Toutes les actualités
Publié le 13/06/2019

Erasmus + : un dispositif à encourager en Hauts-de-France

Le 12 juin 2019, plus de 250 acteurs de la mobilité - établissements, collectivités, missions locales, entreprises... - se sont réunis au siège de Région à Lille pour participer à la journée régionale Erasmus +. Objectif : réfléchir collectivement aux enjeux actuels et à venir d'Erasmus +, le programme phare de l’Union européenne pour l’éducation, la formation et la jeunesse.

"Nous avons souhaité faire de la mobilité l’un des axes forts de notre politique de relations internationales. C’est un formidable outil de formation, d’ouverture et d’accès à l’emploi pour nos jeunes, a déclaré Salvatore Castiglione, le vice-président de la Région en charge des solidarités avec les territoires et des relations internationales, en introduction de la journée Hauts-de-France Erasmus +. Et nous nous retrouvons dans le dispositif Erasmus +".

Erasmus + est un dispositif de mobilité européenne et internationale qui s’adresse à tous les jeunes de moins de 30 ans, quels que soient leur niveau d’études ou leur statut professionnel. C’est la réalisation de l’Union Européenne qui jouit de la meilleure image pour les jeunes Français, selon un sondage BVA de mai 2017.

"Pas assez connu"

Pour autant, ce dispositif européen n’est pas encore assez connu. "Le programme Erasmus + n’est pas seulement dédié aux étudiants", confirme Mathieu Roumegous, directeur de l’Agence Erasmus + France / Jeunesse & Sport.

Pour rappel, le dispositif Erasmus + s'adresse :

  • aux apprentis
  • aux stagiaires de la formation professionnelle
  • aux scolaires, principalement aux lycéens professionnels
  • aux étudiants
  • aux personnels éducatifs et formateurs
  • et à tous les jeunes de 13 à 30 ans en dehors d'un parcours diplômant

La journée régionale dédiée à Erasmus + a été organisée par la Région, en partenariat avec l’État et les académies, les deux agences nationales Erasmus+ (l’une dédiée à l’éducation et la formation et l’autre à la jeunesse et aux sports),  ainsi que la plateforme régionale de mobilité Ready to Move !. Le but : échanger sur les différents projets mis en place par les acteurs des Hauts-de-France qui avaient fait le déplacement.

Une vraie dynamique en Hauts-de-France

"Il y a une vraie dynamique en Hauts-de-France avec des acteurs variés qui développent bien leurs actions, a reconnu Laure Coudret-Laut, directrice de l’Agence Erasmus + France, éducation & formation. Dans le futur, il faut diversifier l'accès au programme au bénéfice des apprenants de la voie professionnelle et des alternants, mais aussi aux jeunes en situation de handicap qui ne représentent que 3 % des jeunes qui partent en mobilité."

Parmi les acteurs venus témoigner, Pauline Ravinet, vice-présidente en charge des affaires européennes de l’Université de Lille. "L’Université de Lille compte près de 70 000 étudiants. Le développement européen et international est au cœur de notre identité et de notre stratégie. Le programme Erasmus + fait partie des dispositifs les plus mis en place."

Autre intervenante, Maryse Delmaire directrice de l’école maternelle et élémentaire d’Oust-Marest (80). Cette petite école rurale compte trois classes et près de 80 élèves âgés de 2 à 11 ans. "Notre école est résolument ouverte sur l’Europe. Depuis 2003, nous avons accueilli des assistantes européennes, des élèves polonais, turques, suédois… Nos élèves ont été reçus au Parlement européen et au Conseil de l’Europe et ont aussi participé à des projets pluridisciplinaires avec d’autres pays. La mobilité dès le plus jeune âge est un enjeu surtout pour les secteurs ruraux."

Quinzaine de la mobilité en novembre 2019

De 2014 à 2017, dans la région, c’est plus de 42 millions d’euros qui ont été investis pour plus de 16 000 mobilités dans le cadre d’ Erasmus +. Les Hauts-de-France sont ainsi la 5e région française bénéficiaire du programme européen.

"Nous voulons permettre à chaque jeune de notre région d’avoir une expérience à l’étranger, a conclu Salvatore Castiglione. Pour cela, il faut davantage informer les jeunes. La Région organise une quinzaine de la mobilité du 18 au 30 novembre 2019 à Dunkerque avec son événement phare : Cap sur le monde. Je suis convaincu que réaliser une mobilité internationale est un tremplin pour les jeunes, que cela renforce leurs compétences, mais aussi leur savoir-faire et savoir-être, et que cela favorise la réussite dans leur parcours scolaire et professionnel."

À lire aussi

L’Europe, à quoi ça sert ?

Pour réduire les inégalités entre les territoires, l’Europe soutien...


« La Région et l’Europe nous aident au quotidien ! »

Une nouvelle campagne pour défaire les idées reçues et démontrer l...


Avec Mermoz, étudiez à l’étranger

La "bourse Mermoz" est reconduite pour l'année 2018-2019. L'objectif re...


Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Partager

Send this to a friend