Contenu principal de la page
Article publié le 01/06/2022
Mis à jour le 02/06/2022

Partez à la découverte des Hauts-de-France à vélo

Et si vous partiez de bon matin sur les chemins, accompagnés de quelques bons copains, à bicyclette ? EuroVelo, véloroutes, ou encore voies vertes, les Hauts-de-France s'articulent sur un réseau de 1 100 km de pistes cyclables sur tout le territoire. De quoi ravir les amateurs de la petite reine qui ont choisi cet été de partir à la découverte des plus beaux endroits de notre région, autrement.

Touristes ou habitants des Hauts-de-France, cyclistes chevronnés ou aimant prendre leur temps, vous êtes 1,5 million d’usagers chaque année à enfourcher votre vélo et à emprunter les véloroutes et voies vertes pour votre plaisir ou vos trajets quotidiens, de votre domicile jusqu’à votre lieu de travail. Et la dynamique d'attractivité des transports dits "doux", poussée par la Région, n'est pas près de s'essouffler.

Vers un plan régional

Des centaines de kilomètres de pistes cyclables dédiées, des véloroutes voies vertes, des tracés intégrés à des projets européens (lignes EuroVélo) : les Hauts-de-France bénéficient d’un potentiel de développement qui peut contribuer à la dynamique touristique régionale, mais aussi à une forme de développement économique, tout en contribuant à la bonne santé de ses pratiquants.
La Région se penche d’ailleurs aussi sur l’accompagnement de la pratique quotidienne autour de l’enjeu du "dernier kilomètre" : se rendre au travail ou à l’école en transports de mobilité douce. Ce qui, au-delà des pistes cyclables de loisir et de randonnée, implique un important travail sur les liaisons et connexions vers les gares, les pôles d’échange, les lycées, les centres de formation ou encore les principaux employeurs.

Construire des pistes cyclables, c’est :

  • encourager la pratique du vélo qui possède un impact bénéfique sur la santé ;
  • protéger l’environnement en incitant à choisir un mode de déplacement doux qui se substitue à la voiture ;
  • augmenter l’attractivité touristique du territoire avec, à la clé, des retombées économiques non négligeables pour les Hauts-de-France.

Des itinéraires bien pensés et attractifs

L’objectif de l’intervention régionale est d’augmenter l’attractivité du territoire en reliant les voies vertes à des pôles touristiques et à des zones de services tels que l’hébergement ou la restauration. Ainsi la voie verte de l’Ailette, avec ses 17 km de pistes cyclables, située entre Laon et Soissons (02), permet d’accéder au Center Parcs au bord du lac de l'Ailette, à l’abbaye de Vauclair...

David, 33 ans, habitant des Hauts-de-France, emprunte régulièrement cette voie avec sa famille : "J’adore cette piste cyclable : elle nous conduit à travers la forêt, les pâtures, les zones humides et nous mène jusqu’à des bases de loisirs comme Axo’plage où l’on peut se détendre et s’amuser." Plus proche du littoral, la voie verte Verton-Berck-Groffliers, d’une distance de 9 km, vous permet de réaliser un parcours autour des stations et de poursuivre votre route jusqu’à la baie de Somme et le Parc du Marquenterre, de hauts lieux touristiques.

Alors, qu’attendez-vous ? En selle !

 

Crédits et mentions légales