Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Article publié le 13/03/2020
Mis à jour le 01/04/2020

À lire aussi

Covid-19 : ce qui change dans la région

Le gouvernement a annoncé le vendredi 27 mars la prolongation des mesures de confinement au moins pour deux semaines, soit jusqu'au 15 avril 2020.

L'attestation de déplacement dérogatoire

Les mesures de confinement entrées en vigueur le mardi 17 mars à 12 heures ont été prolongées de deux semaines, soit jusqu'au 15 avril, pour réduire contacts et déplacements au strict minimum :

Des dérogations sur attestation seront possible dans le cadre de :

  • déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle,
    lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées
    sous forme de télétravail (sur justificatif permanent) ou déplacements
    professionnels ne pouvant être différés ;
  • déplacements pour effectuer des achats de première nécessité dans des
    établissements autorisés ;
  • déplacements pour motif de santé ;
  • déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes
    vulnérables ou la garde d’enfants ;
  • déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle
    des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins
    des animaux de compagnie.

Autres mesures précédemment prises le 13 mars 2020.

Les établissements scolaires fermés

Toutes les crèches, tous les établissements scolaires et les universités sont fermés depuis le lundi 16 mars pour freiner l'épidémie de coronavirus.

Un arrêt de travail indemnisé

Si vous devez garder votre enfant de moins de 16 ans, vous pouvez bénéficier d'un arrêt de travail indemnisé. Cela concernera un des deux parents. C'est à l'employeur de déclarer cet arrêt sur un site spécialement créé.

Selon l'Assurance maladie, "l’arrêt de travail sera délivré pour une durée de 14 jours calendaires à compter de la date de début de l’arrêt". L'indemnisation vous sera versée, quel que soit votre régime de sécurité sociale (général, agricole, spécial ou indépendant). Attention cependant, si pouvez faire du télétravail, vous n'avez pas le droit à un arrêt de travail indemnisé. Pour plus d'informations, adressez-vous au responsable des ressources humaines de votre entreprise.

Comment les élèves vont-ils pouvoir continuer à suivre un enseignement ?

"La période qui s'ouvre n'est pas une période où les enfants ne doivent pas travailler", a averti lors d'une conférence de presse le 12 mars le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer après l'annonce de la fermeture dès lundi des écoles, collèges et lycées pour endiguer l'épidémie de coronavirus.

Pour assurer la continuité de l'enseignement, des écoles aux universités, à partir de lundi, les ministères de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur ont prévu des dispositifs d'enseignement à distance notamment un dispositif de "classe virtuelle". Des exercices qui portent sur les programmes des premier et deuxième trimestres seront proposés aux élèves via le Cned (Centre national d'enseignement à distance). Vous recevrez toutes les informations via l'établissement de votre enfant.

Suspension des formations professionnelles

Toutes les formations accueillant du public en cours sont suspendues, sauf celles qui peuvent être ou étaient déjà effectuées à distance. La Région assurera la rémunération des stagiaires éligibles à une rémunération.
Pour ce qui concerne la rémunération de fin de formation assurée par Pôle emploi, les personnes concernées doivent s’adresser à Pôle emploi.

La fin de la trêve hivernale reportée de deux mois

Le chef de l'État a annoncé le report de deux mois de la trêve hivernale, qui devait prendre fin à la fin du mois. Une mesure qui vient répondre aux demandes des associations de protection des sans-abris, un public particulièrement exposé aux virus.

Report des soins non essentiels

Les soins non essentiels à l’hôpital sont reportés pour éviter une surcharge des hôpitaux et faciliter la prise en charge des malades.

Transports en commun

Les transports en commun (métro, bus, tramways, TER, TGV...) circulent a minima. Aucun service de transport à destination des établissements scolaires ne sera réalisé à partir du lundi 16 mars et jusqu’à nouvel ordre.

Interdiction des visites dans les Ehpad

Le gouvernement a décidé de suspendre l’intégralité des visites de personnes extérieures dans les établissements d’hébergement des personnes âgées, une population particulièrement fragile face au coronavirus.

Limiter les déplacements pour les plus de 70 ans

Pour les personnes âgées de plus de 70 ans, les personnes qui ont des problèmes respiratoires et celles en situation de handicap Il est recommandé, de limiter leurs déplacements et de rester chez elles au maximum.

Dans les entreprises : favoriser le télétravail

Emmanuel Macron a annoncé le report sans pénalité des cotisations et impôts dus par les entreprises. Il a demandé également aux entreprises de "permettre aux employés de travailler à distance" et annoncé que "tout sera mis en œuvre pour protéger les salariés et les entreprises. Dans les jours à venir, un mécanisme exceptionnel de chômage partiel sera mis en œuvre. L'État prendra en charge l'indemnisation des salariés contraints de rester chez eux, notamment pour garder leurs enfants", a détaillé Emmanuel Macron.

 

 

Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

7 commentaires sur “Covid-19 : ce qui change dans la région”

  1. Abdallaoui Alaoui -

    Je ne comprends pas la ruée des gens dans les magasins même des bagarres pour dévaster les produits de première nécessité.

  2. Vanyper -

    Enfin du sérieux et décisions concrètes. À notre tour d’entrer dans le bon sens et vaincre contre cet ennemi…

  3. Lefevre annie -

    Merci beaucoup
    Les sites de certaines communes de la Somme
    En particulier la mienne BOVES NE METTENT RIEN A JOUR AU QUOTIDIEN !@

  4. adam -

    Je ne comprends pas pourquoi une boite informatique n’ applique pas le télétravail.

    Mon fils doit de rendre a son travail, pour cela il doit prendre le bus tous les matins et tous les soirs !

    Son travail il peut le faire à la maison nous sommes à la campagne, en plus pour une entreprise d’informatique je pense que c’est fort !

  5. genoux -

    les mesures ne sont pas suffisamment drastiques : fermeture des frontières, mis à disposition de l’armée, dépistage systématique, masques je ne pense pas que c’est inutile, c’est parce qu’ il y a pénurie que l’on nous met dans le crane que c’est inutile

  6. Jean Paul -

    La région hauts de France propriétaire des.ports de Calais et Boulogne peut elle prendre des mesures, en accord avec les autorités,pour limiter les chargements des camions transitant par le port de Calais ,aux marchandises de première nécessité. (Produits alimentaires et médicaux). Des centaines de chauffeurs routiers voyagent chaque jour entre douvres et Calais.Nous savons que les mesures de.protection en Grande-Bretagne sont largement insuffisantes. Il est urgent de limiter le.nombre de personnes potentiellement infectées passant à Calais. Merci de prendre ma question en.considération..

    • Françoise des Hauts-de-France -

      Bonjour,
      Dans ce contexte exceptionnel, la Société en charge de l’exploitation du Port prend toutes les mesures pour respecter les consignes barrières.
      Il n’appartient pas à La Région HAUTS-DE-FRANCE de définir ce qui est prioritaire ou non dans le transport de fret.
      Le port de Calais est un point vital pour les flux Angleterre<> France ce qui appelle le maintien du trafic.
      La Région HAUTS-DE-FRANCE est très attachée à la sécurité sanitaire pour chacun et à une qualité de service maintenue malgré la situation exceptionnelle, en particulier en termes de fluidité du trafic.