Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Article publié le 06/02/2017
Mis à jour le 06/02/2017

Comité régional de la filière automobile : relever les défis de la modernisation et de la transition écologique

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord et Xavier Bertrand, président de la Région Hauts-de-France, ont réuni le comité régional de la filière automobile (CRFA), ce vendredi 3 février, en présence de Frédéric Przybylski, président du pôle automobile et de Luc Johann, recteur de région académique.

Le CRFA réunit les principaux acteurs du monde automobile : les organisations professionnelles, les entreprises, le pôle de compétitivité i-Trans, le monde académique, les associations et les syndicats. Instance de concertation sur l’avenir de la filière automobile, le CRFA émet des recommandations sur les orientations du pôle automobile régional, pôle d’excellence créé en 2011 par l’État et la Région pour consolider le développement de la filière.

Il s’agit du premier CRFA depuis la création de la région Hauts-de-France. Ce nouveau périmètre permet une complémentarité des sites de production et donne de réelles perspectives de développement. L’ex Nord-Pas de Calais concentre les équipementiers et constructeurs tandis que l’ex Picardie apporte d'importants centres de recherche et développement (R&D) notamment d'équipementiers.

La filière automobile régionale représente un enjeu majeur pour l’économie régionale, 1re région automobile française en termes de volume, avec 13 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 45 000 salariés, soit un quart des effectifs industriels. L’amélioration de la situation, après la crise de 2008, permet de préserver les sites régionaux tant d'assemblage de véhicules (30 % de la production nationale), de fabrication de moteurs et de boîtes de vitesse (40 % de la production nationale) que de sous-traitances.

Le préfet a rappelé la forte mobilisation des acteurs de la filière : pouvoirs publics, constructeurs, équipementiers, représentants des salariés et du patronat, organismes publics de recherche ou de soutien au développement, pour renforcer l’attractivité et la compétitivité de la filière automobile.

La filière dispose de réels atouts pour faire face aux défis de la modernisation et de la transition énergétique. Elle bénéficie d'un fort potentiel humain dans les usines et les centres de développement, d'un environnement dédié à la formation de tout premier plan et du soutien de l’État pour le développement de la voiture écologique et intelligente dans le cadre du plan « Mobilité écologique ».

Le préfet a exprimé son attention forte à ce que l’ensemble de la filière progresse, sans oublier aucune de ses composantes, particulièrement nombreuses dans la région. Il a souligné les besoins de saisir les enjeux de demain et d’après-demain, sur trois domaines centraux : les usages, l’innovation et les besoins sociaux.

Pour Xavier Bertrand, président de la Région Hauts-de-France : « Les Hauts-de-France sont une Région pro-automobile, et nous avons un rôle à jouer pour qu’elle reste leader en France. Nous accompagnerons l’innovation et la modernisation des usines, ainsi que la formation des salariés afin de préparer l’industrie automobile de demain. »