Toutes les actualités
Publié le 26/04/2016
nouvelles formations par apprentissage

Plan apprentissage : bientôt 50 000 apprentis dans les Hauts-de-France

Le 26 avril 2016, les élus régionaux réunis en assemblée plénière ont officiellement lancé le Plan apprentissage. Objectifs de cette toute nouvelle offre de services, lancée pour la première fois dans l'Hexagone et pilotée par la Région Hauts-de-France : encourager les entreprises à recruter des apprentis, dynamiser l'entrée des jeunes dans le monde du travail, adapter l'offre d'apprentissage aux besoins des entreprises et des territoires.

33 000. C'est le nombre d'apprentis qui apprennent aujourd'hui les rudiments de leur métier, en centre de formation et au sein d'une entreprise, dans la région Hauts-de-France. Chaque jour, ces jeunes professionnels prouvent que l'apprentissage est à la fois une voie d'excellence et un véritable levier pour décrocher durablement un emploi.

L'apprentissage présente en effet de nombreux avantages. L'apprenti, rémunéré, met directement en application - au sein de l'entreprise qui l'emploie - les enseignements dispensés dans son CFA (Centre de formation des apprentis). Pour l'employeur, l'apprentissage est également une formule gagnante : en recrutant un apprenti, il peut former son futur employé, selon les besoins à venir de son entreprise.

Aujourd'hui, le Conseil régional décide de mettre un coup d'accélérateur pour développer l'apprentissage. But affiché : augmenter de façon significative le nombre d'apprentis pour en compter, d'ici 5 ans, 50 000 dans la région Hauts-de-France.

"Ce plan a pour ambition d'unifier les politiques d'apprentissage sur les territoires de la région la plus jeune de France. L'apprentissage est une filière d'excellence, qui peut amener jusqu'au grade d'ingénieur ou aux portes des grandes écoles de commerce, a expliqué Sébastien Huyghe.

Depuis sa prise de fonction, le vice-président du Conseil régional délégué à l'apprentissage a multiplié les déplacements dans les centres de formation des apprentis, les entreprises qui recrutent ces futurs professionnels ou sur les salons professionnels." Notre ambition, grâce à ce Plan apprentissage : donner envie aux jeunes de se lancer dans l'apprentissage, mais aussi inciter - en levant les freins financiers existants - les entreprises à avoir davantage recours à l'apprentissage."

Plan apprentissage : comment ça marche ?

Ce Plan apprentissage sera articulé autour de plusieurs mesures fortes :

  • une aide d'initiative régionale d'un montant de 3 000 , soit un triplement de la Prime à l’Apprentissage l’année de l'embauche. Elle sera accordée à tout employeur, du secteur privé ou public (- de 250 salariés) qui recrute un apprenti dès la campagne de recrutements démarrant en juin 2016. Cette nouvelle aide concerne les contrats d’apprentissage signés avec des jeunes de 18 ans et plus. D'accompagner dans la durée les entreprises de 11 à 20 salariés en leur octroyant, en outre, une prime de 1 000 euros par an pour les années 2 et 3 des contrats d’apprentissage qui auront démarré en juin 2016 en faveur d’apprentis majeurs, ainsi qu'une subvention de 1 000 euros pour les entreprises entre 11 et 250 salariés qui recruteront un apprenti mineur.
  • un bouquet de services pour accompagner les entreprises et sensibiliser le grand public à l'apprentissage (via un numéro vert dédié) en lien avec Proch'emploi, la mise en relation entre jeunes et futurs employeurs, la tenue de rendez-vous personnalisés dans des antennes régionales
  • le soutien des apprentis dans leur parcours de formation : aide à l’équipement, soutien à la mobilité, solutions d'hébergement...
  • une carte des formations par apprentissage plus adaptée, pour faire de l'apprentissage un outil de formation réactif, souple, adapté aux besoins des entreprises et des territoires.

 

 

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*