Toutes les actualités
Publié le 08/09/2016
Fabienne Saint-Omer-Delepine

Fabienne Saint-Omer-Delepine : « Vivre l’entrée dans le stade olympique, c’est unique »

Avec plus de 100 sélections depuis 2006, Fabienne Saint-Omer-Delepine veut mettre son expérience au service du collectif. La pivot de l'équipe de France de handibasket compte bien montrer la voie et faire mieux que la 10ème place obtenue il y a 4 ans à Londres.


Fabienne Saint-Omer-DelepineFABIENNE DELEPINE STUDIO 2

  • Basket fauteuil
  • Née le 19 février 1972, à Hazebrouck
  • Club : Lille Université Club Basket Fauteuil
  • Palmarès : 4e aux championnats d’Europe 2015, 8e aux championnats du monde 2014

Mon meilleur souvenir de sportive

Les Jeux Paralympiques de Londres, en 2012. Vivre l’entrée dans le stade olympique lors de la cérémonie d’ouverture, devant une telle foule, c’est quelque chose de vraiment unique.

Mon ambition pour Rio

Une place dans les 7 meilleures nations du monde. Les Allemandes, les Canadiennes, les Américaines ou encore les Hollandaises sont toutes professionnelles. Impossible pour l’équipe de France de lutter. Par contre, on peut vraiment bien figurer.

Ma préparation

Dans le vestiaire, je m’isole, j’écoute de la musique. Avant d’entrer sur le parquet, je relis un petit bout de papier. Dessus est notée toute la stratégie de l’équipe : mon positionnement dans la raquette, les plans d’attaque, mon rôle dans la défense.FABIENNE DELEPINE STUDIO 1

Mes modèles

Dans mon sport, les Allemandes Gesche Schuenemann et Marina Mohnen. Elles dominent le Basket fauteuil mondial. En basket valide, Céline Dumerc, la capitaine de l’équipe de France.

Mon “déclic”

Un jour de 2005. Après mes multiples opérations du genou, une joueuse me conseille de tenter le Basket fauteuil. Moi, je voulais absolument continuer le sport. Je me suis assise dans le fauteuil et je ne l’ai plus jamais quitté.

Mon objet fétiche

Un bracelet bleu blanc rouge, que je portais à ma cheville. Il s’est cassé quand j’ai su que j’étais retenue en équipe de France paralympique. Je le garde précieusement.

Mon lieu de prédilection

À la campagne, dans la maison de mes parents. Je m’y repose, j’y suis très tranquille, loin du stress.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*