Toutes les actualités
Publié le 15/05/2020

Soutenons les producteurs de Volailles de Licques, consommons local !

Après le maroilles, le porc, le boeuf, le poisson, aujourd’hui focus sur la volaille de Licques.

Tout cela a commencé au XVIIIe siècle dans les murs de l’Abbaye de Licques (62) où des moines se lancèrent dans l’élevage de dindes. Une idée qui fit son petit bonhomme de chemin puisqu’aujourd’hui, les Volailles de Licques, ce sont 80 éleveurs de volailles fermières, regroupés en coopérative, et présents dans un rayon de 30 km autour de la ville avec un abattoir dédié. Ces volailles sont estampillées depuis 1979 "Label Rouge", qui garantit la haute qualité des volailles, et "Indication géographique protégée", qui en garantit la traçabilité. Pintades, dindes, poulardes… les volailles fermières de Licques, qui sont élevées en plein air et nourries avec une alimentation 100 % végétale, sont réputées pour leur haute qualité gustative, leur texture moelleuse, et très prisées par les chefs étoilés, même au sein du Palais de l'Elysée ! 2 100 tonnes de volailles de Licques ont été produites en 2019.

Cordons bleus et nuggets : de nouveaux produits panés disponibles depuis novembre 2019

"Notre priorité absolue, c’est que le consommateur mange sain, explique Carine Marchand, Directrice marketing pour les Volailles de Licques. Depuis le mois de novembre 2019, nous avons mis sur le marché, sous la marque "Secret volailles", des cordons bleus et des nuggets avec de vrais filets de poulet entiers provenant des Hauts-de-France, et une teneur en viande de 70%, alors que les cordons bleus traditionnels n’en comportent que 48%. Nos produits sont par ailleurs dépourvus d’additifs et de conservateurs," conclut Carine Marchand. Parfait pour faire plaisir à vos enfants tout en leur permettant de manger sainement !

Une filière qui a tenu bon pendant le confinement

De nombreuses filières ont été mises à mal pendant la période de confinement. Les Volailles de Licques ont, quant à elles, tenu bon. "Nous sommes restés en activité pendant toute la période de confinement, nos employés ont toujours été très impliqués, très investis. Il y a eu une grande solidarité du personnel qui est resté fidèle au poste. Et nous avons veillé à ce que de strictes mesures sanitaires soient respectées dans nos locaux." Et les Volailles de Licques ont su rebondir face à cette crise d'une ampleur inédite : "Les ventes de poulets qui ne se faisaient plus suite à la mise à l'arrêt de la restauration hors domicile et à la fermeture des marchés et des nombreuses rôtisseries, ont pu être réorientées vers les grandes et moyennes surfaces et les circuits courts. Par ailleurs, le confinement a ouvert une ère du digital qui se présente comme un nouveau moyen de faire ses courses plus rapidement et d’accéder à de nouveaux services sans déplacement, et garantis "zéro contact". Nous nous devons d’être présents sur ces canaux", explique Carine Marchand. "Nous avons constaté une nette augmentation de l’achat de Volailles de Licques en supermarché pendant cette période", précise-t-elle.

Les Volailles de Licques n’ont pas fini de ravir nos papilles !

Partager

Send this to a friend