Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 05/04/2022
Mis à jour le 20/04/2022

À lire aussi

Fermer

Mobilité en Hauts-de-France : accompagner la transition

C’est à Lille que BMW Group France a posé ses valises pour sa cinquième et dernière étape de son ReImagine Tour le 24 mars dernier afin d’analyser et de décrypter le comportement des Lillois et des habitants de la région Hauts-de-France en matière de mobilité. On vous en dit plus.

"Quels sont les habitudes de transports des habitants de Lille et des Hauts-de-France ?" "Quels sont les changements provoqués par la crise sanitaire et les enjeux environnementaux ?" Autant de questions auxquelles ont tenté de répondre les acteurs de la mobilité présents le 24 mars dernier.

Après Paris, Strasbourg, Lyon et Toulouse, c’est à Lille que s’est rendu le groupe BMW pour livrer les résultats d’une étude réalisée par Odoxa sur "le vrai visage de la mobilité de la région Hauts-de-France et l’agglomération lilloise". "Acteurs de la mobilité, industriels, collectivités et ONG, l’objectif de nos échanges ce matin est de pouvoir travailler tous ensemble et de co-construire une stratégie ambitieuse pour faire de la transition un succès d’un point de vue économique et environnementale, et aussi pour répondre aux besoins des voyageurs", a présenté Vincent Salimon, PDG du groupe BMW France.

95 % des habitants des Hauts-de-France se déplacent en voiture

L’étude Odoxa-BMW Group France révèle que les modes de transport se sont diversifiés à Lille et en région. La voiture, reste toutefois le mode de transport plébiscité, 95 % en Hauts-de-France et 92 % à Lille. Et pourtant la voiture est en proie à de nombreux bouleversements.

Pour rappel, les Hauts-de-France sont la première région de production automobile de France. Le secteur représente plus de 56 000 emplois . "C’est pourquoi, il est important d’accompagner cette industrie dans la transition énergétique, primordiale pour préserver l’environnement et pour l’avenir de nos enfants, précise Xavier Bertrand. La Région accompagnera les entreprises du secteur mais aussi la transformation des métiers et des formations pour faciliter l’accessibilité de tous", conclut-il.

Cela se traduit notamment par le soutien de la Région aux véhicules électriques et plus précisément à l'implantation d'usine de batteries comme la Gigafactory prévue à Douvrin ou Verkor dans le Dunkerquois.

Mais le vélo s'impose de plus en plus

Avec la crise sanitaire, tous les modes de transport ont eu tendance à reculer mis à part... le vélo ! En effet, 67 % des habitants de la région et de Lille déclarent se déplacer plus souvent à vélo qu’avant la crise, contre 64 % dans les quatre autres régions concernées par l’étude. Une petite révolution dans la mobilité douce que la Région accompagne avec un plan vélo ambitieux et la mise en place de véloroutes voies vertes sur tout le territoire.

Pour aller plus loin


Infos pratiques

Pour consulter l’étude

Crédits et mentions légales