Toutes les actualités
Publié le 04/07/2016
mc

Michel Chrétien, l’esprit de compète

Coach de Jérémy Stravius et de Mélanie Hennique, Michel Chrétien, entraîneur national de l'Amiens métropole natation est l'homme de l'ombre de tous les records. Sa méthode ? Une rigueur de fer dans une relation de velours, alliée à un esprit de compétition chevillé au corps.

Gouverner sans régner… Cette devise des hommes de l’ombre, il pourrait  aussi la faire sienne, lui l’homme de l’eau qui ne s’y met jamais, mais dont l’aura éclaire les bassins du monde entier depuis qu’il entraîne personnellement Jérémy Starvius, champion de natation Amiénois et Mélanie Hennique, reine du 50 mètres papillon.

Michel Chrétien est entraîneur national de l’équipe des six nageurs de haut niveau du pôle France de l’Amiens Métropole Natation. Voilà pour la carte de visite et surtout le métier qui le conduit chaque jour, du lundi au samedi, 45 semaines par an, à être le premier - dès 6h45 du matin - sur le bord du bassin au plus près de ses champions, qu’ils soient déjà au firmament ou en devenir. "C’est surtout du travail" explique-t-il…"Mais c’est avant tout la part de rêve que nous y mettons qui fait la différence, qui donne du sens à ce qu’on fait et qui permet au bout du compte d’accepter cet important investissement physique et moral au quotidien. Je le dis souvent aux nageurs : rêvez, et vous vous dépasserez !"

Rêver de podiums et de médailles bien sûr, tant chez Chrétien tout est compétition, dépassement et quête absolue de l’excellence. Probablement plus que tout autre, Michel Chrétien a en effet intégré l’idée, lui dont le métier n’est pas d’être compétiteur mais d’insuffler à ses nageurs la passion de l’être,  qu’il devait d’abord concentrer sur lui toute l’énergie de l’engagement avant de la transmettre.

Donner du sens à la rigueur de l'entraînement

Michel Chrétien le dit lui même, c'est cette passion pour la compétition qui est à l'origine de sa carrière. "Comme beaucoup d'entraîneur, j'étais nageur et c'est dans l'eau qu'est née, chez moi, l'envie de construire ma vie professionnelle dans le sport".  Essentiellement attiré par le système compétitif et la rigueur à laquelle il oblige, Chrétien délaisse alors le maillot du nageur et sort de l'eau pour endosser les habits du coach sur le bord des bassins. " Ce que je voulais, c'est l'excellence" se souvient-il. 

Dès lors, c'est la question essentielle de la relation sportif-entraîneur qui se trouve posée.  "Avec les nageurs, nous sommes dans une relation à la fois simple et fondamentalement complexe" explique l’entraîneur national.  "L’aspect simple de la relation, ce sont les objectifs sportifs. Je les fixe et je propose des stratégies pour les atteindre. Ils doivent bien sûr être acceptés par les athlètes. L’aspect complexe, c’est la confiance. Et celle-ci se construit essentiellement par les résultats. Ce sont eux qui au bout du compte valident les choix et donc la confiance".

Forgée dans la discipline de fer propre à toute pratique au plus haut niveau, la relation entre Chrétien et ses nageurs n’est pour autant pas complètement unilatérale. "Il y a aussi un échange" explique-t-il. Même si celui ne passe pas forcément par des mots. "Une partie fondamentale de mon travail d’entraîneur est d’apprendre à observer mon athlète et de discerner ses changements d’états, par exemple que ce soit en situation de compétition ou d’entraînement. C’est assez subtil…"  

Dans cette relation particulière, le nageur n’est plus considéré comme un simple "récepteur" des exercices de son entraîneur forcement tyrannique, comme ça pouvait être le cas auparavant dans la natation française. "D’une certaine manière, l’athlète est aujourd’hui également un « émetteur», ce qui contribue à enrichir la relation, donc l’efficacité de l’entrainement" explique Michel Chrétien."Et donc la performance" ne peut-il s'empêcher d'ajouter.

Prochain rendez-vous pour Michel Chrétien, les Jeux olympiques de Rio cet été, où Jérémy Stravius sera engagé sur le 100 m nage libre et les relais 4 x 100 m et 4 x 200 m.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*