Publié le 13/04/2018

Tereos, un géant du sucre engagé dans la chimie du végétal

Tereos est un moteur de l’économie des Hauts-de-France. Géant de l'industrie agroalimentaire, le groupe figure aujourd’hui au 3e rang mondial des producteurs de sucre. Pour s'imposer, Tereos a su aussi s'imposer sur d'autres marchés, comme la production de bioéthanol ou à la production d’énergie électrique.

Napoléon Ier a marqué de son empreinte l’Histoire de France, y compris son histoire industrielle. Sans le blocus des îles britanniques imposé par l’Empereur, la culture de la betterave - et dans son sillage l’industrie agroalimentaire - n’aurait pu connaître un tel essor.

Symbole de l'héritage : Tereos. Le groupe s’est lentement constitué à partir de la sucrerie d’Origny-Sainte-Benoite, dans l’Aisne (02). Sous l’impulsion de la famille Duval, l’entreprise n’a cessé de se consolider et de se diversifier. Aujourd'hui, petite entreprise est devenue géante et se donne de nouveaux défis.

Leader et novateur

"Outre ses spécialités liées au sucre, Tereos s’est imposé comme un acteur mondial de la production de bioéthanol ou de coproduits destinés à l’alimentation animale et à la production d’énergie électrique ", indique un porte-parole du groupe.

Fédérant plusieurs milliers coopérateurs dans le monde, Tereos mène une politique d’innovation offensive afin de mieux valoriser les matières premières et coproduits utilisés, mais aussi de diversifier leurs débouchés.

Aujourd’hui, les projets étudiés sont centrés sur trois thèmes principaux :

  • la valorisation énergétique des coproduits de la betterave
  • les procédés et produits nouveaux
  • l’extraction de molécules à haute valeur ajoutée, notamment de la bétaïne d’origine naturelle

Dynamiser la recherche et le développement

Pour mener à bien sa stratégie industrielle innovante, le groupe Tereos participe à de nombreux projets de recherche pré-compétitifs.

  • IMPROVE

Membre actif du pôle de compétitivité Industries et Agro-Ressources, Tereos a été à l’origine, en 2011, de la plateforme IMPROVE (Institut Mutualisé pour les PROtéines Végétales) basée à Dury, dans la Somme.

Les industriels (Tereos, Siclaé, Sofiprotéol, In Vivo) et les établissements de recherche (INRA, UPJV, ou Extractis) partenaires du projet, ont pu bénéficier d’un important soutien financier dans le cadre des investissements d’avenir. Des sommes à la hauteur des enjeux de recherche : cette plateforme constitue un centre de compétences unique, dédié à l’extraction, la transformation et la valorisation des protéines végétales.

  • Futurol

Le groupe Tereos est impliqué dans le cadre du projet Futurol, qui vise à développer un procédé de production de bioéthanol de deuxième génération à partir de biomasse, aux côtés de 11 acteurs majeurs du domaine.

  • Probio 3

L’objectif de ce projet : la production par voie fermentaire d’huiles pouvant être utilisées pour la production biokérosène pour l'aéronatique.

Partager

Send this to a friend