Toutes les actualités
Publié le 09/10/2018
© TAYLOR /CATERS NEWS AGENCY/SIPA

InnovaFeed : quand la start-up fait mouche !

C'est une première mondiale : InnovaFeed, déjà implantée à Gouzeaucourt (59), a annoncé la création d'une ferme industrielle de production d'insectes, les "Hermetia Illucens", à Nesle (80). 110 emplois y seront créés d'ici 2021.

C'est un petit insecte, de la famille des diptères, qui fait pousser les ailes d'une start-up qui connaît une croissance record. La mouche soldat (Hermetia Illucens), dotée d'un appétit vorace pour les déchets organiques et très riche en protéines, fait aujourd'hui le bonheur d'InnovaFeed. Cette start-up, qui a commencé son envolée en Hauts-de-France, pourra bientôt s'appuyer sur deux sites de production : une première implantation pilote - high tech et déjà en activité - à Gouzeaucourt (59) et une future unité industrielle, à Nesle. Le cœur d'activité de l'entreprise : la production de farines protéinées à base de larves de ces Hermetia Illucens. Des farines ensuite destinées à l'alimentation des élevages de truites et de saumons.

"L’émergence de cette nouvelle source de protéines, développée par InnovaFeed, correspond naturellement aux besoins des poissons d’élevage et à la demande croissante de matières premières naturelles, saines et compétitives, avance Clément Ray, président et co-fondateur d'InnovaFeed. L'implantation de notre unité industrielle, à cette échelle, est une première dans le monde. Nous sommes fiers d'innover en Hauts-de-France, avec le soutien de la Région qui nous accompagne depuis le début de nos recherches."

Les protéines, prochain défi de l'humanité

À l'horizon 2050, le monde va devoir relever un défi de taille : nourrir 9 milliards d'habitants. Avec les ressources qui viendront naturellement à manquer et des habitudes de consommation à adapter, des alternatives devront être développées. La production de protéines animales, prélevées depuis les larves des Hermetia Illucens, est l'une d'entre elles. Pourquoi ? "L’aquaculture a connu ces dernières années une croissance fulgurante. Aujourd’hui, la moitié des poissons consommés dans le monde sont issus de l’aquaculture. Pour poursuivre cette croissance et répondre aux besoins de tous, le secteur a besoin de nouvelles sources de protéines performantes et compétitives, continue Clément Ray. C’est ainsi qu’a germé l’idée de développer la protéine d’insecte pour participer à l’essor d’une aquaculture prospère, de qualité et respectueuse de l’environnement."

Concrètement, quelle est la "recette" d'InnovaFeed ? L'entreprise élèvera à Nesle des milliards de larves de Hermetia Illucens, avant de les transformer en farines, en huiles. "Chaque jour, dans les cours d'eau, les rivières, des milliers de saumons et truites se nourrissent de ces insectes, continue Clément Ray. Nous ne faisons que reproduire un schéma naturel, efficace et qui a fait ses preuves." C'est tout le principe de la bioéconomie, boostée par la Région qui accompagne les entreprises du secteur dans leur développement : s'inspirer de la nature pour trouver des solutions d'avenir à des problématiques du présent.

Partenariat stratégique avec Tereos

Où élever les Hermetia Illucens, nourrir les larves et utiliser les déchets organiques des insectes ? Réponse d'InnovaFeed : en Hauts-de-France. Plus particulièrement à Nesle (80), à quelques mètres du site du géant mondial de l'industrie agroalimentaire Tereos. "Notre partenariat avec Tereos repose sur la circularité, précise Clément Ray. Le groupe sucrier nous fournit la ressource végétale nécessaire à l'élevage des larves et au développement de notre activité, avance Clément Ray. De son côté, InnovaFeed fournira les déchets organiques de ses insectes qui seront utilisés comme amendement naturel pour l’agriculture biologique locale."

"La naissance de cette collaboration repose sur la convergence de nos expertises et visions d’avenir, confirme Yves Belegaud, directeur général Europe du groupe Tereos. Pour Tereos – acteur majeur sur le marché des protéines végétales au niveau mondial – cette installation reflète son statut de partenaire privilégié dans le développement de filières innovantes."

Ce partenariat, inédit, va permettre à InnovaFeed de continuer sa mue et d'accélérer sa croissance. La jeune pousse, élue start-up de l'année 2018 pour le Nord de la France, a déjà annoncé la création de 110 emplois en Hauts-de-France d'ici 2021.

À lire aussi

Ynsect fait le choix des Hauts-de-France pour sa ferme d’insectes

Une ferme usine d'insectes, avec plus de 20 000 tonnes de larves de col...


Encore trois nouvelles entreprises font le choix des Hauts-de-France !

La Région attire les entrepreneurs, qui choisissent de développer leur...


Faire des Hauts-de-France, la région de la bioéconomie

La Région met en place un master plan de la bioéconomie. Objectif : ...


Pour aller plus loin


Infos pratiques

Innovafeed
2 Rue de l’Europe, 59231 Gouzeaucourt
innovafeed.com

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Partager

Send this to a friend