Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Article publié le 09/12/2020
Mis à jour le 10/12/2020

Commande de 33 rames REGIO2N XL à Bombardier

Une convention avec SNCF a été votée ce jour en séance plénière pour acquérir 33 nouvelles rames REGIO2N XL auprès du constructeur Bombardier. Grâce au savoir-faire de notre territoire, l’emploi sera conforté et le service TER Hauts-de-France aux usagers sera amélioré.

Une convention avec SNCF a été votée ce jour en séance plénière pour acquérir 33 nouvelles rames REGIO2N XL auprès du constructeur Bombardier. Grâce au savoir-faire de notre territoire, l’emploi sera conforté et le service TER Hauts-de-France aux usagers sera amélioré.

Un savoir made in Hauts-de-France

La politique du train "made in Hauts-de-France" permet aujourd’hui à l'industrie ferroviaire de soutenir l’emploi dans notre région. Cette commande, qui représente un investissement régional de 565,5 millions d’euros, conforte en effet les 2 000 emplois directs du site et les 6 000 induits.

Les Hauts-de-France s'affirment chaque jour comme la première région ferroviaire du pays. En effet, près d’une rame de train sur deux fabriquée en France l’est sur le territoire régional. La filière dans les Hauts-de-France représente un chiffre d’affaires de plus d’un milliard d’euros, pour près de 14 000 emplois au sein de constructeurs mondiaux et plus de 200 sous-traitants.

Les 33 nouvelles rames commandées seront ainsi produites sur le site industriel de Bombardier à Crespin, grâce au savoir-faire des femmes et des hommes du territoire. Bombardier Crespin, ce sont en effet de multiples savoir-faire, tels que technicien d’essai, ingénieur logistique ou contrôleur qualité par exemple. Toutes ces compétences contribuent au concentré de technologie des rames « made in Hauts-de-France ».

Améliorer le service et la desserte TER Hauts-de-France au bénéfice des usagers

Les rames REGIO2N XL ont une capacité de 620 places assises (soit 1240 places assises lorsqu’elles seront associées en unités doubles). Livrées progressivement entre 2024 et 2025, ces rames remplaceront les anciennes rames de type VR2N qui arrivent en fin de vie. Elles assureront une homogénéité du parc pour les dessertes parisiennes dont la diversité des rames aujourd’hui ne permet pas d’offrir des prestations homogènes aux voyageurs. Cela génère de fait des contraintes opérationnelles importantes pour organiser les roulements et la maintenance. La qualité et la régularité du service en seront donc améliorées.

Les nouvelles rames assureront également de nouvelles dessertes ferroviaires dans le cadre du projet Picardie-Roissy, dont la mise en service est prévue en 2025.

Outre la qualité et la régularité du service au bénéfice des usagers, c’est aussi le confort qui sera amélioré. En effet, ces rames disposent par exemple des plans de lignes dynamiques dans l’ensemble des espaces voyageurs, améliorant ainsi l’information des usagers ; l’implantation des sièges offre une vue extérieure à chaque passager ; les nouveaux sièges bénéficieront d’un confort de meilleure qualité et de prises électriques à proximité.