Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 22/03/2021
Mis à jour le 24/03/2021

À lire aussi

Fermer

Bougez un peu chaque jour : les Parcours du Cœur sont de retour !

Depuis le 13 mars 2021, les Parcours du Cœur, organisés par la Fédération française de cardiologie, ont lieu partout en France, et surtout dans les Hauts-de-France. Ce grand événement régional de prévention santé durera jusqu’au 30 avril. Cette année, en raison de l’épidémie de Covid 19, ils prennent une forme "connectée".

Aller toujours plus loin, plus longtemps : c’est l’objectif affiché par les Parcours du Cœur, qui vous invitent cette année encore à courir, pédaler ou marcher rapidement, et à enregistrer la distance parcourue sur une appli ou sur le site Internet de l’événement. Parce que, c’est un fait, pratiquer une activité physique régulière protège le cœur et renforce le système immunitaire contre les maladies, a fortiori contre la Covid 19.

L’idée révolutionnaire d’un cardiologue lillois

Les Parcours du cœur sont nés en 1975, à l’initiative d’un cardiologue lillois qui avait, pour l’époque, une idée révolutionnaire, comme l’explique Luc-Michel Gorre, coordonnateur des Parcours du Cœur Hauts-de-France : "Le Dr Henri Delbecque a défendu l’idée que pour se protéger des maladies cardio-vasculaires, il était nécessaire de bouger, ce qui n'était pas évident à l’époque. Or l’on sait aujourd’hui que pratiquer une activité physique régulière renforce la résistance du corps, stimule notre capital santé, donc nous préserve des mortalités prématurées." Les Parcours du Cœur sont ainsi nés dans les Hauts-de-France puis se sont étendus à tout le territoire national.

L’activité physique régulière protège des maladies cardio-vasculaires

Cet événement qui a lieu une fois par an a pour objectif de donner à la population l’envie de pratiquer une activité physique régulière, tous les jours. Car bouger 2 heures uniquement une fois par semaine, cela ne sert à rien, c’est la régularité qui est importante. "C’est encore plus important en ce moment, pendant l’épidémie de Covid 19. Les gens sont sédentaires, ils sont en télétravail. Le simple fait de se mettre debout pour téléphoner au lieu de rester assis, de se lever 5 minutes toutes les deux heures, peut être bénéfique. " Les Hauts-de-France sont particulièrement touchés par les maladies cardio-vasculaires. La mortalité cardio-vasculaire prématurée, avant 65 ans, y est supérieur de près de 40 % à la moyenne nationale.

Lycéens, collégiens, écoliers : les établissements scolaires pleinement engagés

Les chiffres le prouvent : les jeunes ne pratiquent pas assez d'activité physique et passent trop de temps devant les écrans. "C'est un problème de société, souligne Luc-Michel Gorre. Ce manque d'activité réduit leurs capacités cardio-vasculaires et en fait des adultes fragiles." En Hauts-de-France, 5 500  classes, soit 150 000 élèves, participent aux Parcours du Coeur 2021. Puisque cela se déroule dans les lycées, collèges et écoles, ouverts pendant cette période de confinement, les événements collectifs en présentiel sont maintenus. Dans les lycées, cela peut prendre la forme d’un projet multidisciplinaire avec au programme une séance d’activité sportive programmée par le professeur d’EPS, un cours par le professeur de SVT qui fera passer des messages concernant l’hygiène de vie, ou la rédaction d’un texte en cours de français… Dans les Hauts-de-France, tout cela est organisé en partenariat avec les académies de Lille et d’Amiens.

Comment participer aux Parcours du Cœur ?

Pour les Parcours du Coeur grand public, le challenge est de courir, pédaler, marcher, sans esprit de compétition et de cumuler ainsi, via une application, individuellement et à son rythme, un maximum de kilomètres qui viendront se cumuler à un compteur global. Vous pouvez dès maintenant vous inscrire ici.

À ce jour, le compteur global des Parcours du Cœur affiche 50 890 kilomètres.

Pour aller plus loin


Infos pratiques

Plus d’infos

Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

Un commentaire sur “1”

Crédits et mentions légales