Toutes les actualités
Publié le 08/02/2017

Les chefs des Hauts-de-France mangent local, et vous ?

Le 6 février, restaurateurs, artisans, grossistes, producteurs et autres acteurs de la filière alimentaire étaient invités au siège de Région pour échanger leurs expériences et encourager l’approvisionnement de proximité.

" Notre gastronomie est une richesse régionale, a déclaré en introduction Marie-Sophie Lesne, vice-présidente en charge de l’agriculture. Un certain nombre de chefs sont déjà à la pointe de cette notion de patrimoine régional, mais il n’y a pas de raison que celle-ci ne soit pas partagée par l’ensemble des restaurateurs : la consommation de produits locaux est une garantie de qualité, de traçabilité mais aussi d’équité ! "

Impliquer les restaurateurs est en effet un axe important de développement de l’économie locale et de l’emploi en région. La consommation de produits locaux a le vent en poupe : d’après une étude réalisée par Food service vision, 51 % des restaurateurs estimaient déjà cette tendance à la hausse en octobre 2014. Qu’ils achètent en direct auprès des producteurs ou qu’ils passent par des grossistes ou des artisans, c’est tout un écosystème qui vit grâce à l’approvisionnement de produits locaux. Et cela permet également de garantir la quantité des commandes et la qualité des produits préparés par des professionnels locaux.

Tous mobilisés

Des agriculteurs aux représentants des consommateurs, les acteurs de chaque maillon de la chaîne sont venus, le 6 février, partager leurs expériences, leurs attentes ou leurs propositions de solutions. Ainsi, la Chambre régionale d’agriculture a présenté approlocal.fr, un site qui met en relation les professionnels de la restauration et les producteurs. Des associations ont montré de quelles façons elles accompagnent des producteurs qui souhaitent se mettre à la vente directe. Bruno Gattino, PDG du groupe Charlet, grossiste en produits frais, a expliqué son rôle de facilitateur, qu’il s’agisse de la livraison ou de la promotion des produits à destination du client.

Nicolas Gauthier, chef du restaurant étoilé la Laiterie (Lambersart, 59) a souligné les liens qu’il noue avec des petits producteurs locaux et sa volonté de les écouter : "personnellement, je préfère la qualité à la régularité des quantités. On peut tout à fait s’adapter, si on explique aux clients pourquoi le beurre n’a pas toujours la même couleur ou pourquoi on ne sert pas du fromage de chèvre toute l’année, ils le comprennent très bien !"

 

Pour aller plus loin


Documents téléchargeables

Si vous-même vous êtes impliqué, ou vous souhaitez vous impliquer dans cette démarche de facilitation de l’approvisionnement de proximité, la Région a lancé un appel à manifestation d’intérêt d’approvisionnement local.

Partager

Send this to a friend