Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Article publié le 30/06/2020
Mis à jour le 05/07/2020

Plan de relance : investir dans les projets d’aménagement

Le plan de relance régionale fera la part belle aux projets d'aménagement et de territoires : 470 millions seront investis.

La Région Hauts-de-France va poursuivre l'effort en matière d'investissement public pour mener à bien les projets d'aménagement dans les territoires. C'est près de 470 millions d'euros, hors infrastructures de transport et de rénovation urbaine, qui seront investis dans plusieurs programmes ambitieux.

Protéger dès maintenant

Le soutien aux projets de territoires - et donc au BTP - est maintenu : l’enveloppe destinée à la restauration du patrimoine rural et du patrimoine protégé est portée à 6,5 M€.
Le Canal Seine Nord Europe (pour lequel la Région engage 382 millions d'euros) est un projet de développement décisif pour les Hauts-de-France. Le choix est fait d'accélérer la réalisation des ports intérieurs (le programme d'études de définition et de conception est lancé), qui représentent un gros impact en termes d'économie et d'emploi.

Innover pour demain

Dans le domaine des infrastructures de transports, les Hauts-de-France vont poursuivre leurs engagements dans le cadre du Contrat de plan Etat-Région et mettre en place des règles de financement pour le réseau routier d'intérêt régional (RRIR) défini avec les Départements.

Le plan d'investissement de la Région assure le lancement de nouveaux chantiers dans les lycées, les ports et le patrimoine régional : 341 millions d'euros sont ainsi programmés pour les 18 prochains mois.
En termes de méthode de commande publique, les démarches seront facilitées pour les entreprises : maintien de l'avance à 30% sans garantie et caution pour le titulaire du contrat ; limitation à 2% de la retenue de garantie au titre du parfait achèvement ; allotissement généralisé ; allègement des modalités de réponse aux entreprises postulant aux marchés.

Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

7 commentaires sur “Plan de relance : investir dans les projets d’aménagement”

  1. IMBRECHT dominique -

    Le projet de canal SEINE NORD EUROPE on en parle … on en parle .
    Passons aux actes ! Il serait utile que dans votre prochain message vous nous précisiez les avancées et les réalisations .
    Car il est à craindre que le projet soit obsolète avant qu’il soit réalisé. Que d’argent déjà dépensé !
    Les belges, les Néerlandais sont déjà passés aux actes.
    Quand nous voyons le nombre de camions traverser le frontière belge chaque jour et prendre l’autoroute passant par Lille . Il est plus qu’utile de penser à un canal qui permettrait les liaisons entre le Nord et le Sud I Avec des relais sur son parcours .

  2. parasote -

    Bonjour,

    On manque cruellement de voies cyclables dans les hauts de France.
    à quand des routes où on puisse se déplacer à vélo sans risque ?
    merci

  3. MARCHAND JEAN-PAUL -

    Bonjour
    Pouvez vous m’expliquer l’utilité du canal Seine Nord pour la France et comment vous allez l’alimenter en eau.
    Merci de votre réponse

  4. Didier Morel -

    Continuera-t-on à implanter des éoliennes et à ne pas récupérer l’énergie de nos fleuves et rivières (petite hydroélectricité)?

  5. RICHARD Jean-Francois -

    Je suis pas sûr que le canal Seine-Nord vaste serpent de mer soit un investissement rentable: de nos jours les entreprises souhaitent des livraisons à J+1, ce qui n’est pas le cas du transport fluvial .
    De plus il existe déjà deux lignes ferroviaires qui permettent de relier la région parisienne au port d’Anvers en plus du canal du nord déjà existant in ferait donc au moins doublons!
    Ne faudrait-il pas mieux faire un A1 Bis réservée aux poids lourds?

  6. Dambrain Jean -

    Bonjour,
    Le canal Seine Nord sera une bonne chose , le transport par étant le moins coûteux de Tous ! De plus cela diminuta drastiquement le nombre de camions . Domage que les pavillons Français seront très rares sur ce canal comme ailleurs.