Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Article publié le 26/03/2020
Mis à jour le 01/04/2020

Entrepreneurs : posez vos questions en direct !

Vendredi 27 mars, sur Wéo et Facebook, de 14h à 15h30, le Président de la Région Hauts-de-France, avec le Préfet de Région et les acteurs économiques des Hauts-de-France font le point sur la situation économique et répondent aux questions concrètes que se posent les entrepreneurs.

Comment maintenir l’activité économique des Hauts-de-France en période de confinement ? Comment bénéficier des mesures de soutien de la Région et de l’Etat pour mon entreprise ? Comment payer les salaires et les cotisations ? Quelles décisions prendre pour s’adapter à la situation… ?

Vendredi 27 Mars, Xavier Bertrand, avec le Préfet de Région et les grands acteurs de la vie économique (CCI, Chambre des Métiers, d’Agriculture, BPI …) répondront aux questions des entreprises en direct lors d’un Facebook Live et d’une émission spéciale interactive sur la chaîne régionale Wéo.

Organisé par la Voix du Nord, cet évènement se tiendra à partir de 14h, jusqu’à 15 h30 environ. L’objectif est d’apporter des réponses concrètes à tous les entrepreneurs, chefs d’entreprises, artisans et indépendants engagés dans la poursuite de la dynamique économique des Hauts-de-France, malgré l’impact de l’épidémie de covid-19.

A suivre en direct sur Weo, sur la page Facebook de la Région, ou sur les pages Facebook de la CCI, de la Voix du Nord, de l’Aisne Nouvelle et de Wéo

Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

11 commentaires sur “Entrepreneurs : posez vos questions en direct !”

  1. Le rouvillois -

    Bonjour
    Autoentrepreneur en liberal (formations informatiques à domicile), je garde ma fille en situation de handicap depuis que les structures d’accueil sont fermées. Je me suis déclarée sur ameli pour garde d’enfants. Et jai eu un refus pour le paiement des indemnités journalières de part mon statut de liberal. Il y a donc des laissés pour comptes ? Pour prétendre à laide de 1500€ il faut avoir une perte d’au moins 70% par rapport à mars 2019. Je ne suis pas la seule dans cette situation. Que compte faire le gouvernement ?

  2. Tourard Antoine -

    Bonjour,
    Pour les associations sportives, la perte économique ne se fait pas sentir à l’instant T de cette crise, mais l’impact de cette crise risque de se faire sentir au mois de Septembre.
    En effet, les adhérents pourront et seront même en droit de nous demander une compensation du fait de n’avoir pu profiter de nos prestations durant le temps que cela durera.
    Cependant, nous ne pourrons association sportive subvenir à cette demande de compensation de leur cotisation sans nous mettre dans le rouge financièrement.
    Pourra t il y avoir un mecanisme, une possible aide pour pouvoir proposer cette aide et ainsi continuer à garder nos adhérents au maximum?
    Merci pour votre retour.

  3. MINET -

    Bonjour, je suis gérante d une agence immobilière ,le service des DIA de la MEL a envoyé hier une note aux notaires indiquant qu il ne fallait plus tenir compte des renonciations tacites de preemption et ce retroactiactivement depuis le 12 03 ,donc les signatures notaires qui etaient programmées ces jours ci ne peuvent se faire. De notre côté et avec l aide des notaires nous essayons de maintenir un semblant d économie et la Mel ne joue pas le jeu et réduit à néant tous nos efforts. Des clients vont se trouver dehors si les signatures ne peuvent se faire. En plus ils prévoient un délai de plus d un mois après le confinement pour redémarrer la proprocédure .Donc ÇA à zéro jusque juin? Ce n est pas économiquement entendable.
    Merci

  4. DUARTE -

    Bonjour,

    Le 16/03/20, après avoir entendu de nombreux médecins qui déclaraient que pour aider tous les soignants et ralentir au maximum la propagation du virus, il fallait rester chez nous, nous avons pris la décision de fermer temporairement notre entreprise d’électricité (en maintenant une permanence pour les interventions d’urgence bien sûr). Nous savions déjà depuis le tout début mars qu’il y allait avoir un gros problème quand à la fourniture de protections (masques, gel, lunettes…) et avons choisi de réserver les stocks disponibles aux soignants. Les hôpitaux de notre région ont d’ailleurs dû faire appels aux entreprises pour leur apporter toutes les protections dont elles disposaient.
    Hors aujourd’hui , la ministre du travail, après diverses interventions déplorables, nous exhorte à reprendre le travail au nom de la solidarité économique nationale.
    L’épouse de notre gérant est infirmière libérale, aujourd’hui 27/03 elle a encore des difficultés à se procurer du gel. Elle intervient dans des cités où elle est menacé par des loubards qui veulent lui prendre ces masques.
    Ma mère est en EHPAD, j’en profite pour remercier tous les membres du personnel , qui malgré les pressions de leurs proches, continuent à s’occuper de leurs pensionnaires malgré les risques.

    Moi, je ne vois que de l’irresponsabilité et de l’égocentrisme là où ceux qui veulent renvoyer leurs ouvriers sur chantiers parlent de courage et de solidarité.

  5. Pawlowski -

    Bonjour, je suis inquiète pour mon commerce situé à bethune. Plus de chiffre d’affaires..donc aucune rentrée d’argent. La trésorerie fond. Il faut payer les fournisseurs…..les charges diverses et variées. Vais je me payer? Je n’ai pas droit au chômage en tant que responsable de boutique…. comment voyez vous Lola situation pour toutes les personnes dans mon Cas? L’etat N est pas un puits sans fonds? ……

  6. JACQUES CLAERBOUT -

    Bonjour
    Président d’une association d’aide à domicile et de la personne de TOURCOING , nous avons du mettre 70% de personnes soit 70 en chômage partiel sur 100. Notre activité est importante car permet le maintien à domicile de personnes âgées ou en situation d’handicap. Quelles sont les mesures pour les associations car nous ne pouvons pas dans de telles conditions couvrir nos charges fixes ?

  7. Nicolas PHILIPONET -

    Bonjour,

    Je suis en entreprise individuelle depuis 18 ans. Je suis prestataire technique pour l’événementiel. Je n’ai plus aucun revenu depuis le début de l’épidémie en France. Tous mes contrats ont été annulés jusqu’au 31 mai. J’ai déjà perdu 15% de mon chiffre d’affaire et si la situation continue en juin, c’est 33% de mon chiffre d’affaire que je vais perdre. C’est une catastrophe car je ne suis plus en mesure de payer mes charges dont les LOA que j’ai contracté pour mes véhicules et pour du matériel technique. Sans un soutien fort de la région et du gouvernement, je serai contraint de déposer le bilan. Quels sont les leviers que je peux activer en urgence pour sauver mon entreprise ?

    Merci

  8. Bucaillais -

    Bonjour , des banques proposent à leur client d absolument faire une demande de prêt comme proposé via la garantie BPI afin de les aider pour les prochains mois , d autres effectuent une analyse poussée sans prendre compte de cet événement exceptionnel. Que pensez vous de cela même si effectivement il y a un d’imposition le médiateur de la banque de France ?
    Merci

  9. Isabelle -

    Bonjour
    Je suis auto entrepreneur, je règle mes cotisations chaque trimestre, après une demande de mensualisation qui ne pourra être effective qu en janvier 2021. Pour avoir droit à cette aide il comptabilise le trimestre, alors que mes factures sont de janvier, 0 en février et mars…. avril.
    Ai je le droit à l aide ?
    Je pense être défavorisée par rapport au règlement mensuel.

  10. christine moreira -

    je suis gérante associé unique d’une micro crèche, je suis actuellement fermé pour confinement mes questions sont: quel sont les démarches pour éventuellement avoir un petit salaire si toute fois cela est possible?
    comme nous avons fermé depuis le premier jour de confinement je vais devoir remboursé au parents le restant des semaines non effectué du coup mon chiffre sur le mois de mars et probablement avril sera quasi nul ai-je droit a une aide pour payer les charge tel que le loyer, le RSI et autre ?

    est quel sont les démarche concrètement.

  11. Charlet -

    Bonjour,
    Je dirige une société de négoce de bois, qui fait une large partie de son chiffre d’affaires avec l’industrie du BTP. Or depuis bientôt deux semaines, aucun chantier n’est en marche. L’état a assuré les acteurs du BTP que le chômage partiel serait bien indemnisé par l’état pour ces entreprises du BTP, tandis que rien n’a été dit pour ses fournisseurs. Au contraire, nous avons même eu des échos de la DIRECTTE que nous n’aurions peut etre pas d’indemnisation du chômage partiel, et que si nous voulions avoir une chance d’en bénéficier il fallait reprendre une activité partielle, même sans client. Qu’en est il ? D’avance merci