Publié le 14/05/2020
De Gaulle, un homme du Nord
© Ina Tous droits réservés

De Gaulle, un homme du Nord

« De Gaulle, un homme du Nord » est une websérie documentaire de 10 épisodes écrite par Jimmy Leipold et Marc Fosseux, réalisée par Jimmy Leipold. Elle est produite par l'INA avec la participation de la Région Hauts-de-France. Découvrez les 3 premiers épisodes.

Grâce à de nombreuses archives audiovisuelles, cette série nous fait découvrir la relation particulière que Charles de Gaulle a entretenue tout au long de sa vie avec les régions du Nord et leurs habitants.

Cette dimension, souvent méconnue, est importante pour comprendre sa personnalité.
Dès sa naissance à Lille en 1890, le solide ancrage nordiste de sa famille maternelle et les épisodes fréquents et importants de sa vie d’enfant et de jeune adulte vécus dans le Nord le marquent profondément.
De nombreux témoignages ont en effet confirmé que « l’esprit du Nord » a exercé une influence durable sur l’homme du 18 juin.

Dès l’acte fondateur de 1940, de Gaulle entre à son tour dans la vie du Nord. Durant les heures sombres de l’Occupation, puis dans la joie de la Libération, il est vu par les habitants du Nord de la France non seulement comme le libérateur de la patrie, mais aussi comme l’un des leurs.
De Gaulle ne manque jamais l’occasion de le leur rappeler au cours de ses déplacements après la Seconde Guerre Mondiale.

À partir de la création du Rassemblement du peuple français en 1947, puis après son retour au pouvoir en 1958, le général de Gaulle bénéficie d’un soutien large, populaire et massif qui le conforte dans certaines grandes décisions. Ce lien fort avec sa région d’origine se perpétue dans la mémoire des hommes et des femmes du XXIe siècle.

Jimmy Leipold
Jimmy Leipold, historien de formation, est réalisateur depuis 1995. Après avoir réalisé de nombreux documentaires éducatifs à travers le monde, il se consacre majoritairement aux documentaires historiques pour France Télévisions, ARTE, OCS ou Toute l’Histoire.

Marc Fosseux
Né à Saint-Omer en 1969, Marc Fosseux se passionne très tôt pour la vie et l’œuvre du général de Gaulle. Diplômé de l’institut d’études politiques de Paris, licencié en histoire et ancien élève de l’école nationale d’administration, il a exercé de nombreuses responsabilités dans l’administration et en entreprise. Il s’est investi parallèlement dans la Fondation Charles de Gaulle et en particulier dans la promotion des lieux gaulliens ouverts au public (maison natale à Lille, mémorial et la Boisserie à Colombey-les-Deux-Églises, historial .au musée de l’armée à Paris). Secrétaire général de la Fondation de 2011 à 2020, il en est toujours administrateur et président des Amis. Il publie en juin 2020 un Nous autres gens du Nord – de Gaulle et les Hauts-de-France (éditions de La Voix du Nord).

Les trois premiers épisodes sont consacrés aux années 1890 à 1940, avant que Charles de Gaulle ne devienne l’homme du 18 juin. Chacun de ces trois épisodes montre que des épisodes marquants de sa vie se sont déroulés dans les départements des Hauts-de-France, le Nord principalement, mais aussi le Pas-de-Calais, l’Aisne et la Somme.

Episode 1 : L’enfance d’un chef

Charles de Gaulle naît le 22 novembre 1890 dans la maison de ses grands-parents maternels, M. et Mme Maillot, rue Princesse à Lille. La famille Maillot est installée depuis deux siècles dans le Nord, c’est une terre qui le marquera toute sa vie. S’il vit avec ses parents, sa sœur et ses frères à Paris, Charles de Gaulle revient fréquemment dans la région pour les vacances en famille à Lille ou sur la Côte d’Opale à Wimereux. Reçu à l’école militaire de Saint-Cyr à 18 ans, il choisit de faire son année de service militaire au 33e régiment d’infanterie d’Arras où il revient en 1912 après sa formation d’officier.

Episode 2 : Premières armes

Le 6 août 1914, avec tout son régiment, le lieutenant Charles de Gaulle quitte Arras pour se rendre sur le front en Belgique où les armées allemandes viennent de pénétrer. À Dinant, il part à l’assaut avec sa compagnie en traversant le pont sur la Meuse mais est fauché par un tir de mitrailleuse. Son destin aurait pu s’arrêter là, mais il est seulement blessé à la jambe. Après deux mois de soins, il rejoint son régiment qui se trouve désormais dans l’Aisne, près de Pontavert et de Berry-au-Bac. C’est la guerre de tranchées. Il restera dans ce secteur pendant de longs mois. En février 1916, il suit son régiment qui rejoint en urgence le secteur de Verdun.

Episode 3 : Un visionnaire en action

En mai 1940, le colonel Charles de Gaulle, spécialiste des chars, est envoyé dans la région de Laon (Aisne) pour tenter d’arrêter l’avancée des Panzer allemands. On lui confie une nouvelle division cuirassée qu’il est chargé de constituer en un temps record. Le 17 mai, avec ses chars, il s’élance en direction de Montcornet, déjà occupé par l’ennemi. Si les chars français infligent aux Allemands de lourdes pertes, ils ne peuvent reprendre Montcornet faute d’appui aérien et de moyens de communication efficaces. Dans le contexte de la déroute des armées françaises, ce fait d’armes est toutefois remarqué. Promu général de brigade à titre temporaire quelques jours plus tard, de Gaulle est envoyé avec sa division dans le secteur d’Abbeville, avec l’objectif de réduire la tête de pont allemande. Au cours de trois jours de combats très intenses, il parvient avec ses hommes à faire reculer l’armée allemande d’une quinzaine de kilomètres, créant dans cette dernière un début de mouvement de panique sans équivalent ailleurs sur le front au cours de la campagne de France. À Montcornet puis à Abbeville, de Gaulle a forgé sa détermination à poursuivre le combat quoi qu’il arrive.

Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

6 commentaires sur “De Gaulle, un homme du Nord”

  1. Ricart -

    Qu’elle Fierté d’avoir été guidés par un tel homme doté d’une telle perspicacité et humanité.

  2. Ricart -

    Quelle Fierté d’avoir été guidés par un tel homme doté d’une telle perspicacité et humanité.
    Et de rajouter un remerciement pour la réalisation des reportages.

  3. de PABLO -

    de Gaulle aimait la France son histoire et sa grandeur, Il ne l’a jamais trahie. Il a su l’élever au rang des grandes puissances. Il a souvent était entouré de gens médiocres et cupides qui ne regardaient que leurs intérêts . Les mêmes qui nous gouvernent depuis 1974.

  4. Laurent TRYOEN -

    bonjour
    merci pour ces très beaux , simples et complets , reportages sur le Général .l Homme du nord , l homme de France ; un grand Homme
    merci pour l hommage
    en attendant les suivants

  5. Stéphanie DECAUDIN -

    Excellents documentaires courts, riches en archives INA démontrant une nouvelle fois l’engagement d’un homme du Nord , l’épopée d’une vie faite de sacrifices mais dont nous gardons du Général et de l’homme politique une mémoire intacte à Lille !
    Dans l’attente des épisodes suivants ,

Partager

Send this to a friend