Toutes les actualités
    Publié le 07/06/2016
    cfa-bruay-768x418

    Valenciennois : vers un pôle d’excellence de l’artisanat

    Les apprentis formés à l’antenne URMA de Prouvy – Rouvignies disposeront bientôt de nouveaux locaux à Bruay-sur-l’Escaut – St-Saulve. La première pierre sera posée le 8 juin 2016.

    À Prouvy – Rouvignies, dans l’antenne de l’Université régionale des métiers et de l’artisanat (URMA), les apprentis commençaient à se sentir à l’étroit dans les locaux construits à la fin des années 1970. Pour leur offrir de meilleures conditions de formation, et dans le cadre d’un contrat d’objectifs et de moyens signé entre l’État, la Région et la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA), le CFA sera reconstruit à Bruay-sur-l’Escaut – St Saulve.

    De plain-pied dans la Troisième révolution industrielle

    Le bâtiment s’inscrit résolument dans la dynamique Rev 3 – Troisième révolution industrielle. Jean-Luc Collet est architecte spécialisé dans les questions de développement durable et fait partie du groupement Graph Architectes qui a conçu le projet. "On a fait en sorte d’utiliser toutes les énergies naturelles du site", explique-t-il. Qu’il s’agisse du soleil, du vent, de l’eau ou du sol, tout sera transformé en énergie !

    L’air intérieur et les eaux grises (issues des lavabos, des douches ou du nettoyage des locaux) seront recyclés. Les fondations seront thermo-actives, c'est-à-dire que la chaleur ou la fraicheur de la terre transitera par les pieux des fondations pour être utilisée en tant que chauffage ou rafraichissement. Une façade complète permettra de récupérer la chaleur extérieure, et les parois vitrées produiront de l’énergie. "En fait, résume Jean-Luc Collet, c’est le bâtiment dans sa globalité qui est capteur et producteur d’énergies."

    Des locaux adaptés à chaque formation

    À l’occasion de cette reconstruction, le centre de formation ouvrira un nouveau diplôme en esthétique qui s’ajoute aux formations actuellement dispensées à Prouvy : coiffure, métiers de bouche (boulangerie, boucherie, charcuterie, etc.), vente alimentaire et assistant de vie aux familles. "La surface sera plus importante, se réjouit Laetitia Bouquerel, responsable de l’unité. Tous les laboratoires ont été pensés et conçus en lien avec les fédérations professionnelles. Ils répondront scrupuleusement aux besoins des entreprises, seront adaptés au nombre d’apprentis et bénéficieront d’équipements de pointe."

    Commentaires

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    *