé un grand vide. "Il faisait l’unanimité. Nous ne pourrons jamais le remplacer", déclare avec émotion Alain.

Durant la journée de reconnaissance, un autre hommage fut rendu à l’entrée de la trouée d’Arenberg, avec un magnifique.

Le moment le plus émouvant a eu lieu, au cœur d’un endroit stratégique de la course, au secteur de Mons-en-Pévèle. Une stèle à sa mémoire a été érigée par ses amis.

Les conditions s’annoncent extrêmes

Une pause est faite au secteur pavé situé entre Viesly et Briastre, la même où le cycliste Belge Michael Goolaerts a été victime d’une crise cardiaque, pour faire le constat.

"Le constat est là. Il y a beaucoup de terre et beaucoup de boue, c’est extrêmement glissant, déclare Thierry Gouveneau. Ça peut sécher très vite. Mais il y aura des zones humides c’est sûr. Nous sentons que l’eau est vraiment partout. Cela peut être très piégeux pour les coureurs", ajoute le directeur de la course. Cette année, le spectacle s’annonce balbutiant. Nous le savons, l’histoire l’a montrée, les Paris-Roubaix humides font partie de la légende.

Les élèves toujours sur le front

À trois jours de la course féminine et quatre de la course masculine, les élèves du lycée horticole de Raismes s’activent toujours pour restaurer les secteurs pavés. À Haveluy (59), une dizaine d’élèves nettoient les pavés boueux.

Le Paris-Roubaix le plus pavé depuis 1994

Cette année, ce sont 29 secteurs pavés qui sont au programme, dont les 17 derniers seront empruntés par les femmes."Au total, les coureurs emprunteront 55,7 km de secteurs pavés, et 29,2 km pour les femmes. C’est le Paris-Roubaix le plus pavé depuis 1994", affirme Thierry Gouveneau lors de la journée de reconnaissance.

Le détail des secteurs pavés