Toutes les actualités
Publié le 16/05/2019

États généraux de l’apprentissage, acte 2

La deuxième édition des États généraux de l'apprentissage, organisée le 14 mai 2019 à Lille, confirme que les Hauts-de-France veulent rester actifs et complémentaires de la réforme nationale de l'apprentissage.

Avec la réforme en cours d'application, la politique de l'apprentissage en France change de mains. "La Région n'est plus pilote sur l'apprentissage mais elle soutient la réforme et poursuivra ses dispositifs en faveur des jeunes. Face au chômage, il faut leur redonner de l'espoir !" : pour Xavier Bertrand, la conduite à tenir est claire pour les Hauts-de-France.

Deadline : 1er janvier 2020

Réunis en États généraux pour la seconde année consécutive, les acteurs de la formation et de l'apprentissage, mais aussi du monde politique et économique l'affirment : il faut se parler et cultiver les partenariats, histoire d'être en ordre de marche d'ici au 1er janvier 2020, à l'heure de l'entrée en vigueur officielle de cette réforme de l'apprentissage.

Pour mutualiser les énergies, les parties prenantes (en particulier les organismes de formation et les branches professionnelles, dont le rôle est accru) sont d'ores et déjà au travail autour notamment des OPCO (opérateurs de compétences) thématiques, qui serviront de charnières en lieu et place des Régions. L'objectif consistera à poursuivre l'évolution du nombre d'apprentis dans la région, en hausse de 7 % entre 2007 et 2017, en apportant de la souplesse à tous les étages.

Une Région facilitatrice

La Région, justement, restera mobilisée malgré le retrait de ses missions en matière d'apprentissage. Financement de l'hébergement, de la restauration, du transport scolaire des apprentis : la Région continue. De même pour le dispositif de reprise de ces jeunes (en cas de problème dans l'entreprise), qui a déjà concerné 340 cas. Les Hauts-de-France garderont par ailleurs un œil attentif à l'accompagnement des entreprises dans cette nouvelle stratégie de l'apprentissage.

"On a des entreprises qui ne trouvent pas les compétences, alerte Alain Griset, président de l'Union des entreprises de proximité (U2P). Il faut que l'apprentissage soit accessible pour tous les jeunes dans tous les territoires".

Devenez ambassadeur de votre métier

Parmi les nouveautés, signe de cet engagement soutenu, la Région Hauts-de-France a récemment lancé le dispositif Proch'Orientation. "Bien orienter ses enfants, c'est le parcours du combattant. Avec le principe des Ambassadeurs volontaires, ces jeunes profiteront d'une présentation de ces métiers, leurs avantages et inconvénients, les parcours pour y parvenir… pour qu'ils puissent ainsi trouver leur voie en connaissance de cause" exprime Xavier Bertrand.

Lancé fin avril 2019, Proch'Orientation enregistre déjà 700 volontaires inscrits sur la plateforme.

À lire aussi

5 raisons de choisir l’apprentissage

Avant la rentrée de septembre, il est temps de trouver un maître d'app...


Tous mobilisés pour l’apprentissage !

Alors qu’une grande réforme nationale de l’apprentissage se prépar...


Pour aller plus loin


Infos pratiques

Tout sur la réforme de l’apprentissage :
Pour les apprentis
Pour les entreprises

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Partager

Send this to a friend