Toutes les actualités
Publié le 29/11/2016

« Dépenser moins et fixer des priorités »

Jean-Pierre Bataille, conseiller régional délégué au budget, a présenté les grandes lignes du rapport d’orientation budgétaire le 24 novembre en séance plénière de l'assemblée régionale.

Afin d’établir un diagnostic précis et objectif de la situation financière de la Région, un audit a été commandé par le Conseil régional au Cabinet Ernst & Young. C’est sur cette base que le rapport d’orientation budgétaire 2017 a été élaboré avec, en ligne de mire, non pas seulement 2017 mais les cinq prochaines années du mandat.

Le résultat de ce travail est sans appel : la Région doit dépenser moins, sous peine de se retrouver sous tutelle dans quelques années ! Plus précisément, elle doit diminuer ses dépenses de près de 400 millions d’euros d’ici à la fin du mandat. Cet objectif implique de contenir ses dépenses d’investissement à un niveau normal, c’est à dire entre 600 et 700 millions d’euros par an à compter de 2018.

En parallèle, il est nécessaire de diminuer la dette et les dépenses de fonctionnement, pour atteindre dès 2021 une capacité de désendettement de 9 ans. Avant cela, la capacité d’autofinancement de la Région ne sera pas suffisante pour financer ses investissements. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de recourir à l’emprunt, mais par un recours contenu et maîtrisé.

Dépenser moins pour améliorer les finances, en fixant des priorités dans les politiques à mener, c’est l’engagement de Xavier Bertrand : "Nous nous sommes engagés à faire des économies sur le budget et nous tiendrons nos engagements. Par exemple, pour la formation professionnelle, nous allons dépenser moins en formant plus de personnes et en leur proposant des formations qui débouchent vraiment sur des emplois."

Infographie budget régional

La Région a son cap budgétaire pour les années à venir

Pour atteindre ces objectifs, les économies à réaliser seront réparties en tenant compte des priorités. Les crédits sur le développement économique, l’emploi ou la culture par exemple, ne seront pas diminués. Les choix définitifs seront examinés lors du vote du budget les 13 et 14 décembre prochain.

Le vote du budget interviendra dans un contexte relativement incertain, non seulement à l’échelle macroéconomique, mais également à l’échelle nationale. En effet, la Région devra faire face à une nouvelle baisse des dotations de l’État de 47,4 millions d’euros.

Moins de taxes sur les cartes grises

L’année 2017 sera également la première année de mise en place de l’harmonisation des tarifs des cartes grises des deux anciennes régions, avec un alignement vers le bas. Pour les habitants et contribuables du Nord et du Pas-de-Calais, c’est une bonne nouvelle car le tarif des cartes grises va diminuer progressivement pour s’aligner sur celui de l’ex-Picardie, "la carte grise est la seule fiscalité de la Région. Nous nous étions engagés à harmoniser les tarifs entre les régions et nous l’avons fait, car avant toute chose je souhaite que les habitants retrouvent du pouvoir d’achat" a fini Xavier Bertrand.

Partager

Send this to a friend