Voir le dossier
Publié le 13/06/2016
Verger de la ferme de Mme Dubois-_Jolimetz-_-Avesnois-_25-09-2007 - ©-Jean-Luc-CORNU

États généraux de l’élevage : tous mobilisés !

L’élevage est en crise. La Région a réuni tous les acteurs de la filière le 10 juin à Lille pour initier une nouvelle stratégie régionale agricole.

Les États généraux de l’élevage ont rassemblé près de 250 représentants du monde agricole. Des éleveurs, des abatteurs, des transformateurs, des distributeurs (Auchan, Match, O’tera), mais aussi des banquiers, venus trouver des solutions concrètes pour traverser la crise. "L’ambition est de bâtir une nouvelle politique régionale de l’agriculture", a expliqué en introduction Marie-Sophie Lesne, vice-présidente en charge de l’agriculture.

Avec 27 000 exploitations et 55 000 actifs, la région Hauts-de-France fait figure de géant de l’agriculture. L’élevage est particulièrement touché par la crise. Après avoir mis en place un plan d’urgence en faveur de l’élevage, la Région a lancé des audits-conseils gratuits pour les éleveurs. "Plusieurs centaines ont déjà été réalisées, a annoncé à cette occasion, le président de Région Xavier Bertrand. Avec les États généraux de l’élevage, la Région souhaite apporter une réponse plus globale. Il faut mettre au point une stratégie de conquête", a-t-il soutenu.

Des premières pistes intéressantes

Après une présentation rapide du constat et l’analyse de la crise par l’institut de l’élevage, les participants se sont répartis en six ateliers pour répondre à deux grands enjeux : le renforcement de la compétitivité de l’exploitation et le développement de toutes les valeurs ajoutées (diversification, marques régionales, export…). À la fin de la journée, plusieurs pistes de travail sont apparues :

  • arriver à mieux coordonner les attentes de la grande distribution avec celles des producteurs ;
  • réfléchir à l’export où beaucoup de marchés sont à notre portée, notamment en Europe de l’Est, au Liban, en Iran ou en Afrique ;
  • créer une marque régionale Hauts-de-France. Soutenir la méthanisation.

Il a aussi été question de certains problèmes comme le manque d’abattoirs ou de certaines niches intéressantes comme la restauration collective.

Groupes de travail et filière végétale en septembre

La Région, avec l’État et la Chambre régionale d’agriculture, va constituer des groupes de travail soit par filière, soit par sujet d’étude, comme la méthanisation par exemple. Ces groupes vont se réunir dès septembre. L’objectif est de proposer une stratégie par filière avant décembre et le vote du budget primitif 2017, et permettre ainsi de dessiner l’ossature d’une nouvelle politique régionale agricole. Prochaine étape, les États généraux de la filière végétale en septembre.

En savoir plus

Le film de présentation des États généraux de l’élevage

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*