Toutes les actualités
Publié le 04/05/2015

LaSalle Beauvais creuse le sillon de l’eau souterraine

Avec ses 18 forages, la toute nouvelle plateforme hydrogéologique de l’Institut polytechnique LaSalle Beauvais constitue un atout de taille pour la recherche et la formation en Picardie.

Elle est presque unique en France car il en existe déjà une à Poitiers. Grâce au soutien de la Région, l’Institut polytechnique LaSalle Beauvais se dote d’une plateforme hydrogéologique dernier cri. Opérationnelle depuis le 2 avril 2015, cette structure englobe un laboratoire et 18 forages atteignant une centaine de mètres de profondeur. Objectif : mieux comprendre la circulation de l’eau et des polluants dans le sous-sol crayeux.

"La combinaison des approches expérimentales et numériques permet d’affiner les modèles de prévision pour une bonne gestion des ressources en eau en Picardie", résume Pascal Barrier, docteur HDR à LaSalle Beauvais, qui a suivi ce projet depuis 2007. "Cette plateforme constitue le seul outil de suivi qualitatif et quantitatif du réservoir de la craie dans le nord de la France. Nous pouvons ainsi modéliser le transfert des polluants, de la zone non saturée en eau vers l’aquifère — la zone de roche où l’eau circule plus ou moins librement dans la porosité — jusqu’à la plante."

Baptisée "Hydrise" et labellisée par le ministère de la Recherche, l’équipe de la plateforme est constituée d’une dizaine d’enseignants-chercheurs : géologues, hydrogéologues, géophysiciens, géochimistes, pédologues, spécialistes de la biodiversité végétale et animale.

Outre les problématiques liées à l’agriculture ou à la pollution des sols, la plateforme hydrogéologique permet aussi de prévenir les risques d’inondation des "vallées sèches" du Beauvaisis. "En temps réel, nous serons capables de mesurer la hauteur de la nappe phréatique et de prévoir les remontées d’eau brutales vers la surface du sol", souligne Pascal Barrier. "La craie est une roche microporeuse extrêmement fracturée. Une véritable éponge qui permet à l’eau de remonter plus facilement en cas de saturation de la nappe."

Formation par la recherche

Mais la plateforme hydrogéologique constitue également un formidable outil de formation par la recherche. Thierry Guerrier ne s’y trompe pas ! En troisième année à LaSalle Beauvais, l’étudiant achève la rédaction de son mémoire d’initiation à la recherche "Caractérisation de l’aquifère de Beauvais par des méthodes géophysiques". Premier pas avant de décrocher dans deux ans son diplôme d’ingénieur en hydrogéologie et dépollution des sols.

"Pour mesurer la hauteur de la nappe et l’épaisseur de l’aquifère, nous avons effectué des expériences en résonance magnétique protonique et réalisé des relevés piézométriques grâce à l’envoi de sondes dans le sous-sol", s’enthousiasme Thierry, qui est à la recherche d’un stage en entreprise. "Avoir travaillé au sein d’une telle plateforme ne peut que constituer un élément très positif dans mon curriculum vitae."

Le financement de la plateforme Hydrise – 1 M€ au total – a été soutenu par la Région, les Fonds européens, l’État et LaSalle Beauvais.

Pour aller plus loin


Infos pratiques

LaSalle Beauvais

19, rue Pierre Waguet – 60000 Beauvais
03 44 06 25 25
www.lasalle-beauvais.fr

Partager

Send this to a friend