Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Article publié le 08/09/2020
Mis à jour le 08/09/2020

À lire aussi

Volontariat territorial en entreprise : un contrat « gagnant-gagnant » pour la société ClariLog

La Région soutient les entreprises qui souhaitent recourir au Volontariat territorial en entreprise (VTE), un dispositif gagnant-gagnant mis en place par l’Etat. Il permet à une entreprise industrielle de bénéficier des compétences d’un jeune diplômé, tout en permettant au jeune recruté de développer ses compétences sur un poste à responsabilité dans une PME ou une ETI industrielles.

L’Etat a lancé au mois de novembre 2018 un dispositif, le Volontariat territorial en entreprise, afin d’inciter les étudiants à s’orienter vers les PME, industrielles notamment, implantées au cœur des territoires.

Le VTE, qu’est-ce que c’est ?

Le Volontariat territorial en entreprise (VTE) permet à une entreprise de bénéficier des compétences de jeunes talents et à des jeunes diplômés de profiter d’une expérience en top management dans une PME ou une ETI industrielles. Parce que le recrutement d’un jeune diplômé représente un investissement tant financier qu'en temps passé à l'intégrer dans de bonnes conditions, et parce que les PME, notamment industrielles, peinent à attirer les profils qualifiés dont elles ont besoin, la Région a souhaité encourager ce dispositif en votant en janvier dernier l’octroi d’aides à hauteur de 4 000 € aux entreprises qui souhaitent recourir au VTE. Ce dispositif concerne les jeunes de niveau Bac+2 à Bac+5, qui peuvent être recrutés soit en alternance (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation) soit en contrat post-diplôme, CDI ou CDD d’un an minimum.

L’entreprise ClariLog a fait le choix du VTE

La société ClariLog, située à Saint-Quentin, dans l’Aisne, est la Pépite du Numérique en Hauts-de-France : spécialisée dans l’édition de logiciels et la gestion de parcs informatiques, elle est le leader en France pour les PME et les ETI. Elle compte plus de 1 000 clients (entreprises privées ou établissements publics) dans l’Hexagone et en Europe. Le Creuset, Gamm Vert, le zoo de Beauval et de nombreux centres hospitaliers, entre autres, lui ont fait confiance. Cette entreprise à taille humaine – 20 salariés y travaillent – a opté pour le Volontariat territorial en entreprise et a embauché, en CDI, en mars dernier, un jeune de 25 ans, diplômé d’un bac + 5. "Malgré la période de confinement, nous avons continué à recruter et nous continuerons de le faire d’ici à la fin de l’année pour surfer sur la vague de la reprise, explique Denis Sennechael, dirigeant de l’entreprise ClariLog. Notre entreprise poursuit sa croissance à deux chiffres, avec un chiffre d’affaires de près de 2 millions d'euros cette année. Nous avons choisi d'avoir recours au VTE car nous avions besoin de muscler notre équipe dans une perspective de croissance de l’entreprise à l’échelle locale, mais aussi nationale et internationale. Nous sommes toujours en recherche d’intelligence, de compétences nouvelles, de jeunes talents, afin de les mettre au service des clients", poursuit Denis Sennechael. "L’aide la Région a été la bienvenue pour recruter un jeune en Bac+5 qui a notamment pour mission de développer nos logiciels dans le département Recherche & Développement de notre entreprise. Et pour le jeune qui s’est lancé dans l’aventure du VTE, cela représente un gros coup de boost pour sa carrière et lui ouvre de belles perspectives professionnelles à long terme, tant en France qu'à l'étranger".

Pour aller plus loin


Infos pratiques

Si vous souhaitez recourir à l’aide de la Région pour le VTE, rendez-vous sur la page dédiée dans le guide des aides en ligne.