Toutes les actualités
    Publié le 08/11/2016
    gare-st-quentin

    La Région modernise et embellit le cadre de vie des habitants

    Réunis en Commission permanente, les élus ont décidé mardi 8 novembre d’un ensemble de travaux de modernisation.

    Avec une subvention de 2 200 000 euros (sur un montant total de 10,65 millions d’euros), la gare de Saint-Quentin desservie par 90 trains quotidiens et qui accueille chaque jour plus de 4 500 usagers dont 2 700 pour les seuls TER, va ainsi poursuivre sa métamorphose. Entièrement remodelé en espace paysager, le nouveau parvis s’inscrit dans la continuité de l’aménagement global du "quai Gayant" porté par la ville.

    Améliorer le confort et la sécurité des usagers

    Côté pratique, la création de 200 places supplémentaires de parking gratuit portera à 554 la capacité totale de stationnement automobile, jusqu’ici saturé. Les travaux prévoient aussi un parc à vélo, un dépose-minute et 12 places réservées aux taxis qui n’existaient pas auparavant.

    La construction d’une gare routière de 9 quais est également au programme, permettant ainsi aux bus, dont ceux qui desservent la gare TGV Haute Picardie, d’accueillir les passagers dans de meilleures conditions qu’aujourd’hui.

    La création de nouvelles voies de circulation pour accéder à la gare et ces travaux permettront par ailleurs d’améliorer considérablement la sécurité et la cohabitation entre les différents modes de déplacements : piétons, vélos, bus, automobiles.

    Moderniser les ports au service de l’emploi et du cadre de vie

    Dans le Nord et le Pas-de-Calais, les ports de Dunkerque et de Boulogne-sur-Mer font aussi l’objet de grands travaux.

    Avec une somme de 4 551 000 euros alloués au Grand port maritime, la Région va ainsi donner à Dunkerque, aux côtés de l’État, les moyens de poursuivre la modernisation de ses infrastructures portuaires. Les installations de réparation navale, activité essentielle à la sauvegarde d’emplois et au rayonnement du port, seront ainsi totalement modernisées.

    A Calais, le pont Vetillart permettant l’accès entre le terminal transmanche et le centre-ville de Calais fera l’objet d’une réfection complète de sa chaussée, ainsi que du remplacement de ses équipements hydrauliques. Une enveloppe d’1 500 000 euros a été débloquée.

    A Boulogne, c’est la jetée nord-est, lieu de promenade très fréquenté du public et des touristes, qui va faire l’objet d’importants travaux de réfection de la part de la Région. Pour permettre sa mise en sécurité, les élus viennent d’adopter une convention avec la ville.

    Commentaires

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    *