Toutes les actualités
Publié le 13/01/2017

Hostabee, l’apiculture connectée

Hostabee prend son envol. La start-up créée par Maxime Mularz voit sa notoriété dépasser les frontières des Hauts-de-France grâce à son innovation déjà multi-primée : la ruche connectée.

Mettre à disposition des apiculteurs, en temps réel, les données sur la vie des abeilles à l'intérieur de leurs ruches. Voilà le concept qu'a développé Maxime Mularz, un professeur de mathématiques féru d'informatique.

L'histoire de ses ruches connectées commence dans les coulisses du lycée agricole d'Aumont, à Coucy-la-Ville (02). L'inventeur se lie d'amitié avec le groupe d'apiculteurs de l'établissement. Ces professionnels, qui vivent tout au long de l'année au chevet des abeilles, partagent avec lui leur passion pour leur métier, mais font aussi part des problèmes qu'ils rencontrent : pertes de colonies dues aux exigences du climat, mauvaise santé des essaims, vols de ruches…

Une idée commence alors à germer dans la tête de Maxime Mularz : créer un module connecté qui permettrait de surveiller, à distance, la vie de la ruche. "Ce système n'existait pas encore. Il va rapidement se révéler très utile pour les apiculteurs, explique le start-uper. J'ai commencé à travailler sur ce projet de ruche connectée, en étroite collaboration avec les apiculteurs. Et j'ai créé dans la foulée Hostabee."

Au chevet de l'essaim

Au fil des mois, l'inventeur en herbe parfait sa réflexion, mûrit son projet, développe ses premiers prototypes. Accompagné dans sa démarche par le Faubourg numérique, à Saint-Quentin, il décroche un premier financement – via un appel à projets –  de l'Union Européenne. Suivra, ensuite, une aide de la Région pour faire examiner le concept de ruche connectée par un bureau d'études.

"Le bureau d'études a validé le concept et m'a donné l'énergie supplémentaire pour aller au bout de mon projet, continue Maxime Mularz. Aujourd'hui, notre start-up mobilise trois personnes. Le système que nous avons développé peut être installé dans tout type de ruche, car il se positionne entre deux cadres du couvain. Il mesure en temps réel le taux d'humidité et la température au sein de la ruche, utilise les données météorologiques pour optimiser le travail de l'apiculteur. Et il est, bien sûr, complètement inoffensif pour les abeilles."

Viva Las Vegas !

Les ruches connectées, 100% made in Hauts-de-France, s'exportent désormais à l'international. Hostabee a d'abord été participé à un concours, organisé par la FrenchTech. Résultat : l'entreprise de Maxime Hularz a figuré dans le top 5 des 60 start-ups concurrentes. Une distinction qui a permis à la jeune pousse de s'ouvrir les portes du DLD Innovation Festival, à Tel Aviv. En Israël, Maxime fait de nouveau sensation et remporte le premier prix du salon. Une consécration qui emmène le Saint-Quentinois tout droit vers le Consumer Electronic Show, le plus grand salon mondial dédié à l'électronique grand public, à Las Vegas !

Cette success story, qui lance Hostabee dans la cour des grandes start-ups françaises en devenir, Maxime Mularz ne s'y attendait vraiment pas. "À Las Vegas, j'ai pu nouer des contacts avec de multiples nouveaux clients, et pas des moindres, avance-t-il, un peu dépassé par l'engouement provoqué par son innovation. Hostabee va désormais implanter son module de surveillance des abeilles dans les ruches de Google, à Mountain View, et dans le quartier de Brooklyn, à New York !" L'aventure des ruches connectées ne fait bien que commencer.

À lire aussi

Le made in Hauts-de-France s’expose à Las Vegas

22 start-ups des Hauts-de-France au prestigieux Consumer Electronic Show


Pour aller plus loin


Infos pratiques

hostabee.com/fr

Partager

Send this to a friend