Publié le 29/10/2019

Une collaboration originale avec l’artiste Mister P

Afin de perpétuer la dimension populaire du Général de Gaulle, la Région a choisi de faire appel à Mister P pour créer l’identité visuelle de l’année 2020.

Originaire de Tourcoing, Mister P est un grapheur street-art, dont la particularité est de taguer des portraits du Général de Gaulle dans les rues de Lille et au-delà. Pourquoi « tagguer » le Général sur les murs de nos villes ? Car il est, pour l’artiste, le personnage originaire de Lille à la plus forte renommée internationale.

L’objectif de cette collaboration est de créer une identification originale qui reste fidèle et respectueuse du Général, tout en touchant un public le plus large possible, notamment les jeunes grâce à son style décalé.

« J’ai commencé à tagguer des portraits du Général de Gaulle il y a dix ans, à la Ciotat. Comme je suis originaire des Hauts-de-France, je voulais me démarquer en choisissant un personnage emblématique de ma région. Je cherchais une icône de la ville de Lille. J’ai tout de suite pensé au Général. Pour moi c’est le Lillois le plus connu mondialement.

Depuis, je taggue ou je colle des portraits du Général de Gaulle partout où je passe. Quand je me promène dans une ville, j’emmène toujours mon matériel avec moi. Quand je pars en vacances, je prépare à l’avance des portraits, sous forme de collages. Dès que je vois un endroit libre, où ça ne gêne pas, j’installe un portrait du Général. Le Képi est une zone intéressante pour s’exprimer. En fonction des pays ou des villes, j’utilise l’intérieur du képi pour dessiner et faire passer des messages. J’ai réalisé des portraits à Paris, Bruxelles, Marseille, Lisbonne, mais aussi à New York, Las Vegas, Los Angeles et même en Grèce ou au Sri Lanka.

J’utilise la technique du pochoir pour dessiner la silhouette du Général et ensuite tout le reste est peint à main levée, à la bombe ou au pinceau. Je peins surtout avec des couleurs pastel, orange, jaune ou rose, ou alors au contraire avec des couleurs très flashy. Je travaille avec deux formats : 80 et 40 centimètres de haut. Cela fait maintenant dix ans que je dessine le Général de Gaulle partout où je passe. Chaque fois je prends une photo et je note le nom de la rue. J’ai réalisé 550 portraits en grand format et 350 en petit format, dont environ 60% sont dans la Métropole lilloise.

Contrairement à ce qu’on pense, je travaille de jour. Et pour l’instant, je n’ai encore eu aucun retour négatif. Peu importe si mes œuvres sont éphémères. Ce qui compte c’est qu’elles soient bien visibles. Il m’arrive de réaliser des portraits à la demande. Par exemple, à Saint Barthélémy, aux Antilles, j’ai entièrement décoré un bar qui se trouve rue du Général de Gaulle. Des particuliers m’ont aussi demandé de décorer un mur ou une terrasse. Ils ont vu mes portraits dans la rue et ils en voulaient un chez eux. J’ai déjà exposé dans des galeries, mais si un de mes portraits du Général est affiché sur un bâtiment comme le signal de la Région, ce sera vraiment une reconnaissance de mon travail. »

 

Partager

Send this to a friend