Toutes les actualités
Publié le 06/12/2016

Hauts-de-France, terres de tourisme

Une nouvelle dynamique pour développer le tourisme

Le 1er décembre 2016, plus de 1 000 personnes étaient présentes à Arras pour les premières rencontres des acteurs du tourisme dans les Hauts-de-France. Tour d'horizon des atouts à mettre en avant et des perspectives de développement.

Avenir morose pour le tourisme en France ? Si la question peut se poser aujourd'hui, avec un recul au niveau national du nombre de touristes dans l'Hexagone par rapport à 2015, elle n'est pas du tout d'actualité dans les Hauts-de-France. Mieux : la région est l'une des seules, avec la Corse, à voir en 2016 son tourisme fortement se développer !

Les raisons de cette croissance : des territoires dynamiques, des villes qui tirent leur épingle du jeu, des grands espaces naturels préservés, un patrimoine exceptionnel à moins de deux heures de Paris, une position géostratégique au cœur de l'Europe…

Exposer nos forces

"Tout l'enjeu est désormais de donner une nouvelle dynamique, dans les cinq départements, pour faire du tourisme dans les Hauts-de-France un levier de développement économique et d'emploi. C'est un secteur en pleine expansion, explique Frédéric Leturque, le président du Comité régional du tourisme des Hauts-de-France. Présent à l'occasion des rencontres des acteurs du tourisme, le maire d'Arras a profité de l'occasion pour exposer les forces de la nouvelle grande région.

"De la baie de Somme à la Thiérache, des moulins des Flandres aux châteaux aux abords de Paris, du Vieux-Lille à Arras en passant par Amiens ou Saint-Quentin, les Hauts-de-France ont de multiples atouts, avance-t-il. A nous de les mettre en avant."

A l'heure du Brexit, welcome home

Cible privilégiée pour dynamiser le tourisme dans les Hauts-de-France : la clientèle étrangère. A l'heure du Brexit, les Britanniques – fidèles partenaires de la Région – multiplient les voyages de l'autre côté de la Manche. Voilà pourquoi le Conseil régional a engagé une grande campagne de communication à l'attention des entrepreneurs anglais. L'idée : leur proposer de s'installer et d'investir dans notre région.

"Le Brexit offre une formidable opportunité pour le rayonnement et l'attractivité des Hauts-de-France, confie Jean-Paul Mulot, journaliste et spécialiste de la Grande Bretagne. En effet, les Britanniques aiment particulièrement nos territoires et sont à la recherche de nouvelles expériences que nous devons proposer. Parmi les idées de levier de développement touristique, le tourisme de mémoire, le golf, le surf, les sports automobiles…

"On ne le dira jamais assez : "British People love France" – les Britanniques aiment la France. À nous de leur faire préférer les Hauts-de-France."

Rayonnement à l'international

La même opération séduction est en marche avec les Chinois, les Sud-Américains et les Indiens. Tous trouvent dans les Hauts-de-France une région préservée, bercée par l'Histoire de France, forte d'un patrimoine exceptionnel. Le tout aux portes de Paris.

"L'ambition du Comité régional du tourisme et de la Région dans son ensemble est d'allier les efforts de tous les acteurs et de fédérer les 6 millions d'habitants dans un objectif commun, conclut Frédéric Leturque. Faire des Hauts-de-France une destination touristique majeure."

À lire aussi

Hauts-de-France, terres de mémoire

Se remémorer le passé pour mieux préparer l'avenir. Parce que le souv...


Hauts-de-France : Welcome home !

Situation géographique, réseau de transports, dynamisme économique, q...


Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

6 réflexions au sujet de « Hauts-de-France, terres de tourisme »

  1. danisa -

    Super tout cela mais vous devriez penser aux campings-cars ; il y a un manque énorme d’infrastructures et pourtant nous sommes envahis de Belges, Anglais, Allemands etc, donc un manque de places .Pourtant c’est une population qui ne vient pas qu’en pleine saison.
    Salutations.

  2. BAECKELANDT CLAUDIE -

    Une très belle région un patrimoine exceptionnel de belles découvertes en perspective!

  3. flament -

    Notre région est belle avec ses atouts inhérents à la géographie, à la mémoire des faits et à la météo capricieuse. Mais, pour captiver les touristes, il faut leur offrir sur le terrain des offres multiples (visites pédagogiques, randonnées pédestres et cyclos,etc..). On constate une amélioration de ce point de vue (il suffit de lire les journaux locaux..), mais les moyens du terrain ne permettent pas toujours une adéquation des moyens aux besoins,compte-tenu de la diversité des sites à visiter et du nombre pas toujours suffisant des touristes/estivants. Cependant, il faut le dire, il y a une volonté régionale déclinée au niveau des citoyens (bureaux de tourisme ,associations,etc..) et on peut s’en féliciter même si le chemin est encore long. La région s’étend et cela va permettre aux habitants de chaque département de mieux connaître les richesses touristiques de chacun (un coucher de soleil au Crotoy, une randonnée dans nos forêts aux essences diverses, une visite d’un château royal, sans oublier nos beaux villages classés et notre campagne verte serpentée de petites routes,…). En résumé ,nous avons des atouts et point besoin d’aller bien loin pour trouver son bonheur…

  4. manuel penichon -

    Notre région a un patrimoine touristique et culinaire exceptionnel, nos côtes sont magnifiques de Dunkerque à Ault en passant par la terre des deux caps la baie d authie et la baie de somme Arras, Lille et Amiens sont trois villes majeurs qui doivent être moteur pour le développement du tourisme régional et notre situation géographique au carrefour de l’Europe doit être un atout non négligeable.

  5. LECLERCQ -

    Bonjour, oui notre grande région est pleines d’attraits, géographiques, culturels, culinaires et sportifs. Il faut d’abord les faire découvrir aux « nordistes » eux-mêmes, qui sous-estiment souvent le potentiel de leur propre région. Ensuite, améliorer encore l’accueil de tous les touristes, français et étrangers et arrêter de les prendre pour des envahisseurs. Le tourisme est source de richesses et peut limiter les dégâts causés par la désindustrialisation de tout le pays. Nous avons une excellente image de marque dans les autres régions ( je le constate régulièrement ), à nous de l’exploiter intelligemment. Notre tourisme doit concilier croissance et écologie, accueil et politesse ( une chose qui devient un luxe !!! ) . A nous de jouer . Vive le NORD PAS DE CALAIS PICARDIE.

  6. DUVAL -

    Oui notre région a des atouts indéniables et notamment la préservation de ses côtes grâce au Conservatoire du Littoral et l’action de la région. Un site devrait être mis en valeur, le Cap Gris-Nez qui possède une richesse ornithologique remarquable grâce à la migration des oiseaux mais pour cela il faudrait que la région soutienne ces quelques associations de spécialistes de la nature qui sont en mesure d’animer avec brio ce site auprès du grand public ( LPO, Groupe ornithologique nord…).Or, même si l’on comprend le nécessaire arbitrage en période de restriction budgétaire, on constate une coupe sombre , sans précédent, dans l’allocation de subventions à ces associations, ce qui est regrettable et sans fondement. La richesse des espaces naturels est un atout pour faciliter un tourisme local qui aura des retombées sur les commerces ( Hotels, restaurants, gites et c…)

Envoyer à un ami